Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Point marchés, septembre 2014

Audience de l'article : 5749 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Tous les indicateurs de sentiment à moyen et long terme indiquent aujourd'hui que nous sommes proches d'un retournement de tendance majeur dans les trimestres à venir : 

- Le ratio d'aversion au risque obligataire VFICX / VWEHX est proche d'un plus bas historique, mais commence à se retourner en formant une figure en creux, comme en 2000 et 2007 : 

vficx1209


- Le ratio bull / bear d'investor intelligence est à son plus haut historique depuis 1987 : 

bullbear1209

- Le consensus bullish de Barron's approche sa zone de fort excès d'optimisme (limite à 75%), il se situe actuellement à 72%

Je pourrais multiplier les exemples, pour vous dire que nous sommes aujourd'hui dans une situation à haut risque, où toutes les bonnes nouvelles possibles sont intégrées dans les cours.


Le décompte elliottiste du SP500 indique aussi que nous sommes dans une fin de tendance (vague 5.5) : 

sp5001209


L'essoufflement de la tendance est confirmé par l'observation du dow en période hebdomadaire, qui montre une baisse régulière des volume depuis plus de deux ans, et une divergence baissière qui se construit sur le RSI depuis l'été 2013 : 

dow1209


Faut-il donc prendre dès maintenant des positions baissières en masse pour protéger ses actions et spéculer sur le retournement à la baisse ?
Ces indicateurs de moyen-long terme délivrent un message d'avertissement fiable pour l'investisseur de long terme, mais ne suffisent pas pour donner le timing précis du retournement.

Je suis pour ma part très réservé pour l'instant  : la correction qui a démarré début septembre ressemble plus pour l'instant à un drapeau qu'à un vrai retournement : 

spct1209

Et les indicateurs de sentiment à court terme ne donnent pas de signal d'excès d'optimisme marqué (même si l'EPCR 5j a signé un faible excès d'optimisme le 22 août) : 

L'EPCR est actuellement en zone neutre : 

epcr1209


Le VIX est déjà au contact de sa bollinger supérieure (signe d'un début d'excès de pessimisme) : 

vix1209


Et le nova/ursa ratio revient progressivement en zone neutre après un fort excès d'optimisme : 

nuratio1209


Cette absence d'enthousiasme sur les indicateurs de sentiment à court terme, et la rapidité avec laquelle les baissiers ont voulu shorter le marché hier (EPCR à 0,64) me fait plutôt penser qu'on pourrait assister après la correction en cours depuis début septembre à une dernière petite vague de hausse, qui achèverait d'"écoeurer" les derniers baissiers (une à deux semaines suffiraient), pour amener le SP500 autour de 2020 points. Si cette hausse se produit et que l'EPCR passe vraiment en excès d'optimisme, alors nous aurons une opportunité majeure pour prendre des positions baissières (à titre spéculatif ou simplement à titre de protection de ses positions actions).
Mais pour le moment, je préfère attendre, après avoir soldé mes protections baissières à 4150 sur le CAC.
Si vraiment le drapeau devait être cassé par le bas sur les indices US sans pic de pessimisme sur l'EPCR, alors je prendrai sans doute quelques protections baissières. Mais pour l'instant j'anticipe plutôt un rebond.
Ce rebond ne devrait quand même pas trop vous attirer : Dans le contexte actuel, il risque d'être le dernier avant un retournement de tendance majeur !





































loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire francois samedi, 13 septembre 2014 13:47 Posté par frcclair

    Attention! Les taux de placements étant très peu rémunérateurs, les "particuliers" revienne "tater" de la bourse...d'après mon conseiller bancaire hein! De quel force cela soutiendra le marché...aucune idée hein!

  • Lien vers le commentaire Oliver samedi, 13 septembre 2014 07:26 Posté par obotrade

    L'art difficile de l'anticipation, les divergences peuvent durer longtemps avant un retournement, la divergence appelle à la prudence mais ne donne pas le timing, les volumes en baisse traduisent cette retenue, mais ne dit on pas que les marchés suivent la courbe des taux ? Ceux-ci vont remonter aux US, cela ne sera pas positif pour les marchés.


    Et puis au niveau des cycles on est synchro 2000, 2007, 2014 ?



    Néanmoins tant que ça monte il faut suivre le mouvement, il faut juste pondérer sa pose.

  • Lien vers le commentaire Vekol samedi, 13 septembre 2014 06:35 Posté par Martin.Vekol

    Bonjour.


    Cela fait un bail qu'on nous annonce un "retournement majeur".


    Certains se sont ruinés à cause d'un problème de TIMING en prenant des positions qui se sont révélées dangereuses...


    Je fais partie de ceux qui pensent que les méthodes d'anticipations du passé ne sont plus valables, et c'est sans compter la manipulation des States :Ne pas perdre de vue que les Américains feront tout pour ne pas faire chuter les marchés financiers car leur dette en dépend, et donc leur finance publique.


    L'Europe commence une période de faible croissance durable doublée d'une faible inflation.


    soyez prudents !