Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Où en est-on sur l'or ?

Audience de l'article : 4566 lectures

Le rebond sur l'or, qui était bien prévisible à la fin décembre 2015 quand les C.O.T sur l'or ont montré la disparition totale de la position vendeuse des commerciaux a eu lieu comme je l'attendais.
Le métal jaune gagne ainsi environ 18% depuis la fin décembre 2015, et l'indice HUI des mines d'or non hedgées gagne 55%.

L'or suit en fait très fidèlement jusqu'ici un décompte elliottiste assez simple, que je vous présente ci-dessous :

gold0316

L'or a baissé en suivant une longue séquence baissière en cinq vagues depuis la fin 2011 jusqu'à la fin 2015. Le décompte à fin 2016 paraît complet et permet d'envisager une vague correctrice haussière B, appelée à durer plusieurs trimestres. Cette vague pourrait correspondre à la réaction d'investisseurs inquiets de voir le démarrage d'un nouveau marché baissier sur les actions, et cherchant un actif refuge.
Après cette vague B, une dernière séquence baissière C pourrait suivre, correspondant à une vague de déflation générale, avant un nouveau grand marché haussier sur l'or pluriannuel.

Mais pour le moment, ce qui nous intéresse, c'est le déroulement de la vague B !
Mes objectifs pour cette vague B sont de 1450 à 1500$ environ, mais nous n'y arriverons pas en ligne droite. En fait, aujourd'hui, une première séquence haussière au sein de cette vague B a de bonnes chances d'être terminée, ou le serait très prochainement : Les commerciaux ont en effet reconstitué leurs positions vendeuses sur l'or à un rythme particulièrement rapide, et nous nous retrouvons maintenant en situation d'excès d'optimisme (graphique  sentimentrader.com, sur abonnement)  :

cot gold 0316

De plus, le zoom sur la dernière vague de hausse de l'or montre une séquence en 5 vague potentiellement achevée :

gold0316zoom


Dans ce contexte, le développement d'une correction sur l'or me semblerait logique sur un horizon de quelques semaines à deux mois, sans remise en cause de la tendance haussière à plus long terme.

Les investisseurs de long terme pourront bien entendu rester en position, en comptant sur la séquence haussière suivante. Pour ceux qui ont un horizon de trading à plus court terme, on pourra alléger ou solder les positions sur le métal et les mines associées, pour racheter à un plus bas prix dans quelques semaines.

Un mot pour finir sur la mine Banro, que j'avais présentée ici dans un précédent article.

Le cours de Banro a progressé assez fortement depuis la rédaction de mon premier article, en même temps que le reste du secteur des mines d'or, et son cours s'établit actuellement à 0,29$ US (la valeur est cotée sur l'AMEX aux USA et à Toronto).

J'utilise trois grands ratios pour évaluer une mine d'or :

- Le ratio capitalisation / réserves en terre.

- Le ratio capitalisation / once de production annuelle.

- Le cash cost de la mine.

Les nouvelles sur Banro sont très bonnes pour chacun de ces ratios  :

- La nouvelle mine de Namoya est en train d'entrer en phase de production commerciale, et devrait permettre une forte hausse de la production en 2016 (qui passerait de 120 à 130 000 onces / an à 200 000 onces / an).
- Les réserves continuent de progresser, avec 2,91 millions d'onces de réserves, et 7,71 millions d'onces en ressources "measured & indicated", soit un total d'environ 10,6 millions d'onces.
- Les all in cash costs sont passés de 700 à 600$ en un an d'après le dernier rapport trimestriel.

Les ratios de valorisation de cette mine me semblent toujours particulièrement bon marché par rapport à la moyenne du secteur, pour ne pas dire fortement sous-évalués !

- Le ratio capitalisation / réserves en terre (250 millions d'actions à 0,30$ = 75 millions) ressort à moins de 7$/ once de réserves & ressources, la moyenne du secteur se situe entre 30 et 100$ selon les sociétés.

- Le ratio capitalisation / onces de production annuelle (avec l'arrivée de Namoya en 2016) ressort à seulement 375$/once de production, alors que nous sommes entre 1500 et plus de 2000 actuellement pour les majors du secteur !

- Les all in cash costs à 600$ sont eux aussi inférieurs à la moyenne du secteur (entre 800 et 1000$ actuellement).

Banro a donc pour moi un beau potentiel de valorisation devant elle, et la petite correction qui semble se dessiner sur l'or pourra être mise à profit pour entrer sur le titre (en gardant bien sûr à l'esprit que les mines d'or sont des valeurs très volatiles et par nature risquées, et que Banro opère dans un pays (RD Congo) qui n'est pas vraiment un modèle de stabilité politique. Risques à mon avis largement acceptables vu la sous-évaluation de ce titre.

Banro


Le cours consolide actuellement de sa récente hausse dans un triangle, entre 0,26 et 0,30$. Le plus probable est qu'il sorte par le haut de ce triangle après la correction modérée que j'attends sur l'or, avec un objectif suivant situé à 0,45$. Le potentiel de Banro, au vu de ses fondamentaux étant pour moi encore nettement supérieur.

Des points sur l'or vous seront proposés régulièrement dans le point marchés de la lettre PEA que je publie, ainsi que les opportunités de trading  les plus sélectives dans la nouvelle lettre "swing trading sentiment de marché".








 

 

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Colas jeudi, 28 avril 2016 19:29 Posté par colas009

    Bonjour,
    merci pour ces informations.
    je voulais attirer votre attention sur une mine junior qui me paraît intéressante, la canadienne Treasury Metal Inc, (TML ISIN CA8946471064 sur marché Toronto). C'est une mine en développement qui vient de proposer à des investisseurs de rentrer au cours de 0,48 CAD pour un placement de 2 millions CAD. Conséquence: chute du cours vers 0,5 CAD suite à des actionnaires qui vendent à ce prix en espérant se placer à 0,48 CAD pour le placement privé... Dernière (?) opportunité pour rentrer à ce prix.
    Voilà, sur cette base libre à vous de faire des recherches internet sur cette mine.
    Pour info, je suis moi-même actionnaire.
    Bien à vous
    Colas

  • Lien vers le commentaire Laurent Thomas mercredi, 30 mars 2016 09:09 Posté par Laurent Thomas

    Bonjour,
    Une analyse spécifique de Banro:
    http://seekingalpha.com/article/3793706-things-go-wrong-banro-corp-case-study?page=2

    Résumé de l'article:
        Banro a de très bonnes réserves de minerai
        Banro merde depuis des années à construire les usines
        Banro est maintenant aux abois et brade ses réserves contre du cash

    A fond, comme dans l'immobilier, l'emplacement est le point clé.
    Mais il faut qu'ils en restent réellement propriétaires, ce qui est très diffcile à savoir.

    Cordialement
    Laurent