Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

point marchés, début février 2012

Audience de l'article : 11200 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 51 réactions
Votez pour cet article
(83 Votes) - Note : 4.13
Partagez cet article avec vos connaissances

point marchés, début février 2012 - Objectif Eco, anticiper pour s'enrichir

 

Un rebond en cours depuis la mi-décembre a permis au CAC de regagner un peu plus de 13% depuis la mi-décembre, et aux indices US d'approcher leurs plus hauts de 2011.
Pendant ce temps, depuis quelques mois, nous assistons à une relative amélioration de l'économie américaine, avec un rebond de l'activité qui reste cependant en retrait par rapport aux points hauts de 2010 et 2011.

 

 

Ce rebond commence même à s'étendre à l'Europe, comme le montre ce graphique de l'ISM services de l'eurozone, même si là aussi nous sommes loin des points hauts de 2010/2011 (source : www.forexfactory.com)

 

 


Enfin, les taux longs européens, aidés par une expansion sans précédent du bilan de la BCE (800 milliards d'euros en 6 mois, soit sensiblement l'équivalent de la première vague de quantitative easing de la FED) sont revenus à leurs plus bas niveaux depuis 6 mois pour l'Italie et plus d'un an pour l'Espagne.

 

Il y a donc aujourd'hui une réelle détente sur le plan macro-économique, qui me fait actuellement hésiter entre deux options :

 

- Continuer à spéculer sur une prochaine baisse des marchés malgré ces éléments, en considérant qu'il s'agit d'un simple feu de paille.

 

- Abandonner temporairement la stratégie baissière et revenir à hauteur de 35-45% sur les small caps à la prochaine correction, comme je l'avais fait à partir de la fin 2009. Beaucoup des small caps décotées que je suis n'ont quasiment pas rebondi (les petites valeurs peu liquides réagissent souvent avec retard sur les autres), et sont donc encore à des cours d'achat si la bonne tenue des marchés devait se confirmer.

 

Mais avant cela, il nous faudra observer la réaction des marchés suite à un pic d'optimisme majeur que nous allons détailler ici :

 

A) Indicateurs de sentiment

 

indicateurs de long terme (> 6 mois)

 

Le mutual fund cash level : Avec un niveau de 3,5%, nous restons proches des récents records d'optimisme, et les implications à long terme restent baissières.

  Période visée Valeur décembre 2011 cible  Position
Mutual fund cash level LT

 

(6 mois à plusieurs années)

 

 

 

3,5

 

short : 3,7 ou moins

 

achat : > 9

 

Fortement baissier.

 

record historique 

 

 

 

 

 


indicateurs de moyen terme (1 à 3 mois)

  Période visée Valeur au 2/2/12 cible  Position
Bull-bear spread

 

 

 

Moyen / LT > 2 mois

 

 

 

19,1%  short > 30%

 

 achat < 10%

 

neutre
Nova / ursa ratio

 

 

 

MT (1-2 mois)  +4,5 (après un pic à +7 short : >= 4

 

achat : < -5

 

baissier
Equity PCR (20j) MT (1-2 mois)

 

 

 

 0,6 short < 0,64

 

achat > 0,77

 

 fortement baissier

 

 

 

 

On notera le signal net de l'EPCR20j, comparable à celui d'avril 2010 :

 



c) indicateurs de court terme (1 semaine)

  Période visée Valeur au 02/02/12 cible idéale pour shorter Position
VIX Point d'entrée CT 18,3. Bollinger inférieure franchie à plusieurs reprises fin janvier achat > 23

 

short < 17

 

Baissier
Equity PCR (5j) Point d’entrée CT

 

 0,63.

 

 

Gros extrême d'optimisme fin janvier

 

achat > 0,82

 


 

 

 

short < 0,63

 

 

 

Baissier

 

 

 

 

 

 

 

Graphique de l'EPCR 5 jours :

 

 

 

 

 

Synthèse des indicateurs :

 

Nous avons eu à la fin janvier un gros pic d'optimisme, presque aussi important que celui d'avril 2010, qui constituait donc un point d'entrée en position baissière logique.

 

Pour l'instant ce signal n'a pas été validé, puisque le CAC a gagné près de 2% depuis le pic d'optimisme du 20 janvier. Il est clair que l'hypothèse baissière que je privilégie depuis plusieurs mois deviendrait moins probable à court / moyen terme (6 mois à venir) si ce signal devait être invalidé, c'est à dire si les marchés consolident à l'horizontale ou montent faiblement alors que les indicateurs de sentiment quittent la zone d'excès d'optimisme : Ces indicateurs de sentiment fonctionnent beaucoup moins bien en contexte haussier, et tout échec enregistré sur un signal aussi fort que celui de fin janvier serait un argument haussier net, ou tout du moins en faveur d'un scénario de marché voisin de celui observé en 2010.

