Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

point marchés, octobre 2011

Audience de l'article : 18617 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 25 réactions
Votez pour cet article
(146 Votes) - Note : 4.44
Partagez cet article avec vos connaissances

à la suite de la la vague baissière envisagée dans le point marchés de début septembre, un rebond technique, initié le 23 septembre sur le CAC et début octobre sur les indices US s'est développé sur les indices. Il est à mon avis de même nature que le rebond de mars à mai 2008, c'est à dire qu'il s'agit d'un rebond technique important, destiné à corriger l'ensemble d'une séquence baissière elliottiste en cinq vagues (le rebond du printemps 2008 avait corrigé l'ensemble de la séquence baissière de juillet 2007 à mars 2008 sur le CAC, celui en cours corrige l'ensemble de la séquence baissière de février (ou mai) à septembre 2011.

 

Nous allons essayer de voir ici où nous nous situons au sein de ce rebond.

 

A) Indicateurs de sentiment

 

indicateurs de moyen terme (> 6 mois)

 

Le cash disponible chez les brokers du Nyse est revenu fin août à des niveaux voisins de 0. C'est un début de deleveraging des spéculateurs sur le nyse, qui devrait se confirmer dans les mois à venir au fur et à mesure que le marché baissier se développera, comme en 2008. Vous pouvez retrouver les données associées sur le site du NYSE.

 

 

Le mutual fund cash level : Les données d'août 2011 ont donné lieu à une légère hausse de cet indicateur (+0,1%), avec un niveau de 3,4% seulement en cash, qui reste à des niveaux historiquement bas. L'information délivrée par cet indicateur à long terme est claire : Ces niveaux indiquent que le sommet de l'été 2011 sur les indices US est associé à un pic d'optimisme majeur et devrait être suivi par un retournement baissier de long terme.

  Période visée Valeur août 2011 cible  Position
Mutual fund cash level LT

 

(6 mois à plusieurs années)

 

 

 

3,4

 

short : 3,7 ou moins

 

achat : > 9

 

Fortement baissier.

 

reste proche du record historique 

 

 

 


indicateurs de moyen terme (1 à 3 mois)

  Période visée Valeur au 20/10/11 cible  Position
Bull-bear spread

 

 

 

Moyen / LT > 2 mois

 

 

 

-5,2% short : > +4

 

achat : <-5

 

haussier
Nova / ursa ratio

 

 

 

MT (1-2 mois)  +8 short : >= 4

 

achat : < -5

 

baissier, record sur 10 ans !
Equity PCR (20j) MT (1-2 mois)

 

 

 

 0,7 short < 0,68

 

achat > 0,84

 

modérément baissier

 

 



c) indicateurs de court terme (1 semaine)

 

 

  Période visée Valeur au 21/10/11 cible idéale pour shorter Position
VIX Point d'entrée CT 31,3 achat > 45

 

short < 27

 

neutre
Equity PCR (5j) Point d’entrée CT  0,658 achat > 0,89

 


 

 

 

short < 0,66

 

 

 

baissier

 

 

 

 

 

Graphique de l'EPCR 5 jours :

 

  

 

Synthèse des indicateurs :

 

- Les indicateurs de long terme (cash disponible et mutual fund cash level) confirment les similitudes entre le pic du printemps 2011 et celui de 2007. La remontée du cash disponible sur le Nyse confirme l'hypothèse d'une reprise du marché baissier qui a débuté fin 2007.

 

- Les indicateurs de moyen terme sont partagés :

 

le moins réactif (bull-bear spread) est encore dans la zone d'excès de pessimisme, mais en situation de marché baissier, ses rebonds sont limités (voir graphique ci-dessous, source : www.sentimentrader.com, site auquel je suis abonné), et se font au sein de canaux baissiers.

 

Le rebond en cours pourrait donner un II ratio autour de 0,52, soit un bull-bear spread autour de +4%. Il n'est pas exclu que ce chiffre soit approché dès la semaine prochaine.

 

 


Le nova/ursa ratio, plus réactif, indique par contre déjà une situation de large excès d'optimisme, avec même un record historique battu, signe que les investisseurs sont repassés fortement à l'achat.

 

- Les indicateurs de court terme sont aussi plutôt en excès d'optimisme (EPCR5j au contact de son enveloppe inférieure, VIX en zone neutre, mais après avoir touché sa bollinger inférieure).

 

Faut-il shorter dès maintenant les marchés, sur la base du signal très clair donné par le nova/ursa et du signal plus modéré de l'EPCR 5j ?

 


Si nous avions affaire à un rebond technique classique au sein d'une séquence baissière, je dirais oui sans hésiter.

