Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Charbon et énergie verte, une petite société belge valide une première mondiale

Audience de l'article : 2174 lectures

Les belges sont formidables...


 
Non seulement ils accueillent les français écrasés par la bulle immobilière, un certain manque de perspectives et les éventuels impôts, non seulement ils sont bien sympathiques mais en plus Bruxelles brille par la qualité de sa cuisine et de sa restauration. Qualité primordiale a une grande capitale...

 
Les belges sont d'autant plus formidables que ce petit pays arrive a valider des exclusivités mondiales a lui tout seul. Le pays est a part et sait se laisser pousser la barbe en signe politique, ses révolutions ayant toujours la frite, souvent d'ailleurs croustillantes de joie de vivre.

 

 

La 1ère exclusivité mondiale belge fut ainsi de prouver au monde entier qu'un pays sans gouvernement ( le record mondial en nombre de jours désormais ) est tout a fait capable de tenir la boutique contre vents et marées en arrêtant des chiffres économiques honorables, avec un plus 2,3% de croissance attendue selon BNP Paribas.
La Belgique malgré cette situation a tout de même bien assurée la présidence tournante de l’Union européenne en juillet 2010 et en expédiant seulement les affaires courantes et bien on fait de belles économies, on ne se disperse pas plus que nécessaire 
dans les guerre d'égos partisanes, les corporatistes si français et ces dogmes politiques stériles. Le moment était assez bien choisi il est vrai, aujourd'hui ou tout le monde sait que les banques ont remplacé les états et que la télécratie a pris le relais de cette bonne vieille notion de démocratie, d'autant plus rabâchée qu'elle a pas mal disparu sur le fond.

 
Bref un tout nouveau concept est né, on remercie donc la Belgique de nous avoir ouvert les yeux en le démontrant si joliment.

 
Un autre  nouveau concept y est lui aussi né, récemment et ceci sur un tout autre secteur, celui de l’énergie renouvelable et de la valorisation des matériaux.

 

 
Ce secteur au global a été le grand perdant de la crise financière comme vous le savez, et surtout sa partie dite solaire...cependant le trend puissant observé sur les matières premières et l’énergie au global pourrait bien redonner du lustres a certaines small-caps du secteur.


Je met a part ici les corrections violentes que nous avons connus la semaine dernière sur les commodities, tenues par les hedge funds et parfois secouées par les appels de marge (comme l'argent). Non, ici je me pose dans l’hypothèse ou nous validons une vraie tendance de fond haussière. Nombreux sont ceux qui souhaitent investir sur ce secteur, se posant des questions sur les évolutions a venir notamment en ce qui concerne la production et le prix de l’électricité.

 

 
Fukushima a possiblement relancé le débat sur le nucléaire et de façon assez violente, en pleine commémoration du drame ukrainien de Tchernobyl et on a vu des états comme l'Allemagne ou l'Italie battre en retraite dans leurs politiques nucléaires relançant ici les intérêts et prospectives du ``green energy``.  Les majors énergétiques continuent leurs offensives agressives sur les petites boites énergies renouvelables et on voit des Total , des RWE ou même encore GDF aujourd'hui passer a l'attaque du positionnement devenu stratégique. Des sous-secteurs verts comme l'éolien ou le biogaz semblant plutôt portés par ces évènements récents surtout par le rôle futur qui leur sera assigné dans la production électrique et les choix techniques qui y seront appliqués. (Le photo-voltaïque étant lui par contre sacrifié par la mauvaise passe de sa filière)
Il devenu évident que nous touchons désormais a l’ère de la recherche et surtout de la diversification des sources d’énergies.

 
Dans cette logique, le charbon apparaît fort séduisant a jouer devant ``la gloutonnerie du marché chinois`` pour reprendre l’édito de Sacha Pouget et son remarquable travail sur le secteur vu a l'échelle globale. (Lien ici - tout y est fort bien résumé)

 
Si on croit alors au marché mondial du charbon, si on est impressionné par la capacité énergivore de cette chine carnivore, de son rôle décideur et de ceux certains émergents associés a la croissance mondiale future alors on doit se pencher sur le charbon-notamment a sa variante dite thermique-celle nécessaire a la production d'électricité.

 

Focus donc sur la société 4Energy Invest en Belgique.

