Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michael Rousselle

Michael Rousselle

Investisseur immobilier, Trader indépendant, auteur, coach, chef d'entreprise.
Je vis actuellement en famille, à Phoenix en Arizona, un magnifique État de l'Ouest américain.

Après plus de 20 ans comme cadre commercial, je plaque une situation pourtant confortable pour ouvrir ma boîte aux US. Il paraît qu'il faut vivre ses rêves !!! Un de fait.

Passionné de trading depuis de nombreuses années, je franchis le pas en 2007. Pas vraiment le meilleur timing. Après une longue période de pertes et de doutes, je rencontre des Traders professionnels qui m'apprennent ce qu'est réellement le trading. Je me suis spécialisé dans les options depuis 2012 et uniquement sur le marché US. Je fais aussi quelques actions en swing trading, et je me construis tranquillement un portefeuille de dividendes à travers les REIT.
J’ai répondu à l’appel de Charles car j’aime partager mes connaissances et transmettre le savoir. J’espère qu’il vous sera utile et surtout de qualité.
Trade Safe
Michael

promospeciale

Débuter en bourse : Day Trading vs trading court terme vs investissement long terme

Audience de l'article : 1300 lectures
Quand on débute en bourse, on ne sait jamais trop quel type de trading l’on souhaite faire. Puisqu’il faut déjà commencer par se former, il est clair que la formation, autres les grandes bases communes, sera différente pour un Day trader que pour un investisseur long terme sur plusieurs années.

Une chose est sure, le but est de faire fructifier son capital et pour cela, il y a plusieurs possibilités. Si je compare Warren Buffet, considéré comme le meilleur investisseur de tous les temps face à Jesse Livermore, lui considéré comme le meilleur spéculateur de tous les temps, ils ont tous les deux très bien réussi, mais avec une philosophie des marchés bien différente.

Je vous propose de voir les différences entre ces types de trading.

Le Day trading consiste à faire des allers-retours dans la journée et d’être liquide à la fermeture des marchés. Parfois, certains Day traders feront plusieurs trades sur la même valeur durant la même journée de cotation. Pour pouvoir espérer générer des gains, il faut aller sur des valeurs assez volatiles, ce qui demande une bonne stratégie d’entrée et de sortie et surtout une très bonne réactivité.

Là, on se rapproche plus du scalping qui consiste à ne rester que quelques secondes voire quelques minutes tout au plus sur un actif sous-jacent particulier. Les unités de temps utilisés seront de la minute à une unité horaire au maximum. Les gains espérés avec ces techniques sont plus petits, car ils s’agit de surfer sur de petites vagues, mais constamment. Les supports sous-jacents seront le plus souvent des indices comme le DAX, le S&P500 non pas directement, mais via les contrats futures.

Le Day trader tout comme le scalpeur devra passer plusieurs heures par jour devant ses écrans à gérer la pression, bref c’est du sport. Mickael Landreau sur Objectif éco est très fort dans ce domaine

Le trader court terme, a plutôt une vision de quelques jours à quelques semaines tout au plus. Il ne s‘intéresse pas au fondamentaux de la société, mais pratique son trading à partir de l’analyse graphique et recherche des patterns qu’il pourra exploiter aussi bien à la hausse qu’à la baisse. Cela demande néanmoins une assiduité permanente des marchés et une présence quasi quotidienne devant ces écrans. On se rapproche un peu du scalping sauf que les unités de temps travaillées seront du 30 mn à l’horaire voir journalier pour du swing trading de court terme.

Vous pouvez néanmoins associer analyse graphique et analyse fondamentale sur du trading court terme comme le fait David Renan. David maîtrise sur le bout des doigts les fondamentaux de plusieurs dizaines voire centaines de sociétés. Quand les deux types d’analyses matchent, c’est bingo. Il est clair que cela demande plus de travail, car si vous pensez que gagner de l’argent en bourse ne demande aucun sacrifice en temps et en effort, allez plutôt gratter un ticket de loterie, le résultat sera le même.

Le trader long terme, cherche un investissement sur plusieurs années. Il cherche à associer performance du titre et bien souvent versement de dividendes. Warren Buffet est typiquement le trader long terme. Pour info, il détient l’action Coca cola depuis les années 80. Là clairement, ce type de trader n’achète pas une action, mais réellement une part de la société dans laquelle il croit fermement après une sérieuse analyse fondamentale. Il étudie le potentiel à long terme, analyse les développements potentiels, les concurrents bref un vrai travail de fourmi. Il n’espère pas de profits rapides, mais constants sur plusieurs années. La présence devant les écrans est un peu moins assidue, car vous vous fichez des fluctuations quotidiennes du marché. Notre expert en la matière sur Objectif éco est Loïc Abadie.

Les unités de temps travaillées seront de l’UT journalière à hebdomadaire voir mensuelle.

La question que vous devez vous poser avant d’entreprendre votre carrière d trader est de savoir ce que vous voulez faire, déjà par le temps que vous avez à octroyer à votre activité de trader, mais aussi par rapport à la formation que vous devrez suivre.

Un point important aussi à prendre en compte est la fiscalité que vous aurez à subir. En effet, pas question de penser que vous pourrez faire du sclaping à travers votre PEA et donc ainsi bénéficier de l’abattement fiscal. Dans ce cas, il faudra vous concentrer sur des valeurs éligibles au PEA et le DAX ou le S&P500 n’ont font définitivement pas partis, du moins jusqu’à nouvel ordre.

Trade Safe

Michael





michael-roussel-3-indicateurs
Poster un commentaire