Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Horvath

Laurent Horvath

Les enjeux de la production des Energies sont si importants, qu'ils sont en train de modifier nos vies et l'équilibre du Monde. Mieux les Comprendre aujourd'hui, nous permet d'envisager l'avenir et agir concrètement aujourd'hui.

J'ai créé en 2008 le blog http://2000watts.org/ pour suivre cet univers.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Hydrocarbures de Schiste - Savez vous quel est la vitesse d'épuisement d'un gisement ?

Audience de l'article : 1755 lectures
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Dans son rapport 2012 sur les énergies, l'Agence Internationale de l'Energie fait une pub du tonnerre au hydrocarbures de schistes. Cette technique est très en vogue aux USA mais elle reste encore interdite dans la majorité des pays européens.

Selon les lobby, les huiles de schistes reposent en grande quantité dans nos sols et elles permettront de remplacer les exploitations de pétrole conventionnel qui sont en lente régression. Du côté pratique, comment fonctionne un forage de schiste et quel est sa durée de vie?

Le profil typique des puits d'hydrocarbure de schiste

Un forage se caractérise par un déclin très rapide de la production



La technique de  fracturation de la roche permet de libérer les hydrocarbures dans un périmètre restreint et donc de manière limitée. Pour produire, vous devez creuser constamment de nouveaux puits.

Contrairement aux forages d'Arabie Saoudite, les hydrocarbures de schiste nécessitent de forer de dix à 100 fois plus de puits.

Comme le montre le graphique ci-dessus, un puits de schiste typique américain du Bakken (Dakota du Nord) s'épuise en 6 ans.

En 2012, 200 forages sont déjà considérés comme épuisés. Dans 6 ans, il y en aura 4'000 soit la majorité des puits forés à ce jour. L'état du Montana, USA avait déjà eu droit à cette ruée vers l'or, mais ils se sont rapidement asséchés.
Poster un commentaire