Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michel Delobel

Michel Delobel

Gestionnaire de portefeuille sous mandat via une société de gestion agréée, trader pour compte propre et formateur au trading et à l'investissement en bourse, je suis aussi fondateur du site Fenêtre sur Cours et de la société ACGest, via laquelle j'accompagne également mes clients dans la constitution et le développement de leur patrimoine, la préparation de leur retraite ou encore l'optimisation de leur fiscalité.

Vous pouvez prendre contact avec moi par email

emails

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Clôture CAC : 4350 (-1.70%) – Volatilité extrême avec la BCE !

Audience de l'article : 423 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
CAC-100316 

Quelle séance et quelle volatilité ! Après un début timide à l’image de ces dernières séances, le CAC s’est brutalement envolé lors des annonces de la BCE, gagnant jusqu’à plus de 3%, au contact du bas du gap du 4 janvier. Mais le soufflé est vite retombé, le CAC restant un temps autour des 4480, avant de s’enfoncer dans le rouge en fin de séance, terminant au plus bas du jour sur un net repli ! Au final, cela nous donne quand même une bougie de 5% d’amplitude !

Je ne rentrerai pas dans le débat des explications. A posteriori, nos amis les analystes trouveront toujours une justification. Ce qu’on peut lire pour l’instant est que l’ampleur des annonces de la BCE inquiète les marchés. Mais si Mario Draghi n’avait pas annoncé autant, le marché aurait été déçu et se serait replié. Ce qui ressort donc d’une telle séance, c’est un peu le sentiment que quoi qu’il soit sorti de cette réunion, le résultat en clôture aurait été plus ou moins le même.

Reste maintenant à voir ce que nous en dit l’analyse technique. La configuration graphique de ces derniers jours étaient plutôt haussière, et le franchissement des 4480 a bien donné lieu à une accélération haussière, le bas du premier objectif mentionné ayant même bien été atteint en moins d’un quart d’heure ! (4581 contre 4586 pour le bas du gap de début janvier).

Reste à savoir si une envolée qui n’aura duré que quelques dizaines de minutes peut être considérée comme valide et si on peut considérer que l’objectif graphique a réellement été atteint, justifiant derrière la mise en place d’une consolidation baissière. Quoiqu’il en soit, le retour en dessous des 4480 ne colle pas avec le franchissement de ce même niveau. Nous ne serions donc sur un simple faux signal.

Toujours est-il que la bougie formée est lourde de sens, et laissera clairement des traces. Entre la taille de la mèche formée, l’amplitude de la bougie du jour, la volatilité intraday, et le pic de volumes enregistré, nous avons en théorie la formation d’un point haut majeur, qui pourrait être le prélude à une nouvelle vague baissière.

J’ajouterais toutefois une petite note de prudence, compte tenu de la vitesse à laquelle tout ceci s’est passé. De même qu’après l’envolée initiale de ce midi, un début de réflexion des investisseurs a débouché sur un retournement baissier, on ne peut exclure qu’après avoir un peu repris leurs esprits, ils considèrent qu’il ne s’agit malgré tout peut-être pas d’une si mauvaise nouvelle, et qu’ils repartent à l’achat. Si on prend un peu de recul graphiquement, le franchissement de la zone médiane du canal violet reste en tout cas bien réel. Reste maintenant à savoir si le mouvement de repli qui a pris naissance aujourd’hui se cantonnera à la zone médiane violette entre 4280 et 4320, renforcée qui plus est par la MM20.

En théorie, la bougie du jour devrait avoir des implications pour plusieurs semaines, et pourrait même être le point de départ d’un canal baissier plus pentu encore que le canal violet. En même temps, les mesures annoncées aujourd’hui sont d’un point de vue fondamental à même de soutenir les marchés, et donc d’éviter une telle chute.

Il me semble donc plus prudent de laisser un peu les choses se décanter, avant d’y voir plus clair sur les conséquences d’une telle séance.

Pour demain, le premier enjeu sera de voir comment le marché absorbe les conséquences baissières de la bougie de ce jeudi, et notamment si l’impulsion baissière parvient à être contenue au niveau de la zone médiane violette et de la MM20. Tant que ce sera le cas, on pourra envisager une tentative de rebond, avec comme premier objectif la zone des 4400.

Il en faudra toutefois bien plus pour effacer l’impact baissier de la bougie du jour. Un retour au delà des 4430/4440 serait un premier pas, mais il faudrait surtout revenir au delà des 4480, avant bien sûr d’aller au delà du plus haut du jour. Tout un programme…

A la baisse, en cas de cassure de la MM20 et de la zone médiane violette, le CAC pourrait rapidement revenir sur les 4230/4240, avant pourquoi pas la zone des 4160, puis les 4080. A suivre…

Synthèse des tendances graphiques :


Tendance I (à quelques heures – jours) : Neutre (4405 – 4480)
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Haussière (4300)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Baissière (4750)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Neutre (4070 – 5290) – sous revue (bougie mensuelle)
Tendance LT (à quelques années) : Neutre (3290 – 5290) 
Poster un commentaire