Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Maurel et Prom Nigéria : Du pétrole presque gratuit ?

Audience de l'article : 5895 lectures
Voici un extrait de la rubrique "small caps" de ma lettre "boostez votre PEA", qui pourra intéresser les lecteurs d'objectifeco à la recherche de juniors pétrolières.

Maurel et Prom nigéria (MPNG) est une ancienne filiale de la société pétrolière Maurel et Prom, qui a été introduite en bourse en décembre 2011 à l’occasion d’une scission des activités nigérianes de la société mère.  Le principal actif de cette société est une participation de 45% dans la société nigériane SEPLAT, qui exploite trois licences pétrolières au Nigéria. Vous pouvez visiter le site de la société ici : Site de la société MPNG

1) Les actifs et le bilan

Les réserves 2P nettes de redevance de MPNG s’élèvent actuellement à 23,8 millions de barils en pétrole, et 27,6 millions d’équivalents-barils en gaz, soit un total de plus de 50 millions de barils.  Vu la capitalisation actuelle (238 millions d’euros), cela nous donne un ratio de 10€/baril 2P net pour le pétrole seul, et 4,7€ / baril 2P net en pétrole + gaz.

Ces niveaux de valorisation sont très raisonnables et même plutôt bon marché, mais paraîtront sans doute non exceptionnels pour les habitués des juniors pétrolières à la recherche d'une "pépite" oubliée par le marché. Alors pourquoi parler ici de MPNG plutôt que d'une autre ?

Tout simplement parce que MPNG dispose d’un autre atout majeur : sa trésorerie nette.

La trésorerie consolidée de MPNG au 30/06/2012 s’élevait en effet à 246M€ (rapport semestriel 2012), et l’endettement financier à 82M€, ce qui nous donne une trésorerie nette de 164M€, couvrant près de 70% de la capitalisation actuelle.


Avec la prise en compte de cette trésorerie, la valeur d’entreprise de MPNG (c’est à dire la valeur donnée par le marché aux activités d’entreprise proprement dites de MPNG, hors trésorerie et endettement,) ressort ainsi à (238-246+82) = 74M€, et les ratios de réserve 2P rapportés à cette valeur d’entreprise reflètent une décote particulièrement importante :

- 2,7€/baril 2P net en pétrole.

- 1,5€/baril 2P en pétrole +gaz.

Il faut savoir que la moyenne du marché oscille le plus souvent aujourd’hui entre 6 et 15€ selon les sociétés pétrolières.

2) Le résultat

MPNG a publié au S1 2012 un résultat net de 13M€, ce qui donnerait un PER de 9,1 si on l’extrapolait sur l’ensemble de l’année, mais le résultat pourrait être meilleur en raison d’une production plus élevée anticipée au S2 2012 et d’un ajustement rétroactif sur le comptage des barils en sortie par la compagnie Shell.

Le ratio résultat net / valeur d’entreprise ressort enfin à seulement 2,8.

Pour les années à venir, le potentiel de croissance est important et relativement simple à comprendre puisqu’il ne nécessite pas de nouvelles découvertes pétrolières (possibles en « bonus » mais non indispensables) :

MPNG

On constate qu’il y a le potentiel pour doubler la production en 2 à 3 ans, et il faut y ajouter la vente du gaz (l’objectif de MPNG est que ce gaz contribue à hauteur de 20% au résultat net en 2014, d’après sa dernière présentation)

En complément, l'étude d'Arkeon Finance, à mon avis optimiste quand même, qui anticipe une hausse considérable du résultat dès 2013 (plus de 50M€), et a un objectif de cours à 3,7€ sur la valeur.

3) Conclusion :

Points forts de la valeur :

- Décote considérable par rapport aux réserves 2P nettes, dès que la trésorerie nette de MPNG est prise en compte.

- Potentiel de croissance important dans les 3 ans à venir.

- Peu d’aléas au niveau des réserves, qui sont déjà en bonne partie assurées et connues, ce qui est plutôt rare chez une junior pétrolière.

- Upsides possibles avec le gaz et l’exploration d’autres champs pétrolifères.

- Bonnes relations avec le gouvernement, la société mère SEPLAT étant nigériane et ayant le statut de "société indigène".
 

Points faibles de la valeur

- Petite taille -> position de faiblesse vis à vis du gouvernement nigérian ?

- Zone géopolitique assez instable.

- fiscalité pétrolière élevée du Nigéria.

- absence de dividende pour le moment (normale pour une junior pétrolière en phase de croissance).


Bilan :

MPNG est une junior pétrolière à risque assez élevé, mais à fort potentiel au vu de sa décote et de ses perspectives de croissance (simples à comprendre vu que les réserves sont déjà connues). Les amateurs de valeurs pétrolières pourront la mettre en portefeuille au cours actuel, en complément d’une valeur de rendement plus « tranquille » comme Total Gabon.



 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

3 commentaires