Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michael Rousselle

Michael Rousselle

Investisseur immobilier, Trader indépendant, auteur, coach, chef d'entreprise.
Je vis actuellement en famille, à Phoenix en Arizona, un magnifique État de l'Ouest américain.

Après plus de 20 ans comme cadre commercial, je plaque une situation pourtant confortable pour ouvrir ma boîte aux US. Il paraît qu'il faut vivre ses rêves !!! Un de fait.

Passionné de trading depuis de nombreuses années, je franchis le pas en 2007. Pas vraiment le meilleur timing. Après une longue période de pertes et de doutes, je rencontre des Traders professionnels qui m'apprennent ce qu'est réellement le trading. Je me suis spécialisé dans les options depuis 2012 et uniquement sur le marché US. Je fais aussi quelques actions en swing trading, et je me construis tranquillement un portefeuille de dividendes à travers les REIT.
J’ai répondu à l’appel de Charles car j’aime partager mes connaissances et transmettre le savoir. J’espère qu’il vous sera utile et surtout de qualité.
Trade Safe
Michael

promospeciale

Débuter en bourse : Quel capital pour commencer en bourse ?

Audience de l'article : 1705 lectures
C’est bien sûr, la question rituelle de tout débutant en bourse et elle est tout à fait légitime.

La première chose qui me vient à l’esprit est de savoir si la somme que vous allez mettre sur la table est vitale pour vous ou pas. Si c’est le cas, alors n’engagez pas cette somme sur les marchés. Je répéterai souvent au court des éditos, que l’aspect psychologie est un facteur déterminant de la réussite. Oui, il faut de la technique et des stratégies, mais vos stratégies ne résisteront pas à une mauvaise gestion émotionnelle de vos trades.

Ma deuxième réflexion serait de savoir quel est le capital que vous avez de disponible pour vous former ? N’allez pas croire que la bourse s’apprend sur le tas. Vous pourrez tenter l’aventure, mais le prix à payer sera nettement plus cher qu’une formation adéquate, croyez en mon expérience personnelle. Sans formation, vos 500, 10 000 ou 50 000€ ne résisteront pas bien longtemps face aux requins de la finance et tumultes du marché. On panique un peu moins dans une mer avec quelques vagues lorsque l’on sait nager !!!

Troisième point, qu’attendez-vous de votre trading ? Quelle est votre situation actuelle ? Quel montant voulez-vous dégager de votre trading ? Est-ce que le trading sera votre source de revenu principal ?

Les objectifs seront différents si vous souhaitez capitaliser à un horizon de plusieurs années ou récupérer des gains tous les mois pour tirer un revenu.

Petit ou gros capital ?

Deux écoles s’affrontent pour savoir s’il faut commencer avec un petit ou un gros capital. Je dirai que la réponse est en fonction du type de trading que vous voulez faire. Même si je ne suis pas convaincu des bienfaits de commencer par un petit capital de 500 ou 1000€ (je vous expliquerai pourquoi un peu plus loin dans cet édito), vous pourrez, néanmoins, commencer sur le FOREX (si le marché des devises vous intéresse) avec des micros-lots ou pourquoi pas d’actions à faibles prix comme les pennys stocks. Attention cependant à ces dernières, elles ont la réputation d’être très volatiles.

Petit rappel sur le FOREX. 95% des traders grillent leurs comptes sous 45 jours (Étude du Wall Street Journal). Vous trouverez bien évidemment des traders rentables sur le Forex, et ce pour deux raisons ; ils se sont formés et ils ont de l’expérience. Deux choses que vous n’aurez pas lorsque vous déciderez de vous jeter dans le grand bain des marchés en tant que débutant. Vous avez sur Objectif Eco des traders FOREX rentables comme Éric DAVID. Tout simplement parce qu’il cumule connaissances et expériences avec des stratégies éprouvées.

Si vous décidez de prendre des positions à travers les options, 20 000€ me semble un minimum pour que votre broker vous autorise à faire des ventes de contrats à nues par exemple.