(isin-ticker:  BE0003888089- ENIN)

A l'instar de petites sociétés vertes cotées a Paris comme FinaxoVelcan ou encore Bionersis, la firme belge axe son business model sur la valorisation énergétique par biomasse, développée par le biais de centrales de production dites de co-génération ainsi que la vente de certificats carbone de droit a polluer. Le coeur de l'activité est avant la vente d’énergie sous forme de chaleur auprès d'une clientèle industrielle ainsi que la vente d'une véritable production électrique directe.
Il y a plusieurs pôles de valorisation et de savoir-faire que je vous laisse découvrir plus avant sur le site de l'entreprise:

http://www.4energyinvest.com/home.aspx?id=1000171&lg=en


Introduite a un peu plus de six euros, la capitalisation actuelle est de 33,3 millions d'euros, on y retrouve certains institutionnels au capital comme un fond BNP par exemple, mais surtout la part importante détenue par la banque KBC auprès de laquelle la ligne de crédit principal fut d'ailleurs revue et visiblement viabilisée, possiblement a la vue des perspectives industrielles.
Comme nombre de ses petites consoeurs européennes, 4Energy est avant tout un pari sur l'avenir. Les investissements du secteur étant lourds dans le temps, il n'est ainsi pas étonnant de retrouver encore des comptes déficitaires. Cependant on note la multiplicité des projets développés et une jolie progression constante du chiffre d'affaire, plus que doublé en de 3 ans pour atteindre presque les 10 millions d'euros sur l'exercice 2010.

Mais la grande et belle spécificité de la société est avant tout celle-ci:

Après une période de longues recherches nécessitant investissements importants, la firme a mis au point une technique exclusive autour du charbon que nous évoquions plus haut, devenu alors plutôt du bio-charbon...
Dans son usine de production du site d'Amblève, 4Energy invest est aujourd'hui capable de transformer des troncs de bois sans grand intérêt...ce genre de bois la, celui que l'on rencontre un peu partout:




 
en charbon thermique prêt a l'emploi industriel :




 
et le tout en ...une heure. 

Étonnant s'il en est non ? bravo la Belgique !

Il faut savoir que le processus naturel prend lui un peu plus de temps...soit 90 millions d'années opéré par dame nature.
Ceci peut en effet laisser rêveur d'une part par la prouesse technique que cela représente, mais surtout par les intérêts commerciaux majeurs que cela véhicule aujourd'hui. On parle ici d'un processus spécifique, différent de celui des pellets de bois de chauffage que vous connaissez peut-être, mais bien d'une transformation complète du matériau bois brut après séchage, débitage et une sorte de torréfaction intense, secrète et donc express. Le tout via un process non polluant sans le moindre rejet de Co2.

La première est donc mondiale, sachant que de nombreuses recherches sur tous les continents furent et sont effectuées depuis longtemps, mais ce sont nos amis belges qui y sont parvenus les premiers. Les ambitions se conjuguent a l'international puisque des développements de production aux Usa, au Brésil et au Canada y sont désormais programmés.
C'est fin 2010 que la validation du procédé fut effective sur le plan technique. Immédiatement des le début 2011 la mise en production du processus fut pratiquée a la centrale de production d'Amblève qui depuis ne semble pas désemplir. Cette centrale de production est en outre conçue pour produire plus de 40 000 tonnes de charbon bio et ainsi représenter la production combustible équivalente a un parc de 25 éoliennes pour centrale électrique.

Mais mieux qu'un long discours je vous laisse visionner le sujet fait par la RTBF - le 22 avril dernier - lors du journal télévisé belge.
Plus parlant que ma prose, cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.rtbf.be/video/v_jt-19h30?id=956343&category=info
(Aller a 23 min 30 sec ou choisir le sujet dans le menu séquencé )  


La publication des trimestrielles 2011 vient de nous parvenir, confirmant la nouvelle dynamique effective depuis la mise en service de l'unité de production de l'usine Amblève avec une nette amélioration des résultats intermédiaires de bonne augure, assez spectaculaire et qui semble donner raison aux longs efforts consentis en recherche.

 
-Amélioration des ventes de 30% sur le premier quart 2011

-Hausse de l'EBITDA de 145 % a plus de 800 KEuros
 
en anglais a consulter ici (parution du 6 mai 2011 après bourse)
www.4energyinvest.com/document/20110605_4EI_PR_TradingUpdateQ1_EN.pdf


Le potentiel semble très élevé et surtout adapté au contexte-marchés que nous connaissons malgré la petite taille de la société qu'il faut prendre en compte avant tout investissement, mais le pari 4Energy Invest pourrait se révéler fort payant. Il méritait bien ce petit coup de projecteur. Valorisée un peu plus de 33 millions - avec une situation technique intéressante - la société est désormais a surveiller.

Les projets sont captivants, les ambitions réelles, les enjeux devenus indubitablement majeurs. 
Il reste aujourd'hui pour nous a se poser la question essentielle: a savoir combien 4Energy Invest pourra-elle ( ou saura-t-elle ) valoriser ce procédé exclusif a l’échelle internationale ?  

 

On restera prudent néanmoins et comme toute petite capitalisation nous serons aussi attentifs en ce qui concerne la liquidité du titre.

Pascal Vinosoft

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

1 Commentaire