Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974



Passions :

  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

 

promospeciale

Trop à perdre à quitter la France, je reste et j'adapte ma stratégie de vie. Bilan depuis un an

Audience de l'article : 2939 lectures
Bonjour à tous,

Je suis de retour avec des news, 




PEUT -ON CHANGER DE VIE SANS CHANGER DE PAYS




En un mot : OUI





Je sais que sur Objectif Eco, la barre est haute, que si on ne génère pas 15 ke mensuel avec le trading ou la vente de services sur internet ou de ses rentes immobilière en bossant 4 heures par jour dans un pays à la fiscalité plus douce, c’est un peu la loose, cependant, je pense que d’autres alternatives existent.

Je ne veux pas jouer les briseurs de rêves, mais je ne pense pas que la majorité des auditeurs d’objectifs éco, fassent partis des top 5 % des revenus les plus élevés. 

Donc limiter les choix de vie à ces deux options :

-Tout quitter et partir à l’étranger gagner de l'argent et ne plus payer d'impôts et devenir heureux

- se résigner et travailler pour payer 65 % d’impôts et être malheureux

je suis en désaccord avec ces deux options (même si la première est tentante)

Il ya bien entendu de brillantes réussites, certaines sont mêmes parfaitement maîtrisées et renouvellées, mais la vérité ... C’est que c’est extrêmement compliqué de combiner simultanément 

Réussite pro

 + Réussite financière

+ Réussite familliale

+ Réussite personnelle

Et tout ça du premier coup.

Je ne vais donc pas vous vendre une méthode pour y parvenir, car je n’en dispose pas, mais compléter les éditos d’OE par de l’expérience de vie, ou disons du Lyfe Style (terme à la mode), mais je peux vous donner un aperçu de ce que ça donne depuis presque un an.



En fait comme une grande partie d’entre-vous, j’ai ressenti ce ral bol persistant, 

Boulot pas passionnant

Météo merdique

Vie perso (peu mieux faire)

Mauvaises routines, mauvaises pensées

Situation financière correcte mais sans plus.

Bref vie moyenne (pas assez merdique pour vouloir à tout prix changer) et pas suffisament top pour appuyer sur l’accelérateur et persévérer.

Vous devez être nombreux à vous reconnaître dans cette situation

Vous n’êtes certainement pas assez crédule pour croire les vendeurs de rêves en tout genre, et en même temps vous sentez qu’il va falloir tôt ou tard faire un changement dans votre vie au risque de sombrer dans les excés de la société de consommation pour combler un manque. Et finir avec une vie cette fois en dessous de la moyenne.



Ce choix je l’ai fait.

Tout en douceur mais je l’ai fait. Depuis Août 2018, je vis au bout du bout de la France à Menton. 






Quand je dis au bout c’est vraiment au bout car derrière c’est les montagnes, devant c’est la mer, et on est entre l’italie et Monaco.




Certains diront c’est une ville de vieux, ça m’amuse, certes il y a quelques séniors qui s’y sont installés, faut dire que 316 jours de soleil par an, c’est tentant. Ce que je trouve dommage, c’est qu’ils aient décidé de profiter de cet endroit seulement au moment de leur retraite. Alors que cet endroit permet une qualité de vie assez unique pour tous les âges.D'ailleurs le matin quand je prends mon café c'est plutôt ce genre de silhouette que j'observe



Je vais pas me transformer en guide touristique et vous parler de tous les avantages de ce lieu, mais il faut juste savoir qu’il existe encore en France des lieux, ou le soleil brille 316 jours par an. L’insécurité est presque inexistante, ou l’on peut dans la même journée échanger avec 3 à 5 nationalités différentes, voir la mer et la montagne simultanément, et trouver un job correct. Ou en tout cas correctement payé.


Bref on y trouve une certaine douceur de vivre










Désolé pour l’élite des lecteurs, mais je pense que à partir de 2500 euros net, ça commence a être correct. Eh bien il faut savoir que sur Monaco dans la restauration 2000 euros net est un minimum (par contre oublie les 35 heures). Si bien sur vous avez des compétences en banque, en finance, ou dans la restauration,et que vous avez un bon niveau d’Anglais, les standards pour un cadre moyen seront rapidement de 3 000 euros net, et bien plus pour un cadre supérieurs.

Je connais des commoriens qui travaillent comme plongeur dans les hôtels de luxe, c’est minimum 1800 euros net.

Des employés de banque à 4000 euros net, des assistants personnels de grosses fortunes à 3 000 euros net en travaillant presque à mi-temps. Bref, on voit des choses que l’on ne voit pas ailleurs, je vous en reparlerais dans d’autres éditos.

