Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Horvath

Laurent Horvath

Les enjeux de la production des Energies sont si importants, qu'ils sont en train de modifier nos vies et l'équilibre du Monde. Mieux les Comprendre aujourd'hui, nous permet d'envisager l'avenir et agir concrètement aujourd'hui.

J'ai créé en 2008 le blog http://2000watts.org/ pour suivre cet univers.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Nucléaire: La Russie lance deux nouvelles centrales en Chine

Audience de l'article : 1124 lectures
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Belene Nuclear_plan 
Dans la course à la construction de Centrales Nucléaires, la Russie marque de nouveaux points. Face à la pénurie d'uranium, la capacité d'assurer la livraison du précieux carburants semble prendre le dessus par rapport à la technologie. A ce jeux là, Areva et la Corée du Sud ont du soucis à se faire.

Ainsi la construction des réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire chinoise de Tianwan, mise en place avec la participation de Moscou, a été officiellement lancée.
La cérémonie solennelle a été marquée par la présence de hauts responsables du groupe nucléaire public russe Rosatom et de la Compagnie nucléaire nationale chinoise (CNNC).

En mars 2010, le groupe russe Atomstroyexport et la société chinoise JNPC avaient signé un contrat cadre sur la construction des réacteurs 3 et 4 de la centrale de Tianwan. Les deux premiers réacteurs de la centrale avaient été également construits par Atomstroyexport.

D'après des membres de la délégation russe, les technologies appliquées lors de la construction de la centrale de Tianwan sont conformes aux exigences de sécurité formulées par la partie chinoise.

A l'instar des deux premiers blocs de la centrale, dont l'exploitation industrielle a débuté en septembre 2007, les troisième et quatrième réacteurs seront dotés d'une puissance de 1'000 MW chacun.

La centrale nucléaire de Tianwan est le plus grand projet économique russo-chinois. La Russie a accordé près de 1,4 milliards de dollars en vue de construire la première tranche de la centrale. Selon une source proche des négociations, la mise en place de la deuxième tranche du site devrait coûter environ 1,3 milliards de dollars. Pour information, l'EPR français coûte 8 milliards de dollars pour une production de 1'600 MW.

Technologie Nucléaire Chinoise


Profitant de la guerre entre les différents constructeurs de centrales, les chinois ont mis au point une stratégie qui pourrait se retourner contre l'occident. Pékin exige des constructeurs un transfert de technologie important et la participation d'entreprises chinoises pour la construction des nouveaux réacteurs. Français, Russes, Américains, Sud Coréens ont tour à tour reçu des mandats pour 1 à 2 centrales dans le cadre de transferts de données voulu par les chinois.


Ainsi Pékin est en train d'acquérir le savoir-faire des différentes technologies. Comme dans l'énergie solaire, est-ce que le pays sera capable de devancer ses rivaux d'aujourd'hui?

Poster un commentaire