Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Point marchés, août 2014

Audience de l'article : 4534 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Votez pour cet article
(8 Votes) - Note : 4.50
Partagez cet article avec vos connaissances

Le CAC est à l'heure où j'écris ces lignes à -2,6% depuis le début de l'année, et de nombreux investisseurs ou traders doivent commencer à se poser des questions sur l'avenir de la tendance haussière qui est en cours depuis la fin 2011. Nous sommes à mon avis à un moment clé sur les indices européens et américains.

A) Le court terme

Les indicateurs de sentiment à court terme délivrent dans leur ensemble un message clair et homogène :

L'EPCR5j a réalisé un beau pic de pessimisme. C'est même le plus significatif depuis le printemps 2012, après un large pic d'optimisme à la mi-juin, qui m'a amené à conseiller des positions baissières (à titre de protection, ou à titre spéculatif) aux lecteurs de "boostez votre PEA" après la séance du 13 juin, le CAC était alors autour de 4530 points.

Ce pic de pessimisme, vu son ampleur, constitue à lui seul un signal valable de rebond technique.

epcr0908

Le Nova/Ursa ratio confirme largement le signal de l'EPCR, avec là aussi un large excès de pessimisme (parmi les 5 plus forts de la période 2008-2014) : 

nuratio0908

et le VIX est sorti à plusieurs reprises de ses bandes bollinger par le haut depuis début août : 

vix0908

Alors oui, nous sommes actuellement en présence d'un bon signal d'achat et de rebond sur les marchés pour ce qui est du court terme (1 à 3-4 semaines), et les traders ayant cet horizon de temps pourront jouer le rebond technique vu l'excès de pessimisme ambiant. Cependant sur des horizons de temps plus longs, la situation est plus inquiétante.

B) Le moyen / long terme

A ce niveau, les signaux d'alerte se multiplient. Je ne reviendrai pas sur la situation de large surévaluation des marchés US, je l'ai détaillée ici à plusieurs reprises, une surévaluation ne suffit  pas à signer une fin de hausse.
Mais à présent il y a des faits nouveaux, qui pourraient bien annoncer le retournement : 

En apparence, il n'y a rien d'inquiétant sur les gros indices US (dow et SP500) : 

indu0908

La tendance haussière ne semble pas remise en cause pour l'instant sur le dow, même si la divergence baissière sur le RSI et les volumes en baisse constante entre 2012 et 2014 indiquent déjà un essoufflement de la hausse. Mais le vrai signal d'alarme vient des actifs "périphériques" , qui commencent à se retourner depuis le printemps 2014 : 

- L'euro s'est retourné à la baisse dès le mois de mai :

euro0908

- L'indice des valeurs européennes a cassé un biseau ascendant de long terme à l'occasion de la dernière correction qui a démarré en juin.

eurostox0908

L'indice des valeurs bancaires françaises est déjà bien avancé dans son retournement baissier : 

bkx

L'indice des valeurs bancaires US est en train de tracer une figure de sommet de plus en plus nette (passage en phase 3 de Weinstein, divergences baissières sur les oscillateurs)

bkxus0908

Enfin (et c'est peut être le plus important), l'aversion au risque commence à montrer (encore très timidement) des signes de retour : le ratio VFICX/VWEHX (ratio entre deux fonds obligataire, l'un à risque faible et l'autre à risque élevé) trace une figure en creux bien visible ici (nous n'avions pas observé cela depuis le début 2012) : 

vficx

Ce ratio, qui reste aujourd'hui historiquement bas avait prévenu lors des grands retournements de 2000 et 2007. Si il confirme son retournement en rejoignant ses niveau d'octobre 2013, la probabilité d'avoir un retournement baissier durable deviendra très élevée.

vficx09082

C) Conclusion

La dernière vague de baisse (fin juillet - début août), pourtant bien modeste en apparence sur le SP500 est pour moi à prendre très au sérieux (au delà du rebond technique attendu à court terme) : Elle est associée au plus gros excès de pessimisme depuis 2012 sur l'EPCR, à un fort excès de pessimisme sur le nova / ursa, et à un début de reflux sur les actifs périphériques. Le risque de retournement de tendance est donc déjà important, et je conseillerai à tous les investisseurs de protéger leurs positions corrélées aux indices en prenant des positions baissières dès que le rebond technique de court terme se sera produit et que l'EPCR sera revenu en excès d'optimisme. Les spéculateurs pourront alors aussi engager des paris baissiers plus spéculatifs.
Qu'est ce qui pourrait déclencher un tel retournement (ou tout au moins une correction longue de plusieurs mois comme en 2011), à un moment où l'économie US semble rester très dynamique, avec un ISM services à 58,7 et des demandes d'allocations de chômage au plus bas depuis 2006 ?
Pour moi tout simplement (plus que la décision de la FED de ralentir fortement l'intensité de son quantitative easing ou les aléas géopolitiques) des résultats d'entreprises américaines qui seront en deça des attentes irréalistes du marché ! Ensuite, dans une économie de bulle où tout dépend des injections de liquidités et de la fuite en avant dans la dette organisée par les états, une fois le retournement amorcé, l'effet boule de neige peut faire de gros dégâts.

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire Jeremy jeudi, 14 août 2014 08:15 Posté par jeremy

    bonjour loic


    apparemment les indicateurs se sont bien repris mais pas les marchés


    qu'en conclure?

  • Lien vers le commentaire ROUX mercredi, 13 août 2014 17:52 Posté par brouxdeb

    Merci Loic, c'est très intéressant.


    Prévoyez-vous de rédiger ces points marchés mensuels plus régulièrement ?


    Cdt, Bernard

  • Lien vers le commentaire Loic Abadie mercredi, 13 août 2014 12:38 Posté par Loic ABADIE

    Bonjour Bernard, le Schiller P/E est un bon indicateur de valorisation des marchés, dans le même esprit il y a les ratios "market cap / GDP" (http://www.advisorperspectives.com/dshort/updates/Market-Cap-to-GDP.phpet le taux de marge sur le SP500 (http://www.zerohedge.com/news/2014-04-08/profit-margins-and-stock-market-reversions)
    Ces indicateurs permettent à l'investisseur de relativiser les effets du cycle économique et de ne pas se laisser entraîner par l'excès d'euphorie des sommets de cycle. Ils sont très utiles dans une optique de long terme (3 à 10 ans) et décrivent tous aujourd'hui une surévaluation importante des marchés US.

    Par contre pour le court / moyen terme (jusqu'à un an ou 18 mois) ils ne sont pas vraiment adaptés.

  • Lien vers le commentaire ROUX mardi, 12 août 2014 18:29 Posté par brouxdeb

    Bonjour Loic,


    Sympa de vous relire, vous vous faisiez rare ces temps-ci..


    Parmi les indicateurs de valorisation d'un marché, que pensez-vous du PER de Schiller, dit "CAPE", lequel calcule la moyenne de profitabilité d'un indice sur les 10 années échues ?


    Au plaisir de vous relire prochainement,


    Bernard