Ne vous ruez cependant pas maintenant sur les positions haussières, ce serait un très mauvais timing juste après un tel pic d'optimisme :
Il sera toujours temps de le faire sur de nombreuses small caps encore décotées si la baisse ne se déclenchait pas (ma sélection "plan B" est prête), lorsque les indicateurs de sentiment seront revenus en zone neutre.

 

Pour l'instant je pense au contraire que cela vaut encore la peine de conserver un peu les shorts, pour voir comment le récent pic d'optimisme va se résorber (par une baisse franche ou une simple consolidation latérale).

 

 

Boutique objectiféco

 

 

 

 

1°) RDV à Budapest - RENCONTREZ tous les auteurs ObjectifEco

Evènement : tous les auteurs ObjectifEco se réunissent pour la première fois à Budapest du 5 au 8 mars. Assistez aux repas communs et à la réunion quotidienne de 3 heures. Accédez à un team unique de traders indépendants et d'analystes. Profitez de leur expérience accessible à vous pendant 4 jours.

 

 

 

2°) Offre exceptionnelle pour 20 clients uniquement : 

 

 

 

 

Toutes les lettres de tous les auteurs - Tous les PDF de tous les auteurs 1070 € au lieu de 3188 € !

 

Loïc Abadie, Claude Mathy, Charles Dereeper, Cédric Froment, Eric David, Sacha Pouget, David Renan, Samuel Rondot.

 

Lire le détail de l'offre ici

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

51 commentaires

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE dimanche, 05 février 2012 16:44 Posté par Loic ABADIE

    Bonjour Salaze, la ligne que je détiens actuellement n'est qu'une petite amorce que j'ai rachetée effectivement à 18,5€, mais si vraiment je dois revenir sur les small caps, il est clair que PVL sera une de mes cibles !
    J'ai réalisé de bonnes plus-values sur cette valeur en 2010 et 2011, et elle représentait ma 1ère ou 2ème ligne au printemps 2011 (si mes souvenirs sont bons j'avais pris mes bénéfices dessus en avril ou mai 2011, un peu trop tôt).

    Par contre les positions baissières que je détiens sont nettement perdantes pour l'instant .

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE samedi, 04 février 2012 13:14 Posté par Loic ABADIE

    A Jboss, pour moi imprimer des billets de banque ou faire des écritures monétaires pour les donner à des états ou des banques insolvables pour leur permettre d'emprunter encore plus, ça n'est pas "bosser dur de partout pour remonter la pente".
    C'est juste faire du Ponzi.

    ça peut faire illusion quelques trimestres (et c'est bien le seul objet de mon hésitation actuelle), mais au final, plus on continuera dans cette voie, plus la chute qui suivra sera dure et plus ceux qui "bossent dur" (vous en faites sans doute partie) en paieront les conséquences.

  • Lien vers le commentaire Loic ABADIE vendredi, 03 février 2012 14:35 Posté par Loic ABADIE

    A investisseur heureux, quelques informations :

    - j'ai revendu VET à plus de 40€ après un achat à 13, mon tort étant par contre de ne pas être revenu dessus à 10€.

    - Cottin a versé un dividende de 4,64€, d'où la baisse du cours, bien entendu dividende compris l'investisseur est en nette plus-value.

    - PVL a aussi été soldée en large plus-value.

    Pour Siraga je reconnais par contre bien volontiers mon échec après un achat à 14€.

  • Lien vers le commentaire yves vendredi, 03 février 2012 09:57 Posté par yves

    Patrick n'étant plus actif dans les commentaires, je prends la relève LOL ... ne pas oublier que le deleveraging en Europe n'est qu'au tout début et les mesures actuelles de la BCE ne font que lisser la baisse pour amortir le choc. La tendance est claire : http://www.zerohedge.com/news/europes-great-deleveraging-has-only-just-begun ... je suis toujours à la recherche d'achat sur CAC vers 2000-2500 mais indiquer quand cela va arriver est un exercice beaucoup plus difficile.

  • Lien vers le commentaire dematons jeudi, 02 février 2012 22:02 Posté par dematons

    Quel retournement !
    J'ai encore en mémoire les démonstrations enflammées où nous allions tous danser sur le cadavre des indices boursiers, dont le Français qui serait à 3 chiffres !
    On peut toujours promettre la lune, surtout en période électorale, et essayer de prédire l'avenir à partir de comportements observés dans le passé ; je pense que M. Abadie s'est un peu laissé emporter, mais je me garderai bien de lui jeter la pierre, car cela m'est arrivé aussi.
    Ceci dit les information que vous donnez restent intéressantes, charge ensuite à chacun d'en tirer ses propres arbitrages.
    Je pense que la période des soldes touche à sa fin et que démarrage aux Etats Unis + fin de la récession en Europe + baisse des rendements obligataires + taux d'intérêt proche de zéro {devraient} conforter la remontée des actions.

«DébutPrécédent12SuivantFin»