Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jolicoeur

Jolicoeur

J'ai totalement déconnecté de nos élites auto-proclamées et consanguines, de leurs ministères de la Vérité (médias, éducation nationale, divertissement et arts), de la Paix (guerre), de l'Amour (loi et ordre) et de l'Abondance (économie… non économe).

Je crois au Bon, au Vrai, au Juste et au Beau.

Gazprom

Audience de l'article : 2700 lectures
GazpromVoici une petite vidéo sur Gazprom. En substance, le géant gazier russe, c'est :
  • le leader mondial des exportations de gaz,
  • le numéro 3 du secteur des énergies,
  • 165 000 km de tubes de gazoduc à travers le monde,
  • 27% du gaz européen,
  • 30% du gaz de Gazprom qui passe par l’Ukraine,
  • Nordstream, le consosrtium du Gazoduc qui relie la Russie à l’Allemagne (dont gazprom est majoritaire).
Et c’est encore :
  • Gazprom Médias (NTV & co),
  • le controle de compagnies pétrolières,
  • des investissements importants dans le football (clubs, UEFA, FIFA… avec en point de mire la prochaine coupe du monde en 2018),
  • les premiers forage en Arctique, l’un des rares endroits encore vierges de la planète où sont enfouis 20% des réserves mondiales de gaz et pétrole.
Bref, vous l’avez compris, Gazprom, c’est du lourd et une entreprise de cette taille est une arme de poids sur l’échiquier mondial.
Dommage que nos young leaders* aient été élevés au biberon made in USA**, pays qui aime les soumis tels que Jean Monnet ou Robert Schuman, tous deux agents de la CIA (ICI Marie-France Garaud sur Monnet, LA The Telegraph à propos de Schuman)…




Source : Russie.fr


(*) Quelques exemples actuels : Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab, François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem… (lien ICI)

(**) Au cas où, voici quelques références autour des émeutes "spontanées" d'Ukraine à destination de ceux encore et toujours connectés au système (les idiots-utiles) :
  • présence de l'US intelligence (lien) et de mercenaires étrangers (type ex-Blackwater ou Academi : lien),
  • présence du directeur de la CIA John Brennan au début du conflit (lien) et des "services intelligents" US auprès du gouvernement ukrainien (lien),
  • et face à une diplomacie russe beaucoup plus fine, lachage du "gouvernement ukrainien" par les USA (lien) suite au révélation et questions posées par le gouvernement russe (lien).
Poster un commentaire