Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Peut-être le bon moment pour cuirasser son portefeuille d’investissement contre l’inflation

Audience de l'article : 3082 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
  imagesCA9PSD1B

Je sais que le débat inflation/déflation divise une large part d'économistes. Côté devises, pas le moindre doute, c’est une véritable guerre ouverte qui les affaiblit, mais pas toutes, ce qui donnerait raison aux déflationnistes. En face, quelques matières premières en profitent. Quant à demander à la ménagère lambda ce qu’elle pense du résultat, elle vous dira sans sourciller que son pouvoir d’achat ne fait que diminuer.

Pas d’inflation, vraiment ?

Que dire alors du comportement de l’or qui restera toujours le meilleur jaugeur d’inflation de tous les temps et du dernier achat du portefeuille, le tracker obligataire TIP, qui est pour rappel étroitement lié aux poussées inflationnistes.
tip

La courbe du TIP est éloquente et, même face au roi des métaux, ce véhicule demeure attrayant pour le long terme.
azaza

Le règne des obligations n’a que trop duré

Si vous me lisez depuis quelques temps, vous devez savoir que j’ai toujours été un défenseur actif de la niche obligataire, pour preuve, voici un graphique récemment posté qui vous montre un des fonds obligataires de chez Pimco versus le SP500 sur 12 ans. Nous comprenons de suite beaucoup mieux pourquoi ce compartiment était incontournable, ne serait-ce que dans l’optique de la répartition d’actifs.
gross

Seulement voilà, comme annoncé depuis quelques semaines, ici même, l’actif obligataire envoie ses premiers signes de faiblesse.

Observons par exemple le comportement de l'un des trackers le plus connu dans son genre, le TLT
.tlt


Autre source de préoccupation importante à mes yeux. Selon Fidelity depuis 2008, les investisseurs continuent d’affluer vers les fonds obligataires et les autres placements jugés plus sûrs ou moins chers. Au cours des sept premiers mois de 2012, les investisseurs ont retiré 40,4 milliards de dollars des fonds d'actions américains, tandis que les fonds obligataires ont attiré 144,2 millions de dollars en flux net. Bien évidemment c’est le genre d’annonce qui doit, du point de vue investissement contrarian, être considéré comme une alerte sérieuse et qu’un top important n’est plus à exclure.

http://www.reuters.com/article/2012/09/26/us-fidelity-bonds-idUSBRE88P1U520120926

Poster un commentaire

3 commentaires