Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michael Rousselle

Michael Rousselle

Investisseur immobilier, Trader indépendant, auteur, coach, chef d'entreprise.
Je vis actuellement en famille, à Phoenix en Arizona, un magnifique État de l'Ouest américain.

Après plus de 20 ans comme cadre commercial, je plaque une situation pourtant confortable pour ouvrir ma boîte aux US. Il paraît qu'il faut vivre ses rêves !!! Un de fait.

Passionné de trading depuis de nombreuses années, je franchis le pas en 2007. Pas vraiment le meilleur timing. Après une longue période de pertes et de doutes, je rencontre des Traders professionnels qui m'apprennent ce qu'est réellement le trading. Je me suis spécialisé dans les options depuis 2012 et uniquement sur le marché US. Je fais aussi quelques actions en swing trading, et je me construis tranquillement un portefeuille de dividendes à travers les REIT.
J’ai répondu à l’appel de Charles car j’aime partager mes connaissances et transmettre le savoir. J’espère qu’il vous sera utile et surtout de qualité.
Trade Safe
Michael

promospeciale

Débuter en bourse : Compte démo ou pas compte démo ?

Audience de l'article : 1058 lectures
Comme disait un grand humoriste trop tôt disparu, "je ne suis pas pour, ni contre, bien au contraire". Si vous reconnaissez cet humoriste, vous aurez le droit à toute ma considération. Petit indice, c’était un passionné de moto, tout comme moi !!!

J’ai un avis partagé sur le compte démo, car je lui vois des avantages, mais aussi des inconvénients et non pas des moindres.

Avant de commencer cet édito, qu’est-ce qu’un compte démo ?

Un compte démo est un compte que vous ouvre votre broker en versant une certaine somme, pour vous permettre de prendre des positions sur le marché. Attention, on parle d’argent fictif. Ne pensez pas un seul instant pouvoir partir avec cet argent sous le bras.

Ce compte démo va vous permettre de prendre des positions fictives sur le marché. Votre broker va simuler les prises de position au cours réel du marché. Votre ordre ne sera bien sûr pas exécuté sur les marchés, et vous pourrez ainsi visualiser en direct si votre position est gagnante ou perdante. Attention cependant à intégrer les frais de courtage. Vous pourriez également avoir quelques différences sur les spreads vs le réel. Pour le swing trading, on parle de quelques centimes donc assez négligeable, ce qui pourra être différent pour du scalping ou du FOREX par exemple.

Vous pourrez placer des ordres conditionnels et des STOP de protection comme vous pourriez le faire avec un compte réel. Vous aurez presque les mêmes possibilités qu’un compte normal, à part quelques fonctionnalités qui seront réservées aux comptes réels.

Juste avant de passer à l’énumération des différents points positifs et négatifs, voici comment j’ai commencé. J’ai débuté la bourse avec un compte démo, plutôt un fichier XL, car en 2005, les accès aux marchés boursiers et aux plateformes n’étaient pas aussi simples qu’aujourd’hui. Je notais mes achats, la date, le nombre d’actions, le prix, etc … Pour être franc, je n’avais pas de stratégie particulière, car la bourse montée depuis le point bas de 2003, de plus de 70% sur le CAC 40 et il n’était pas spécialement compliqué de faire des plus-values.

Sur le papier tout se passait bien, je faisais de plutôt belles performances. Fort de mes résultats, je décidais de passer le cap du compte réel en avril 2007. Je vous laisse regarder le graphe du CAC40 à partir de juin 2007 pour avoir une idée de ce qu’il s’est passé après mes jolies performances virtuelles.

Donc le compte démo oui, mais …… Car un bon compte démo ne fait pas de vous, un bon Trader, j’en suis la preuve.

Le compte démo : Les avantages !!!

Oui, je suis pour le compte démo, car il permet de ne pas griller directement son compte sur les marchés en arrivant la fleur au fusil sans aucune formation, stratégie et/ou un minimum de connaissances dans la gestion de ses émotions.

Je vais vous présenter les avantages du compte démo, mais aussi vous mettre en garde contre des erreurs qui pourraient nuire à cette expérience de pré-trading en réel.

