Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Présidentielles : Quel impact sur les marchés à court et moyen terme ?

Audience de l'article : 2550 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Que feront les marchés le lendemain du premier tour des présidentielles et après ?

Telle est la question à laquelle je vais tenter de répondre, en envisageant différents scénarios.

Les sondages sont loin d'être toujours fiables. Toutefois ils nous enseignent au moins une chose difficilement contestable aujourd'hui : Le vainqueur de la présidentielle se trouvera très certainement parmi un des quatres candidats suivants, de gauche à droite : 

- Jean-Luc Mélenchon
- Emmanuel Macron
- François Fillon
- Marine Le Pen

Commençons donc par le scénario le plus simple (et le plus probable) : Une victoire d'Emmanuel Macron ou de François Fillon.

Dans ce scénario, il n'y aurait quasiment pas de réaction des marchés, vu qu'il est déjà très largement anticipé. Ce sera donc pour nous "business as usual" : On continue à chercher et à investir dans des sociétés dont la valorisation présente une anomalie de marché intéressante à exploiter pour réaliser nos futures plus-values (si vous souhaitez en savoir plus sur les méthodes à utiliser pour trouver ces sociétés, rendez-vous ici), et à chercher de bonnes valeurs de rendement.

Les autres scénarios nécessiteront par contre des mesures spécifiques de votre part.

Une élection de Marine le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon ne pourrait en fait se produire que dans un cas de figure : un second tour Le Pen - Mélenchon (si un de ces deux candidats se retrouve face à Macron ou Fillon, il perdra).

Ce scénario n'a rien d'impossible, même si il n'est pas du tout le plus probable : Marine le Pen est en tête dans les sondages, et Mélenchon progresse assez rapidement dans les dernières enquêtes. Un second tour de ce type créerait évidemment un choc sur les marchés le lendemain du 23 avril, et ferait aussi baisser fortement l'euro, parce qu'il n'a pas du tout été anticipé par ceux-ci.

La stratégie de défense à adopter sera alors la même que celle qui est à utiliser pour se protéger contre une crise de la zone euro : 

Hors PEA, cela peut se faire très rapidement, par l'achat de trackers indexés sur les marchés du pays de votre choix (hors zone euro bien entendu). Une large liste est disponible, et cotée sur le marché US avec une bonne liquidité. Vous pouvez la consulter ici.

Vous avez aussi la solution (hors PEA et en PEA) d'acheter des valeurs exportatrices qui profiteront d'une baisse de l'euro. L'idée est ici de trouver une valeur qui soit à la fois exportatrice, peu valorisée et pour une fois suffisamment endettée (pour que la baisse de l'euro diminue mécaniquement ses dettes). Je ferai d'ailleurs un dossier spécial cette semaine pour les abonnés à la lettre PEA afin de proposer une liste d'idées exploitables immédiatement en cas de baisse ou de choc sur l'euro (qu'il soit lié aux élections ou à un autre facteur).

La question est maintenant de savoir si il faut anticiper avant l'élection (en protégeant son portefeuille par du BX4 par exemple). Si Mélenchon franchit la barre des 20% dans les sondages, j'aurai tendance à répondre clairement oui : 

Vous ne perdrez pas grand chose sur cette protection en cas d'issue préférée par les marchés (Fillon ou Macron). Vu que les marchés ont anticipé cela, ils ne devraient pas flamber si ce scénario se réalise.

Au contraire, en cas de scénario noir voyant Mélenchon qualifié pour le second tour, vos BX4 vous sauveront la mise...Mais là aussi j'attends encore un peu avant de prendre la décision sur mon PEA et pour mes abonnés par la même occasion.

Plaçons nous maintenant dans le scénario "Le Pen - Mélenchon" au second tour.

Si Mélenchon est élu, il faudra pour moi désinvestir son patrimoine financier de la France, pour le replacer massivement vers d'autres pays. Nous avons affaire ici à un marxiste, qui disait il y a peu par exemple que Chavez était son idéal ! Et si par malheur les français choisissent ce marxiste, il pourra y avoir une alliance de la gauche autour de lui qui serait peut-être suffisante pour lui apporter une majorité au parlement !

Si Marine le Pen est élue, il pourrait par contre y avoir une vraie opportunité à jouer à l'achat dans la "panique" qui suivrait le second tour : Il est peu probable qu'elle obtienne seule une majorité au parlement, et elle devrait s'entendre avec une partie de la droite pour amender son programme économique, avec des négociations qui pourraient alors conduire à des compromis intéressants. Et dans cette hypothèse, les marchés se rendraient vite compte qu'un scénario favorable (comme celui qui a eu lieu aux USA avec Trump) pourrait bien se produire !

 

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire Ouap1 lundi, 10 avril 2017 13:42 Posté par Ouap1

    Merci pour votre article,
    ce qui fait plaisir c'est que vous reveniez sur dnxcorp après avoir vendu, il faudra je pense garder un oeil sur abc arbitrage en cas de baisse suite à l'annonce du rat S1 qui sera défavorable à celui de l'année passée.

    ps : problème avec dnxcorp un badwill qui diminue fortement les capitaux propres est-ce que ça n'est pas dangereux à terme, quelles sont les conséquences.
    Un abonné assidu de votre portefeuille rendement.

  • Lien vers le commentaire Pecehel dimanche, 09 avril 2017 21:50 Posté par pecehel

    Merci Loïc pour ce post, calir, précis, engagé dans le sens où vous dites ce que vous pensez. Et moi, je pense clairement que vous êtes (tu es) un gars sensé !

    Ca fait plaisir à lire et à suivre

    Pcl

  • Lien vers le commentaire RP69 dimanche, 09 avril 2017 20:09 Posté par rp69

    Bonjour.
    Vous écrivez : "il faudra pour moi désinvestir son patrimoine financier de la France".....pas possible avec un PEA....
    Pourriez-vous clarifier votre propos ? ...
    Merci