Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

promospeciale

Comment va l’Amérique ? Incidence sur nos placements

Audience de l'article : 1339 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Les grandes banques US nous abreuvent de leurs prédictions optimistes depuis des mois. Pourtant, statistiques après statistiques, l’économie américaine ne montre pas de signe fort de reprise. Les arguments météorologiques sur le grand froid qui a paralysé les États-Unis commencent à être éculés. Il faut se rendre à l’évidence, les américains ne peuvent pas alimenter la croissance mondiale à eux seuls. Le retard du QE européen, l’importance de la dette mondiale et les pressions déflationnistes limitent la croissance des États-Unis. Cela ne veut pas dire que la croissance est remise en cause mais cela signifie que ses courroies de transmission patinent. En fait, le fameux différentiel de croissance, la divergence des politiques monétaires et la montée des spreads de taux sont en train de s’évanouir. Les taux européens montent car les investisseurs refusent de prêter aux états européens à des taux négatifs. Dans le même temps, les freins à la croissance US limitent la montée des taux outre atlantique. Cela explique parfaitement que la reprise technique de EUR USD se soit progressivement transformée en tendance haussière.

On peut désormais envisager plusieurs hypothèses évolutives :

1. La croissance américaine repart en force et le scénario de la parité euro dollar garde tout son sens. Les actions européennes repartent vigoureusement à la hausse et l’or chute. Nous n’en prenons pas le chemin mais sait-on jamais … Graphiquement la paire EUR USD atteint des niveaux importants et 1.1533 est une résistance très forte en base hebdomadaire. Un biseau ascendant s’est dessiné progressivement et une sortie par le bas est envisageable. Mais la cinétique de progression des prix sur la figure chartiste la rend moins probable.

EUR USD 16 05 2015 D1EUR USD 16 05 2015 D1



Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

2. La croissance américaine ne peut se passer de la croissance des autres pays, la différence de progression entre les différentes zones de la planète se réduit progressivement, l’Amérique attendant les autres continents. Dans ce cas, la paire EUR USD n’atteindra jamais la parité. Les indices actions vont progresser mais plus lentement et de façon plus capricieuse. Sur le FOREX, si on regarde les graphes EUR USD, on est bien en présence d’une tendance haussière. Si les prochaines résistances graphiques majeures sont franchies, le potentiel de hausse devient important. Cela signifierait que la théorie de la divergence monétaire a vécu.

3. La croissance américaine est vraiment mise à mal et ne repart pas au 2e semestre, elle interrompt également la progression économique des autres pays, émergents et BRICs compris, dans un contexte d’endettement dangereux qui ne manquerait pas de déclencher de nouvelles interventions de politiques monétaires. L’or, dans ce cas, redevient un outil incontournable de préservation de la valeur et probablement le meilleur investissement pour les prochaines années. S’il est loin d’être le plus probable, ce scénario n’est pas impossible. C’est le sens du frémissement de l’or et de la pause récente de sa tendance baissière que l’on peut observer sur le graphe en mensuel 2000 – 2015 :

Gold 16 05 2015 MensuelGold 16 05 2015 Mensuel



Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Le compte Futures est en attente. Nous faisons de belles journées de trading en ce moment mais d’autres sont moins avantageuses et cumulent de petites pertes sur stop. Il faut à mon avis continuer à être très prudent sur les sommes engagées. La période reste incertaine sur les fondamentaux. Elle est donc dangereuse. Méfiez-vous des commentaires des banques et surveillez l’évolution des statistiques américaines, elles sont les clés de la plupart des tendances.

Bonne semaine !
Poster un commentaire