L’avantage #1 est que le compte démo va servir à constater si vos connaissances vous permettent d’être profitable ou pas sur les marchés.

Sans la moindre stratégie, vous allez acheter n’importe quoi, n’importe quand, sans money management, c’est le gadin assuré.

Vous allez pouvoir prendre le temps d’accumuler des connaissances de base, apprendre les rudiments de l’analyse graphique, repérer des supports et des résistances. Mettre en place une stratégie d’achat, car vous aurez identifié une corrélation positive entre différents indicateurs que vous aurez choisie. Mettre en place une stratégie de sortie avec le positionnement de stop loss, stop suiveur, etc …

Si vous remarquez que malgré votre stratégie, vos gains sont inférieurs à vos pertes, vous allez pourvoir analyser le pourquoi. Êtes-vous rentré sur un mauvais signal ou est-ce que ce signal était valide, mais vous êtes rentré trop tard ? Est-ce que le STOP était au bon endroit et pas dans la zone de bruit du marché ? Avez-vous surdimensionné votre position et la perte a été fatale à votre compte ? Etc , etc ….

Vous allez avoir un réel outil de progression, cependant voici quelques erreurs à éviter lors de l’ouverture de celui-ci.

Le compte démo : les inconvénients ou erreurs à éviter !!!

Premièrement, vous devriez mettre en place votre compte démo avec le montant identique à celui que vous souhaiteriez ouvrir en réel. Je ne vois pas l’intérêt d’ouvrir un compte démo à 100 000€ si vous ne pouvez investir que 5000€ dans votre portefeuille réel. Le risque est que cet argent fictif en abondance, vous incite à prendre des positions hors normes, ne vous permettant pas ainsi de tester réellement vos stratégies.

Deuxièmement, vous devez limiter, dans le temps, votre apprentissage en démo. En tradant sur un compte démo, et c’est pour moi le gros point noir, vous ne mettez pas en place les conditions réelles de trading, j’entends par là, la gestion des émotions.

Perdre avec de l’argent fictif, ce n’est pas bien grave, mais perdre avec son propre argent et clairement une autre histoire. Lorsque vous allez constater des baisses de marchés soudaines, vous laisserez vos positions fictives comme vous l’aviez établi sur votre plan, mais je suis prêt à parier votre capital que lorsque vous verrez vos lignes de positions devenir rouge sang, vous serez vite tenté d’appuyer sur le bouton vente. Ceci afin de limiter la casse et surtout vos angoisses.

Si vous en arrivez là, c’est que votre plan de trading n’est pas adapté à votre aversion au risque et que la perte de capital vous affecte trop. Je le répète, les marchés sont gérés par des Hommes donc des émotions. Il suffit de regarder les rebonds des valeurs sur des supports psychologiques ou des ventes sur des résistances également psychologiques pour s’en rendre compte.

Bien sûr l’analyse graphique n’est pas une vérité exacte, mais si autant de traders s’en servent c’est qu’il y a bien une bonne raison.

Alors compte démo ou pas compte démo ?

Pour conclure, faut-il absolument ouvrir un compte de démo ? Je dirai simplement qu’avant de penser à ouvrir un compte démo, il faut déjà apprendre les rudiments de la bourse via de la formation personnelle.

J’aime bien prendre les images liées à la voiture, car elles sont souvent très parlantes. Pour résumer mon propos, c’est comme si vous décidiez de commencer à conduire une voiture à pédales sur la route alors que vous ne connaissez pas les rudiments du Code de la route. Vous auriez certes un accident moins grave à cause de la vitesse très limitée de votre bolide, mais si vous ne savez pas qu’il faut s’arrêter au feu rouge, voiture à pédales ou pas, çà sera le carton assuré.

Donc vaut-il mieux conduire une vraie voiture après une période de formation ou se lancer sur la route, vierge de toutes notions de sécurité, avec votre voiture à pédales ? À vous de voir.

Trade Safe

Michael















michael-roussel-3-indicateurs
Poster un commentaire