Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

Conquérir la bourse

A.T du Dax30 de fin de trimestre

Audience de l'article : 903 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour,

Suite à l'analyse du CAC40, voyons comment se comporte le Dax30 en cette fin de trimestre.

Sur l'unité de temps trimestrielle, un couloir haussier très propre est immédiatement visible. Nous avons touché le haut de ce couloir lors du T4 2017 ainsi que la bande de Bollinger supérieure, ce qui a conduit à un début de retournement ce trimestre. La question est de savoir si nous sommes en route vers le bas du canal comme en 2008, ou seulement vers la mm20 comme en 2015, ou si la correction est déjà terminée, puisque ce trimestre a vu les cours revenir s'appuyer sur le support horizontal des 12000, ancienne resistance des sommets de 2015, et n'a pas enfoncé cette zone ou les plus bas des trois bougies précédentes à la clôture. Par ailleurs, la dernière bougie n'est pas effrayante par sa taille, nous avons évité le gros marubozu (grosse bougie baissière sans mèche basse) in-extremis, et cette clôture sur le support pourrait marquer la fin de la correction. Voyons ce que nous disent les UTs inférieures.

DaxT 01042018


Sur l'unité de temps mensuelle
, une fourchette d'Andrews tres nette apparaît. Sa mlh inf et sa médiane ont parfaitement cadré la tendance haussière. Cette mlh inf passera ce mois ci par la zone des 11700, zone des plus bas du mois de mars. Tant que ce niveau tient, la tendance haussière demeure en place sur cette UT, sinon le prochain support sera la mm50 à 11000, puis la Bollinger inférieure vers 10300. Certains indicateurs ne sont pas très positifs: la MACD a déjà croisé son signal et s'est retournée à la baisse, tandis que les Cdur sont en plein cycle baissier. Attention donc si on casse les 11700.


DaxM 01042018


L'unité de temps hebdomadaire nous montre quant à elle une consolidation plus ou moins horizontale animée par les portes de saloon. Certes, les zones de support citées sur les UT trimestrielles et mensuelles ont joué leur rôle, mais aucun rebond n'a permis de s'en éloigner fortement, et surtout chaque rebond est de moins en moins haut. Ajoutons à cela la dernière bougie hebdomadaire qui forme une ligne de poussée avec la précédente (figure baissière), et on comprend à quel point les rebonds de ces deux dernières séances ne représentent qu'une faible réaction haussière sur une zone support. Il est donc hasardeux de prendre une position en ce moment, car nous nous trouvons sur un support qui tient, mais avec des rebonds peu convaincants et aucun signal haussier sur cette UT. Les positions éventuelles se prendront donc essentiellement sur un horizon court-terme, en observant l'unité jour.

DaxS 01042018

L'unité de temps Jour nous montre clairement une double divergence haussière sur la MACD, divergence qui se solde par une nouvelle tentative haussière, pour l'instant contenue par la mm20 jour. Un dépassement de cette mm20 avec un croisement validé de la MACD permettrait de viser les récents sommets à 12500, zone correspondant également à un axe de symétrie et à la bande de Bollinger supérieure sur cette UT. On surveillera alors la réaction de la MACD à l'approche de sa résistance oblique baissière indiquée en noir. Un dépassement permettra d'espérer un dépassement des 12500 et un retour ultérieur vers 13000. A l'inverse, si les cours demeurent sous la mm20 jour, la lourdeur évoquée par l'UT hebdomadaire se trouvera confirmée et le plus probable restera une nouvelle attaque de la zone support 11700-12000, sachant que plus une zone support est attaquée, plus elle s'affaiblit.

daxJ 01042018


Conclusion : l'atteinte du haut du couloir haussier de l'UT trimestrielle fin 2017 a lancé le départ d'une consolidation. Pour le moment, elle s'est arretée à la première zone support des 11700-12000, ce qui signifie qu'un rebond pourrait se produire dès a présent au dessus de ces niveaux. Mais l'UT hebdomadaire nous montre que les rebonds sont faiblards et que cette zone support est toujours menacée. Il est urgent d'attendre de voir le comportement des cours en UT jours par rapport à leur mm20. Un franchissement en clôture permettrait une nouvelle attaque des 12500 et amenuiserait la pression baissière. A l'inverse, l'incapacité de franchir la mm20 serait de mauvaise augure pour une zone support de plus en plus fragilisée par les assauts précédents et la force décroissante des rebonds qu'elle a engendré.

Bons investissements :)
Thierry (Stul)


Poster un commentaire