Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées de temps en temps  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Synthèse marché : Novembre 2016

Audience de l'article : 884 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Ce marché est chiant.



Il est chiant parce qu’il commence à y avoir des disparités de surface mais dans le fond rien ne change.



1/ Les anticipations de la FED




Nos très chers banquiers centraux jugent que la situation économique des USA s’est suffisamment améliorée pour une remontée des taux d’ici décembre.



Ce qui n’a pas plu aux obligations d’état à 10 ans qui plongent en cassant des supports moyens terme comme si de rien n’était (premier indice)


10 year bond2



Il est vrai que les petits gars de la FED sont des fanas des agrégats monétaires (surtout s’ils sont manipulés) plutôt que d’avoir une vision élargie et pragmatique de la réalité économique.

Mais bref passons.



Regardez la courbe du chômage, vu que c’est leur agrégat favori:





Pas mal, on passe de 10% en 2010 à 4.9% en 2016.

chomage


Sauf que pendant ce temps, le taux de participation de la main-d’œuvre lui, baisse de 67% à 63%...

taux de participation2




Ah mince, alors s’il y a de moins en moins de chômeurs aux USA, il y a aussi de moins en moins de gens en âge ou en situation de travailler (théorique).


Dans la pratique, ça s’appelle sortir des statistiques nationales ceux qui ne retrouveront pas de travail car ils ont un profil compliqué pour X ou Y raisons.



Donc, à prendre avec des pincettes les grandes théories des agrégats même si, il faut l’avouer, que la situation est meilleure maintenant qu’en 2010.

Ce qui induit un deuxième point … qui lui, est bien plus dangereux.



2/ La résilience de l’économie au maxima des taux.




Cela est un vrai problème car, je ne sais pas vous, mais quand je vois le discours qui est tenu …



J’ai comme l’impression que tout le monde ignore qu’elle est la capacité réelle de l’économie à supporter une remontée des taux après la série de quantitatives easings que l’on connait.



Il n’y a peu ou pas de références historiques…



S’il est vrai que la FED jusqu’ici était très fine dans son pilotage et son sizing , il ne faudrait pas quelle commette une erreur de taille ET de timing.



Qui va piano va sano.



Je reviendrai plus en détail sur ce point dans un prochain édito.



3/ Le marché actions dans ce contexte ?




Le SP500 joue au goldorack invincible pendant que le CAC40 fait la planche éternelle.(range)

Pas mal comme image non ?


La première chose à remarquer c’est que les mid et small caps performent mieux que les blue chips.



Le Russell 2000 bat largement le SP500.


russell2000

VS


sp500


Ce qui implique un deuxième indice :



De manière générale, lorsqu’un bear market se profile les small et mid caps dégringolent en premier.



Elles ne surperforment pas l’indice de référence.



Et là, ce n’est pas le cas, ce qui veut dire que le marché a encore de la force et qu’il peut aller plus haut.



Le VIX est bas en dessous de 20 (14) malgré l'entrée de Trump au pouvoir, ce qui prouve que rien de mauvais n'arrive pour le moment. ( au niveau éco je parle)

vix






4/ Quelles stratégies adopter dans ces conditions ?




Ceux qui ont des positions longues à moyen et long terme n’ont pas de raison de s’affoler.



Aucun signal d’alarme marquant n’est en route.



En revanche, la situation doit être suivie avec acuité, un retournement brutal est toujours à craindre.



Les stratégies de stock-picking basé sur un mix entre des critères de stock et de flux devraient bien performer.



En résumé, à court terme (moins de 3 mois), les grosses zones d’incertitudes sont passées.



La prochaine grosse échéance, c’est le rendez vous de la FED.

Et si elle acte la remontée des taux , Le paradigme pourrait changer à moyen terme et ouvrir une année 2017 mouvementée.

Préparez vous ça va être (enfin) intéréssant. ( enfin j'espère^^)


Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Tim Sanchez mercredi, 23 novembre 2016 09:46 Posté par Tim Sanchez

    Bonjour Balthazar,

    Merci à vous , je viens de voir votre dernier commentaire sur mon édito précédent.

    Rien ne me fait plus plaisir que de voir un lecteur privilégié le fond sur la forme.

    C'est bien rare et je me sentais bien seul ^^ 

    Mais en communication , hélas , j'ai appris que la forme prédomine sur le fond et il faut s'adapté du mieux qu'on peut.


    Concernant l'orthographe , si vous détectez des fautes qui sont passées au travers du correcteur et de la relecture , je suis évidemnent preneur:  mes coordonnées sont dans ma présentation :
    sanchez.tim @ yahoo.com.

    Bonne journée

    Tim


  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 22 novembre 2016 18:57 Posté par balthazar

    Bonjour,

    Merci pour l'article (bon sujet, vraiment bien expliqué, bien étayé, comme toujours)



    Si je peux aider pour l'orthographe, ce sera avec plaisir