Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

A horizon 10 ans, les indices boursiers sont ils capables de délivrer encore de la performance pour les investisseurs ? La proba d'un krach est elle sérieuse ?

Audience de l'article : 2633 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 11 réactions
Votez pour cet article
(5 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Beaucoup de graphiques de valorisation sont publiés en ce moment aux USA. Tout le monde se pose des questions sérieuses sur la nouvelle bulle !

Un indice boursier qui ne fait que monter sans jamais corriger, est effectivement inquiétant.

tauxcourtindices


On le voit sur ce premier graphique, la courbe en bleu est celle des taux courts orchestrés par la FED. Les variations du SP500 à la hausse restent sérieusement corrélées à celle des taux courts quand ils sont violemment orientés à la baisse.

2015 est l'année où il faut surveiller une possible remontée des taux courts qui signera la fin du délire !

shiller pe with rates

Conséquence directe, le PE est à son plus haut historique. Seuls 1929 et 2000 parviennent à battre le record actuel. On connaît tous la suite de 1929 et 2000. Comme le signale l'auteur sur ce graphique, il est possible d'avoir à la fois des PE bas et des taux d'intérêts long terme bas, entre 1945 et 1955.

attentesbenef

Quelques soient les modèles d'analyse des profits qu'on utilise (en voici une dizaine de différents !), les espoirs de rendement à long terme sont faibles, très faibles en ce moment. Les plus hauts points correspondent au démarrage en 1981 du plus grand marché haussier de l'histoire. Les points les plus bas sont la bulle techno de folie de 2000. Il est quand même incertain sans rentrer dans des problématiques de timing de marché que d'investir à horizon 10 ans à ce niveau de valorisation des profits futurs. La probabilité qu'on assiste à une forte correction ainsi qu'à une absence durable de la progression des actions, est désormais très élevée.

profitchart

Le taux de profit des entreprises est à son plus haut historique avec 11% du PIB après impôts. Jamais les entreprises américaines ont dégagé autant de bénéfices contrairement à l'an 2000. La bulle de 2000 était donc d'autant plus forte sur les indicateurs que les profits étaient faibles. Aujourd'hui, les profits sont au plus haut et malgré cela, nous sommes également en excès presque absolus en terme de valorisation.

Ce qui peut nous amener à deux ou trois questions dérangeantes !

1 - combien de temps l'économie américaine va pouvoir rester à son top niveau de performance des 70 dernières années ?

2 - le moindre ralentissement va faire exploser les niveaux de valorisation bien au delà des excès de l'an 2000, ce qui aura pour conséquence une nécessité urgente de correction d'amplitude majeure

3 - comment a t on pu se fourrer une énième fois dans un excès aussi dingue ? y a t il un pilote sain d'esprit dans le cokpit du monde humain ?

4 - on a beau dire que Loïc Abadie est un baissier invétéré (et que sa lettre PEA est pour les peureux), il faut quand même reconnaître que la situation se prête désormais à ses analyses alarmantes. Je surveille avec attention ses analyses basées sur le sentiment de marché. Nous sommes au bord du gouffre en équilibre depuis quelques trimestres. Le danger est réel ! Je ne dis pas qu'on s'écroule demain. Mais fatalement, aucun humain sauf les très grands champions sont capables de durablement rester sur le fil du rasoir pendant bien longtemps sans se couper et chuter. La FED est une grande championne, OK, mais je ne pense pas qu'elle soit une TRES grande championne... Elle est désormais coincée au bout du bout de sa logique ! Refroidir sans provoquer de krach ?... est ce encore possible ?


Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

11 commentaires

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet mardi, 10 mars 2015 15:44 Posté par imhotep

    "Dire que : parce que la courbe est en haut, c'est forcement qu'elle va s'inverser, ca revient a ne rien chercher a comprendre comme mimolette"


    J'ai jamais dit ça. J'ai simplement dit que rien ne croit jamais pour l'eternité. Ce qui, à part concernant la connerie humaine, est irréfutable.


    Que les marchés continuent à monter encore et encore est parfaitement possible, je le répète. La puissance de la psychologie des foules est extraordinaire (au sens propre : au-delà de l'ordinaire).


    "Les entreprises gagnent de l'argent, investissent et creent de la richesse!"


    Je suppose que c'est de l'ironie de votre part ... si ce n'est pas la cas, nous allons peut-être profiter tous les deux du marché, mais pas pour les mêmes raisons. Ce qui n'a aucune importance finalement.

  • Lien vers le commentaire Francois Catala mardi, 10 mars 2015 11:55 Posté par Glude

    @imhotep,


    Non car la croissance des profits aux US est la consequence de la configuration des masses monetaires. Les fondamentaux sont bons aux US. Dire que : parce que la courbe est en haut, c'est forcement qu'elle va s'inverser, ca revient a ne rien chercher a comprendre comme mimolette.


    En France et en Europe, les masses moneraires sont completement fuckées avec une hypertrophie en M1 et une atrophie en M3-M2 (les prestations sociales ont siphonné les tresoreries des entreprises pour subventionner tous les parasites vivant au crochet de l'Etat, le peuple de goche).


    http://chevallier.biz/wp-content/uploads/2014/05/2014.05.29.2.frm123gdpmoney.png


    Ce n'est pas du tout le cas aux US, ou tout va tres bien (merci! ...comme dirait Charles Gave).
    http://chevallier.biz/wp-content/uploads/2011/09/2011.09.04.1.us_.m123.png

    Les entreprises gagnent de l'argent, investissent et creent de la richesse!