Pour moi, la question de savoir combien on peut gagner n’est pas réellement la bonne question. La vraie question est de savoir combien vous êtes prêt à perdre, car le risque est la seule chose que l’on maîtrise. J’ai appris cette "stratégie de pensée" plus qu’intelligente, lors d’une formation avec Jon Najarian et ça fait toute la différence. Vu son cursus, je pense que l’on peut lui faire confiance.

N’oubliez pas que la réussite réside en grande part, dans le money management. En aviation, on dit qu’il n’y a pas de bons pilotes, mais de vieux pilotes. En trading, c’est pareil, il faut durer sur les marchés.

Voici ce que vous pourriez faire suivant votre capital initial.

En dessous de 1000€, ça risque d’être assez compliqué, car il y a de grandes chances que vous soyez tenté par une stratégie basée sur le gain absolu. Vous allez me dire que 500 ou 1000€, bien que cela peut représenter une somme conséquente pour certains, sont une somme que vous pouvez vous permettre de perdre. Dans ce cas, vous serez tenté par du trading agressif avec des prises de position qui ne respecteront aucun money management digne de ce nom. Vous vous retrouverez alors dans la liste des personnes qui auront grillé leurs comptes dans un temps record, car elles auront confondu trading et casino.

Dans le cas d’un capital très réduit, vous pouvez commencer par du trading avec un compte démo. Personnellement, je ne suis pas persuadé de l’efficacité à long terme du compte démo. Vous pourrez, certes, tester et valider quelques stratégies sans risquer de tout perdre, mais vous enlèverez tout le côté émotionnel du trading et croyez-moi, 90% du trading réside dans la gestion de ses émotions. Beaucoup sont gagnants sur des comptes démos, mais se retrouvent paralysés lorsque l’argent sort de leurs poches.

Pour un capital compris entre 10 000 et 50 000€, un money management à 1% de risque me semble pertinent. Cela veut dire que si votre stratégie est perdante, vous ne risqueriez que 100 à 500€ par position. Après 5 ou 10 trades perdants, vous auriez deux solutions. Soit votre stratégie ou gestion de trade est à revoir, soit le trading n’est pas fait pour vous. Il vaut mieux s’arrêter avec une perte de 1000 ou 5000€ plutôt que de griller 50% de son capital, voire plus, avant de réagir et de prendre des décisions.

Ce capital plus conséquent commence à vous ouvrir les portes pour du trading de produits dérivés comme les options. Là pareil, sans formations initiales, vos prises de position pourraient vite se retourner contre vous.

Pour un capital supérieur à 50 000€, votre money management pourrait se faire avec un risque limité à 0.5% de votre capital. Votre perte maximale potentielle serait de 250€ pour ce même capital de 50 000€. Je pense que si l’on a 50 000€ de capital, on peut digérer une perte de 250€, tout dépend comme toujours de l’aversion personnelle que l’on a au risque.

Même constat, il vaut mieux s’arrêter après 2500€ de perte si vous cumulez 10 trades perdants et repartir avec un capital restant de 47500€ que de réagir alors que votre capital aura déjà fondu de 30 000€, par exemple.

Pour conclure, il n’est vraiment pas facile de répondre à cette question, car elle dépend de plusieurs paramètres, comme vos moyens initiaux, votre objectif et surtout de votre capacité à gérer des pertes, car en débutant le trading, vous aurez des pertes.

Personnellement, je pense qu’il faut être à l’aise avec la somme que l’on est prêt à investir et surtout à perdre. Cela reste de l’investissement risqué même si l’on tente par tous les moyens de limiter le risque.

Trade Safe

Michael
michael-roussel-3-indicateurs
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire banville dimanche, 02 février 2020 05:50 Posté par banville

    Une chose est sûre: si l'on respecte le money management, on n'a rien à se reprocher. Ayant un portefeuille à 6 chiffres, je suis à 0.5 de risque pour une simple raison; çà correspond à mon tempérament, c'est à dire qu'avec ce pourcentage de risque,j'assume la pression tout simplement.