Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

« Goldman Sachs attaque l’or pour provoquer sa baisse ! C’est officiel… »

Audience de l'article : 2397 lectures
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

C’est un festival que vient de nous offrir publiquement, et donc on ne peut plus officiellement, la grande banque qui dirige le monde « Goldman Sachs » puisque presque tous les grands dirigeants financiers de la planète sont issus de cette « vénérable » institution comme notre grand mamamouchi européen à la monnaie le sieur Mario Draghi, Gouverneur de la Banque centrale européenne.

« Goldman Sachs: Short gold on market ‘overreaction’ »

C’est le titre de cet article de la très sérieuse chaîne de référence américaine CNBC qui peut se traduire en français par un approximatif mais bien réel « Goldman Sach vend massivement l’or suite à une surréaction du marché » !!

Voilà qui est dit et sans ambiguité. La Goldman Sachs attaque donc sans pitié le cours de l’or. Nous y sommes habitués. Ce qui est inhabituel c’est que ce genre d’information soit repris immédiatement dans la presse. Généralement il faut attendre des semaines ou des mois avant d’avoir une explication sur un mouvement violent sur l’or tant le secret est manitenu dans ce domaine.

Cette fois-ci rien ! Au contraire, il faut agir à visage découvert, il faut même renforcer au maximum la baisse et inciter tout le monde à ne pas acheter d’or. C’est plutôt une excellente nouvelle surtout si vous corrélez cela au fait que les stocks d’or physiques du Comex (le marché de Londres) n’ont jamais été aussi bas, et vous avez un faisceau de présomptions qui converge vers la possibilité d’une hausse explosive et vertigineuse de l’or à la prochaine panique boursière.

Quels sont les éléments avancés par Goldman Sachs justifiant la baisse de l’or  ?

C’est la partie intellectuellement la plus intéressante de cet article, à savoir celle où on nous explique quels sont les arguments avancés par la banque pour justifier le fait de jouer l’or à la baisse.

D’abord une affirmation « les risques systémiques provenant du pétrole, de la Chine et les taux négatifs sont très peu probables »…

Brillant n’est-ce pas. Si affirmation ne vaut jamais argumentation c’est en réalité encore plus grave en termes de raisonnement !! Les cours du pétrole sont en train d’engendrer une vague de faillites sans précédent dans l’industrie américaine du gaz de schiste financée à hauteur de 5 000 milliards de dollars par les banques US alors que les subprimes ce n’était « que » 1 000 milliards en 2007… dire qu’il n’y a pas de risque systémique c’est possible, de là à ce que ce soit une certitude c’est nettement présomptueux !

Ensuite la Chine, la Chine a certes les moyens, mais la Chine danse elle aussi sur des volcans de bulles spéculatives multiples à commencer par sa bulle boursière et sa bulle immobilière ! Son système bancaire reste fragile et la Chine est dépendante du marché international car elle reste encore l’usine du monde. Enfin il ne faut pas oublier que tous ses avoirs sont en dollars et placés en bons du trésor américains… Tout cela reste donc objectivement rempli d’incertitudes et les incertitudes c’est bon pour l’or.

Pour terminer avec cette première phrase justifiant la baisse, « les taux négatifs sont peu probables »… permettez moi un immense éclat de rire à la lecture d’une telle ânerie. Les taux sont négatifs en Europe, et négatifs au Japon, en Suisse c’est encore pire. Bref, les taux d’intérêt négatifs ne sont pas peu probables, ils sont une réalité dans la plus grande partie des pays dits occidentaux ou développés !!!
Alors certes, pour le moment ils restent positifs aux Etats-Unis, mais n’oubliez pas, car c’est essentiel, l’un des principaux arguments contre l’or… « L’or ne rapporte rien » !!! Certes il ne rapporte rien, MAIS encore faut-il que les taux soient positifs pour vous rapporter quelque chose. Dans un monde de taux négatifs, si l’or ne rapporte rien, au contraire des actifs financiers, l’or ne vous coûtera rien. L’or va devenir l’arme ultime de protection justement contre les taux d’intérêt ! Cet argument est donc d’une absurdité totale.