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet mardi, 10 mars 2015 09:28 Posté par imhotep

    @Glude : il est bien gentil Chevallier, et c'est bien beau tout ces jolis graphiques, mais il n'y a RIEN qui puisse croitre indéfiniment de x% pour l'éternité, c'est tout simplement impossible.


    Comme je disais hier, profitons-en pendant que tout le monde est fou, mais sachons que ça va s'arrêter un jour ou l'autre, et bien fort !

  • Lien vers le commentaire fauconnier lundi, 09 mars 2015 23:48 Posté par renaud

    Merci pour cet article


    Perso ce que je trouve hyper malsain, c'est que je vois deux grosses bulles. La 1ère que tout le monde connait est liée au QE des banque centrales.


    Et l'autre pour moi est liée à l'évasion fiscale de multinationales comme Apple. Jamais dans l'histoire on n'a eu des benefs aussi importants, tout simplement parce qu'il n'était venu à l'idée de personne qu'un montage fiscal permettant de stocker les benefs dans un filiale avec 0 salariés soit juste possible. Un beau jour il y aura un redressement et il va faire mal. Comme en Europe on est des blaireaux, on n'est incapable de taper les 1ers sur ces abus.


    NB: je ne suis pas du tout pour une hausse de la fiscalité des entreprises. Mais là la concurrence est juste faussée entre les multinationales et les PME qui n'ont pas les moyens (et les appuis politiques) de s'offrir ces montages foireux.


     


    Et le problème principal à mon sens est que ces 2 bulles sont comme le PEG de la BNS...Quelques happy few ont la possibilité de les faire péter quand bon leur semble et à leur propre profit.


    Donc jouer contre eux me semble hasardeux...Donc on les laisse faire leurs conneries et vigilance à la sortie pour que ça se termine en taule :) Ce qui n'arrivera jamais of course.

  • Lien vers le commentaire Francois Catala lundi, 09 mars 2015 22:15 Posté par Glude

    Moi j'ai un graphique additionnel avec un historique long , celui des profits des entreprises US: http://chevallier.biz/wp-content/uploads/2013/05/2013.05.09.1.profits.png

    La France et l'Europe vont se prendre une leçon de capitalisme libéral bien méritée.
    Pour s'en convaincre: http://chevallier.biz/2013/05/usa-lecon-de-capitalisme-liberal-2/

  • Lien vers le commentaire pascal lundi, 09 mars 2015 20:29 Posté par pascal

    tant que la musique joue, je dance.


    et quand la musique s'arrêtera, demain peut-être, je plonge vers la sortie.

  • Lien vers le commentaire COSI FAN TUTTE lundi, 09 mars 2015 14:19 Posté par cosi_fan

    Merci Charles pour cette synthèse forte et très éclairante.


    Une remarque toutefois : vous écrivez "comment a-t-on pu une enième fois se fourrer dans un excès aussi dingue ? Y a t il un pilote sain d'esprit dans le cokpit du monde humain"... Pourtant ces derniers temps, vous êtes devenu, à mon grand étonnement, un défenseur du QE européen qui n'est pas une stratégie très hortodoxe...

  • Lien vers le commentaire samos lundi, 09 mars 2015 14:10 Posté par samos

    merci Charles pour ce très bon article de fond


    les graphiques d'une grande profondeur historique sont très précieux


    ensuite, c'est toujours la question du timing, "les marchés peuvent rester plus longtemps irrationnels que vous ne pouvez rester solvable"

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet lundi, 09 mars 2015 14:02 Posté par imhotep

    The bubbles never burst when wiseheads in the media tell you it's a bubble that's gonna burst, they burst when they've given up on that and tell you this time it's different ...

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet lundi, 09 mars 2015 13:53 Posté par imhotep

    Charles, tous les opérateurs du monde entier n'ont qu'un mot à la bouche : "krach". Il est évident qu'il va arriver et ce sera sûrement le plus grand de l'histoire, l'élastique est trop tendu.


    Mais pour autant la vraie question est : QUAND ? L'elastique peut encore se tendre longtemps. Il est extrêment difficile de se tenir sur la touche à regarder tout le monde en profiter sans se manger les c.......


    J'ai des exemples en tête de personnes tres compétentes qui crient au krach depuis un an, depuis deux ans, depuis trois ans, ... et maintenant ?


    Finalement c'est Samuel qui a raison (comme souvent), je cite : "Le seul moyen de participer à la fete quand la fête est folle, c'est de se tenir prêt de la sortie, prêt à battre en retraite à la moindre alerte. Et ce nuit et jour. Le marché est fou, mais ce n'est pas une raison pour ne pas participer à la folie."


     

  • Lien vers le commentaire karlusson lundi, 09 mars 2015 13:10 Posté par karlusson

    oui mais si tu as encore dix ans devant toi, alors tu restes sur du rendement, surtout en empruntant à 1%...