Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


ME RENCONTRER A PANAMA CITY Le sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR C'est GRATUIT !

>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Bulle ou pas bulle sur les indices boursiers - comment la gérer stratégiquement ?

Audience de l'article : 3017 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 7 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Le graphique fait le tour de la presse anglo saxonne...

bulle

Il n'est pas très beau effectivement. La capitalisation boursière se déconnecte petit  à petit de la réalité économique des chiffres d'affaires et des PIB...

C'est en plus l'un des indicateurs chouchou de Warren Buffet.

Les indices boursiers américains sont murs donc pour un marché baissier, que dis je, une explosion de bulle qui s'annonce catastrophique.

En effet, en 2000, la bulle des technos a été contrée par la bulle de l'immo qui a explosé en 2008, elle même contrée par la bulle monétaire en cours.

Cette fois ci, on n'a plus rien en stock. Aucune bulle ne pourra relancer la machine.

Posons deux ou trois questions tout de même face à cette vision catastrophique du futur proche (les experts en futur annoncent l'explosion pour l'année prochaine, selon les cycles présidentiels américains qui impactent beaucoup les tendances boursières).

1 - La FED et la BCE ne sont pas un secteur techno ou immobilier... Leur puissance de feu est énorme. Donc projettez que l'excès de valorisation des actions en cours fassent exploser le système est un raccourci un peu rapide.

2 - Il a été publié que de manière certaine, la FED n'a pas fait qu'acheter des obligations en 2008... il est tout à fait possible d'envisager une correction baissière et non une explosion du système...

3 - Les hostilités débuteront le jour où l'inflation aura repris du poil de la bête aux USA et qu'une hausse des taux à court terme sera dans les tuyaux. Elle impactera la parité euro dollar mais également les indices boursiers. Raisonnablement, les dirigeants de la FED savent déjà son potentiel. Croire qu'ils ne vont pas s'y préparer et tenter une énième fois de manipuler le système est un raccourci de l'esprit un peu rapide...

4 - Tant que la bulle des indices boursiers n'a pas explosé, la stratégie la plus efficace reste quand même de jouer à la hausse dans le sens du vent des banques centrales. Anticiper une explosion du système est tout de même une stratégie hautement risquée car les probabilités que tout reste en place sont très largement plus élevées. Et la probabilité de prévoir le timing de cet évènement exceptionnelle est toute petite. On l'a vu avec le décrochage du franc suisse contre euro. 1 à 2% des intervenants étaient dans le bon sens et 98% n'ont rien vu venir. Sans être initié par les sphères dirigeante, le jeu en vaut il la chandelle ? Ne vaut il pas mieux jouer à la hausse quitte à couvrir comme le fait Loïc Abadie (par des puts très en dehors de la monnaie par exemple dans la logique de Nicolas Taleb pour jouer le cygne noir) quand les indicateurs sont trop tendus ?

Charles Dereeper

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

7 commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 03 mars 2015 11:09 Posté par Charles DEREEPER

    Le danger dans lequel je suis tombé, c'est de faire de l'investissement long terme contrarian et de laisser mon coté trader se réveiller et bousiller mon investissement...

  • Lien vers le commentaire Pierre mardi, 03 mars 2015 08:53 Posté par 8ball

    100% d'accord.


    Les traders moyen/long terme font de l'argent sur le suivi de tendance.


    Les investisseurs long terme font de l'argent en étant contrariants en phase de panique maximale (et pas avant).


    On confond toujours les deux.

  • Lien vers le commentaire PELTIER mardi, 03 mars 2015 07:06 Posté par rietle

    le même graphique sur la période 1968 - 1985 est très parlant, un risque de repli moyen terme certes, mais on est l'aube d'un méga cycle haussier pour ma part.

  • Lien vers le commentaire jay lundi, 02 mars 2015 15:28 Posté par c_idem

    "Jouer" la hausse maintenant devient suicidaire selon votre propre argument: On est en bulle et personne ne sait quand ça peut exploser.


    Pourquoi pas maintenant ?


    Se laisser porter c'est autre chose: Déja en position, passer de 300% de Pv à 220 je m'en tape.


     


    Quand à la toute puissance des banques de 2 chose lune:


    1/ Elles controlent tout : donc la politique de bulle ET de krach sont provoquées


    2/ Elles ne controlent rien : Pas plus qu'elles n'ont pu empêcher les krachs precedents, elles n'empêcheront pas le suivant.

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet lundi, 02 mars 2015 12:44 Posté par imhotep

    Ah Charles, je vous préfère quand vous parlez des marchés que quand vous préconisez de génocider tous les fonctionnaires ;-)


    100% d'accord SURTOUT avec le point 4 et notamment :


    La stratégie la plus efficace reste quand même de jouer à la hausse dans le sens du vent des banques centrales.
    La probabilité de prévoir le timing de cet évènement exceptionnelle est toute petite.

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 02 mars 2015 08:28 Posté par hftrade

    ok pour la "puissance de feu de la fed


    mais les marches sont quand meme survalorises avec un PER autour de 20 sur les indices, et un sharpe ratio defavorable (volatilite augemente)


    http://www.businessbourse.com/topic.php/17826/bulle-sur-les-marches-actions-les-per-delirants-de-certains-indices-internationaux-au-01022015.php


    un des risques, aussi est de voir les actifs quitter la bourse etant donne les faibles rendements


    les banques centrales ne permettent que de gagner du temps, le retournement sera violent


    mais au japon , le QE hypermassif a mene recemment un moment a un krach du JPYUSD si je ne me trompe


    theoriquement pour sauver sa monnaie il faut augmenter les taux (la russie a fait ca recemment avec le rouble) => boum sur la bourse


    par ailleurs les banques centrales ne sont pas toute puissantes, la BNS a du abandonner le peg CHFEUR (avec cette fameuse explosion du cours en qqs microsecondes) cette operation de peg a coute des milliards lors de la baisse de l'eur

  • Lien vers le commentaire karlusson lundi, 02 mars 2015 08:16 Posté par karlusson

    pourtant, compte tenu de l'inévitable baisse de l'euro suite au QE de la BCE, la BNS n'avait pas d'autre choix... le cygne noir fait peur aux moutons, mauvais signe !
    la prochaine bulle est sur les raviolis...
    too late !
    let it be...