 

Mais dans l'hypothèse d'un rebond plus long corrigeant l'ensemble d'une séquence baissière (voir décompte elliott ci-dessous), les niveaux d'excès d'optimisme sont souvent plus marqués. Des niveaux de 0,60 à 0,63 sur l'EPCR5j et un VIX proche de sa bollinger inférieure (après le premier contact associé à la vague A du rebond en ABC) seraient préférables pour lancer un short, ainsi qu'un rebond même léger de II ratio (voir aussi l'article de Claude Mathy à ce sujet).

 

Autre problème avec un short immédiat (qui pourrait réussir en cas de mésentente complète entre pays européens la semaine prochaine) : les stop- loss possibles sur le CAC sont encore bien éloignés (3300).

 

Les conditions d'un signal short beaucoup plus clair pourraient par contre être vérifiées d'ici 4 à 6 séances si la hausse en cours se poursuit, donc soyez attentifs !

 

Quoi qu'il en soit, vu l'avancement du rebond en cours, il est pour moi hors de question d'initier maintenant des positions haussières : même si je verrais bien les indices US gagner encore 1 à 3% avec un objectif de 1250 ou 1270 sur le SP500, et le CAC atteindre 3250 à 3300, le risque à la baisse est bien plus grand que le petit potentiel de hausse restant, et l'issue des discussions sur les dettes souveraines en Europe et la recapitalisation des banques reste très incertaine :

 

La proposition de la france de transformer le FESF en banque et de le laisser s'approvisionner auprès de la BCE, ce qui reviendrait à un début de monétisation massive des dettes est pour l'instant combattue par l'Allemagne, et c'est bien l'adoption d'une telle proposition qui serait susceptible de déclencher une nouvelle grosse poussée haussière sur les marchés.
En attendant la fin de ces discussions, on ne peut que constater que les taux italiens sont de nouveau proches de la barre des 6%, et toute nouvelle hausse sur ces taux signifierait sans doute la fin du rebond.

 

B) Décompte elliott

 

Voici un décompte elliott possible, qui est la simple actualisation du précédent. Nous serions actuellement dans la vague C (pas encore achevée) d'un rebond en ABC aux USA, avec comme objectifs possibles 3300 sur le CAC (éventuellement 3450 si la proposition française sur le FESF était adoptée, mais cela semble assez peu probable pour l'instant) et 1250 ou 1270 sur le SP500.

 



C) Stratégie possible

 

- Surveiller attentivement l'EPCR5j dans les prochaines séances, toute situation d'excès d'optimisme fort sur cet indicateur (EPCR5j entre 0,6 et 0,63) donnerait un très bon signal short sur les marchés.

 

- Parallèlement, penser à solder toutes les positions haussières spéculatives sur tous les actifs suivants : indices boursiers généraux, indices des pays émergents, matières premières, métaux précieux dans les 2 semaines à venir, dans la perspective d'une reprise du deleveraging, lié au début de la séquence baissière III.3 (qui serait le "coeur de tendance" du marché baissier initié en 2007).

 

On pourra par contre prendre des positions haussières sur le dollar US, en particulier si l'euro atteint ou dépasse les 1,40, toujours dans une optique spéculative à  moyen terme (pari sur une reprise du deleveraging).

Vous pouvez suivre mes anticipations économiques, la composition de mon PEA et mes opérations avec ma lettre Boostez votre PEA ! .

 

 

 

Loïc Abadie

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

25 commentaires

  • Lien vers le commentaire rman vendredi, 02 décembre 2011 14:37 Posté par rman

    Bonjour Loïc,

    Le Cac repart de plus belle!
    La III.2 n'est peut-être pas terminée?
    En A-B-C avec retour dans un range 3400-3600 pts?

    Peux-tu faire un point marché.
    Merci.

  • Lien vers le commentaire yves mardi, 15 novembre 2011 13:02 Posté par yves

    Bonjour Loic, les marchés européens rechutent en ce debut de semaine (CAC/DAX ...) mais il me semble que les indicateurs de sentiment ne sont pas "mûrs" pour envisager le démarrage de la nouvelle baisse. (EPCR CAC assez élevé). Donc probablement selon moi un dernier rebond.

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE mercredi, 02 novembre 2011 17:38 Posté par Loic ABADIE

    A Joseph : Hors PEA il y a une quasi-infinité de solutions, en PEA on a par exemple le tracker DSD sur le DAX à levier inverse x2, et de nombreux autres supports à levier inverse 1 existent.
    Enfin le BX4 n'est pas du tout interdit, l'AMF a simplement émis certaines conditions et limitations à son utilisation.