Les grands analystes de Goldman poursuivent leur analyse brillante en nous expliquant que :

« Les banques ont suffisamment de liquidités pour maintenir leur financement et une capitalisation plus élevée, les impacts macro négatifs des prix bas du pétrole ont probablement déjà été pris en compte et ne sont pas systémiques alors que les risques de la crise en Chine sont limités et que les Etats-Unis sont loin de la récession »… bref, tout va très bien. Les banques sont solides, il n’y a pas de récession et la croissance est forte ! Bref, dormez tranquille… c’est d’ailleurs exactement ce que l’on vous disait en 2007 à la veille de la crise de subprimes, il n’y avait rien à craindre !

Puis l’argument massue !

Clin d’œil des analystes de la Goldman Sachs à la célèbre phrase de Franklin D. Roosevelt « On n’a rien à craindre, à part la peur elle-même» !! Voilà c’est cultivé, brillant, cela fait sérieux, mais c’est évidemment du vent ! Il ne s’agit pas d’avoir peur pour le plaisir d’avoir peur ! La peur est une réaction génétique qui permet l’instinct de survie. La peur n’est pas négative, la peur est un mécanisme de défense qui permet la sauvegarde de l’espèce !!! La véritable question est de savoir si l’économie va bien ou si elle va mal… c’est aussi simple que cela.

Pourquoi selon Goldman Sachs il ne faut pas acheter de l’or !

C’est le titre de la dernière partie de cet article qui nous explique pourquoi les investisseurs devraient attendre pour acheter de l’or.

« Nous maintenons notre point de vue de la hausse des taux américains et donc des prix de l’or inférieurs avec un objectif à 3 mois de 1,100 $ (l’once troy) et une cible à 12 mois de 1 000 $ (par once troy) ».

Voilà donc le fond de la pensée de Goldman Sachs, les taux d’intérêt aux USA vont monter c’est donc mauvais pour l’or selon l’argument qui consiste à dire que l’or ne rapporte rien. Pour tout dire c’est vrai ! Si les taux montent, il n’y a aucune raison que l’or monte puisqu’en réalité la valeur de l’argent va s’apprécier !

Sauf que ça c’est la théorie classique, dans la vraie vie et avec notre vraie réalité, les choses vont être très différentes.

Depuis la première montée de 0,25% des taux américains les marchés ont perdu 20% !!! Cela veut dire que les marchés savent que nos économies droguées à la dette sont incapables de faire face à une augmentation des taux. Au contraire, augmenter les taux va mener tout droit à l’insolvabilité généralisée de tous les acteurs économiques. Imaginez la dette de la France endettée à 100% du PIB si nous devions payer ne serait-ce que 5% sur notre PIB ! Le budget de l’Etat explose. C’est pareil aux Etats-Unis. Monter les taux est impossible sans créer une crise monumentale avec un krach boursier mais surtout obligataire ravageur puisque plus personne ne voudrait des placements qui rapportent presque rien ! Les taux bas sont un piège et le piège s’est refermé. Tout le monde le sait et les marchés repartent à la hausse uniquement quand Janet Yellen explique que finalement elle ne montera peut-être pas les taux aussi vite…

Donc si les taux montent tout explose et c’est bon pour l’or qui sera le seul survivant !

Si les taux deviennent négatifs et la FED n’exclut plus cette possibilité, alors c’est également bon pour l’or. Dans tous les cas, ce qui va se passer sera techniquement bon pour l’or.

C’est cette logique là que vous devez comprendre. Si vous la comprenez et que vous y adhérez alors se positionner pour le long terme sur l’or est une évidence intellectuelle et plus Goldman Sachs m’explique qu’il faut vendre mon or, plus j’ai la furieuse envie d’en acheter !!

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT


Source CNBC ici
Poster un commentaire