Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« La Bourse de Moscou bondit de 14 % !! Les indices deviennent fou »

Audience de l'article : 1668 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il est très difficile de comprendre ce qu’il se passe actuellement devant nous et le temps sera nécessaire afin que la poussière puisse retomber et nous laisser contempler l’image d’ensemble de la situation.

Il y a quelques certitudes et beaucoup d’inconnues dans cette bataille à la fois économique, politique et géopolitique qui se déroule sous vos yeux ébahis (en tout cas moi, mes yeux sont ébahis)…

Une volatilité impressionnante !

Là, si vous avez suivi les événements, je ne vous apprends rien ou pas grand-chose mais la volatilité atteint des sommets et on peut constater à quel point en une journée les fluctuations des cours peuvent être considérables. Esprits sensibles s’abstenir dans un tel marché.

Par exemple ce soir, la Bourse de Moscou et son indice phare le RTS gagnent 14,16 % après avoir baissé pour le CAC 40. La journée d’hier fut assez exceptionnelle et je vous laisserai, à ce sujet, écouter le toujours excellent Philippe Béchade et sa connaissance encyclopédique des marchés.

Mieux, alors que le pétrole baissait ce matin et une grande partie de la journée, au moment où j’écris ces lignes il s’adjuge une hausse de presque 5 % ! Incroyable et à la fois logique.

Séance du 17 décembre from La Bourse au quotidien on Vimeo.

« Les rachats de short »

Rien à voir avec les bermudas que nous portons l’été évidemment. C’est du langage d’investisseurs et d’intervenants sur les marchés, de traders quoi…

Tout est lié au système de vente et d’achat à découvert. En gros, pour que les spéculateurs puissent spéculer, il faut qu’ils puissent prendre des paris ou jouer sur des valeurs sans avoir à les payer sinon ce ne serait pas drôle et ils ne pourraient gagner de l’argent à partir de pas grand-chose.

On peut donc vendre une action ou un actif que l’on n’a pas. Cela s’appelle une vente à découvert, mais avant la fin du mois il faudra « livrer » ce que l’on a vendu : c’est ce que l’on appelle les séances de « liquidation ». Et la liquidation c’est bientôt. Donc systématiquement, lorsqu’une valeur chute considérablement, elle connaît en général un « rebond technique » avant la liquidation car tous ceux qui doivent livrer ce qu’ils n’ont pas en main doivent évidemment l’acheter (sinon ils n’ont rien à livrer, je sais, c’est compliqué leur affaire mais la logique reste simple). Résultat : quand tous ceux qui ont vendu ce qu’ils n’avaient pas ont besoin au même moment de racheter le même truc pour le livrer, eh bien cela fait augmenter la demande et donc cela fait monter les prix. En clair, plus la chute a été grande et la spéculation importante, plus la volatilité augmente et plus les « rachats » seront considérables. Plus les prix baissent vite et fortement, plus le rebond sera fort et violent… Mais il peut être de courte durée…

Attaques, manipulations et coups fourrés…

Vous l’aurez sans doute compris vous-même mais un marché aussi erratique est un marché très dangereux. Surtout qu’il se passe des choses pas si claires que cela entre manipulations évidentes de marchés, interventions de banques centrales, intoxications (la dernière en date étant de faire croire que les Russes veulent vendre leur or pour protéger leur rouble, ce qu’ils ne feront pas vu qu’ils sont acheteurs d’or), sans oublier les coups fourrés notamment par le biais de la bataille qui se joue à travers la chute considérable du pétrole destinée à affaiblir la Russie de Poutine et de mettre en danger le pouvoir russe.

Tenez-vous donc loin de ce type de marché si vous avez une approche patrimoniale. Pour spéculer, c’est le bon moment… Mais en gestion patrimoniale, c’est potentiellement catastrophique.

Pensez à prendre vos gains, et prendre ses gains cela veut dire qu’à un moment, on accepte d’être investi dans rien et d’attendre (ce que personne ne veut faire)… N’oubliez pas que l’or permet de vous assurer en cas de grande secousse comme le montre l’évolution des cours de l’or actuellement en Russie qui compense largement la baisse de la monnaie…

Le retour des risques et des épisodes de crise !

Tout va bien, la croissance est là et tout le patati et le patata que l’on nous sert depuis presque 3 ans est tout simplement faux. Rien ne va véritablement mieux et comme je l’ai toujours écrit depuis 3 ans, nous achetons et gagnons du temps mais nous ne réglons aucun de nos problèmes de fond, nous mettons juste les sujets qui fâchent sous le tapis. À un moment, le tapis devient tellement épais que l’on finit par se prendre les pieds dedans et c’est exactement ce qui arrive actuellement. Ce sera certainement la grande tendance de l’année 2015 qui verra la résurgence du risque souverain, des problèmes de l’euro, des craintes d’éclatement de la zone euro et de grands soucis en perspectives sur la Grèce ou encore l’Italie, la France dansant sur un volcan…

J’espère que tout se passera bien en 2015, mais si j’espère que tout se passera bien, je me prépare tout de même au pire.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT


Bourse russe en temps réel c’est ici
Poster un commentaire