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE mardi, 01 novembre 2011 11:40 Posté par Loic ABADIE

    A Jérémy, il s'agit pour moi du tout début de la séquence baissière III (celle qui marquera le coeur de tendance de la crise), et plus précisément de la vague baissière III.3.1.
    C'est en tout cas le scénario que je considère comme le plus probable après l'excès d'optimisme simultané sur l'EPCR 5j et le nova/ursa de la fin de semaine dernière qui nous a offert une première fenêtre intéressante pour shorter les marchés.


  • Lien vers le commentaire jeremy mardi, 01 novembre 2011 10:57 Posté par jeremy

    Bonjour,

    Que pensez de ce mouvement de baisse?
    ne va t'on pas assister à un retour vers 3500 avant une baisse plus prononcée.

    Merci de votre aide

  • Lien vers le commentaire jeremy vendredi, 28 octobre 2011 11:39 Posté par jeremy

    taux italien 6.06% là par contre on va dans votre sens

  • Lien vers le commentaire jeremy vendredi, 28 octobre 2011 11:05 Posté par jeremy

    EPCR 5j à 0.51 hier? c'est peu. Quid de la baisse...

  • Lien vers le commentaire dematons mercredi, 26 octobre 2011 10:26 Posté par dematons

    Le jargon est acceptable entre professionnels, mais sorti de la salle des marchés (le desk) et s'adressant à tout le monde, il est plus simple de parler de "désendettement", "vendeur à découvert" ou de "fourchette (ou écart) entre anticipations haussières/baissières".
    Bien à vous.

  • Lien vers le commentaire galiper dimanche, 23 octobre 2011 22:40 Posté par galiper

    à dematons :

    Le vocabulaire français n'est justement pas toujours si riche et si précis ! C'est vrai qu'on abuse souvent des anglicismes ("pool" au lieu de "réserve" n'est qu'un exemple parmi des dizaines) mais dans les domaines techniques on n'a parfois aucun terme valable.

    Des termes comme "deleveraging", "shorter" ou "bull-bear spread" n'ont rien de vasouillards et c'est probablement l'emploi du français qui brouillerait la compréhension dans certains cas il me semble.

    Quelles traductions proposeriez-vous ? Moi je sèche :)

    Bien cordialement,
    --
    Galiper

  • Lien vers le commentaire chamud dimanche, 23 octobre 2011 21:40 Posté par chamud

    bonsoir Loic,
    La situation a l'air différente de 2008 car les banques ayant besoin de capitaux ,on assiste peut-etre à un gros deleveraging sur l'euro.la complexité de la situation rend les prévisions à MT difficiles,d'autant que les américains vont tout faire pour éviter une remontée du dollar.
    chamud

  • Lien vers le commentaire yves dimanche, 23 octobre 2011 21:32 Posté par yves

    Merci Loïc, comme d'habitude, excellent article et résumé des indicateurs. Gardons également un oeil sur les Taux 10 ans de l'Italie et de la France. Si ces taux devaient poursuivre leur hausse, 2012 serait autrement plus sérieux que 2011 et ceci conforterait tes anticipations et pourrait être le déclencheur de la vague III.3. Sachant que la vague III.1 a fait 35% de baisse, on peut s'attendre à quelque chose comme 40% de baisse pour la III.3. Tout ceci reste théorique, l'avancement des sous-vagues nous donnera beaucoup d'informations dans les mois à venir.

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE dimanche, 23 octobre 2011 19:59 Posté par Loic ABADIE

    @Harlok : Sur le "projet-patrimoine", le seuil utilisé pour l'enveloppe inférieure est de -1 écart-type alors que j'utilise -0,5 E.C. D'où la différence (mais tout est paramétrable sur le site que vous mentionnez).
    Pour les rebonds plus longs, on peut utiliser un seuil à -0,7 E.C. pour viser un excès d'optimisme plus fort.

  • Lien vers le commentaire dematons dimanche, 23 octobre 2011 19:54 Posté par dematons

    Monsieur ABADIE,
    J'attends toujours avec impatience vos analyses pour m'éclairer dans les situations contrastées que nous traversons depuis quelques années.
    Merci donc.
    Par contre je me permets une remarque critique sur le vocabulaire : de grâce arrétez d'employer, des anglicismes vasouillards( deleveraging cash shorter bull-bear spread) qui n'amènent rien à la qualité de vos analyses mais qui au contraire en brouillent parfois la compréhension.
    Est ce honteux d'employer le vocabulaire français pourtant si riche et si précis ?
    Bien à vous.
    Blaincourt.