Pour ce qui me concerne je suis assez loin de tout ça, ce qui ne m’empêche pas de me dire presque tous les jours :

“Putain qu’est ce que c’est beau”






Un café le matin en bord de mer presque en toute saison (15 minutes à pied de chez moi)





Une sortie avec mes chiens en montagne ( 15 minutes en voiture)






Un verre de Spritz sur une petite place à l’ombre et jeter un coup d’oeil aux marchés (car je pratique toujours le trading et ma stratégie Money Game (15 minutes à pied),







Un tour de Paddle le dimanche matin (15 minutes à pied ou 10 minutes en voiture)





Une promenade sur le littoral (10 minutes en voiture) et une salade de poulpe Grillé dans une paillote face à la mer (10 minutes de voiture et 35 minutes à pied)









Un verre de Chianti sur mon balcon à regarder la mer et la montagne(instantané)



(photo prise le 31 décembre 2018)



Je veux donc redonner espoir à une grande majorité de mes lecteurs, oui il est possible de changer de vie, sans prendre des riques démesurés, sans risquer des prises de têtes impossible à résoudre avec sa femme, sans disposer d’un capital de dingue, les petits coins de paradis ne sont plus très nombreux mais ils en existent encore, je ne les connais pas tous, mais il en reste.

Il est possible de trouver un job, assez sympa (chacun aura sa propre façon de voir les choses), correctement payé, et pourquoi pas faire progresser en parallèle son patrimoine en suivant des stratégies ou méthodes financières sur OE.
Pour ma part la vente à découvert de penny stock et le réinvestissement en SCPI avec un peu de levier me conviennent parfaitement, et me permettent d'envisager l'avenir avec la plus grande séreinnité.

Une fois notre cerveau libéré de la charge mentale (accumuler suffisament d’argent pour être relativement serein dans l’avenir), on profite davantage des belles choses autour de nous.



Comme la majorité d’entre-vous (je pense), je ne fais pas parti des personnalités qui vivent uniquement dans les extrêmes. J’ai besoin d’un certain équilibre, de faire les choses en douceur, de traiter les problèmes un à la fois.



A travers cet édito et les prochains, je vais tenter de vous montrer qu’il aussi possible de changer de vie,et de l’apprécier de différentes manière à différents endroits



A très bientôt 



Guillaume 



Pour ceux qui me suivent depuis quelques années notamment à travers la stratégie de trading Money Game, je vivais à Orléans, et je travaillais dans l’immobilier. Comme une grande partie d’entre vous j’étais salarié (bien que j’ai été chef d’entreprise pendant presque 7 ans), je prenais mon petit salaire à la fin de chaque mois, mes petites vacances, et ainsi de suite.

Et pour satisfaire mon besoin de remporter quelques victoires, le besoin de réaliser quelques choses tout en améliorant mon quotidien sur le plan financier grâce aux trading et quelques investissements immobilier notamment les SCPI.

En fait je devrais dire que une fois que l’on a réglé le problème financier on est plus disponible mentalement pour les belles choses de la vie.

Je dois avous avouer que j’avais besoin de ça d’une vie un peu pépère pour préparer la prochaine vie.

J’ai donc mis 3 ans à préparer cette nouvelle vie.





Mais aujourd’hui ça y est cette nouvelle vie a bien démarrée.
Poster un commentaire

12 Commentaires

  • Lien vers le commentaire banville lundi, 03 juin 2019 05:31 Posté par banville

    Vous avez tous de la chance(lol); vous êtes jeunes, beaux et riches! j'ajouterais, talentueux.Personnellement, le regard des autres témoignent, pour moi, d'une vie réussie: je travaille depuis des lustres 3 jours /semaine et gagne très bien ma vie et tout çà avec une vie familiale réussie.Malheureusement ou heureusement, je fais partie des perpétuels insatisfaits et il m'arrive fréquemment d'avoir envie d'aller voir ailleurs.Je ne suis pas à plaindre non plus sur mon lieu d'habitation puisque je réside à Montpellier.Mais voilà, je me plais à réviser mes basiques:l'herbe n'est pas plus verte ailleurs et un tien vaut mieux que deux tu l'auras! je trouve donc légitime de trouver un compromis comme Menton même si cela ne résoud pas le problème fiscal. Plus on vieillit, plus les repères sont difficiles à casser et, de plus, il faut une décision collégiale pour partir et çà n'est pas gagné. Quelles répercutions si le résultat est un échec? Pour ma part, j'ai réduis la voilure en terme d'habitat pour prévenir d'une retraite  et donc de revenus amputés de deux tiers.Il ne me reste plus qu'à obtenir de bons résultats, de façon continue au niveau placements liquides et à ce sujet, les vad sur les pennys ne me dérangent pas d'autant que vos résultats sont positifs depuis des années.Ce qui me chiffone et on avait échangé à cesujet précedemment, c'est la question du broker IB.https://chevallier.biz/interactive-brokers-les-banksters-et-le-leverage/
    jp chevalier en remet une couche:
    https://chevallier.biz/interactive-brokers-1-trimestre-2019/
    Personne ne m'a apporté une réponse tranchée à ce sujet pourtant grave!

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES mercredi, 22 mai 2019 18:59 Posté par utilisateur29705

    Hello Thierry,
    Je partage ton post tout à fait ton post.
    Il y a une différence entre rester en France et subir à 100 % les désavantages et s'adapter.
    Je trouve que tu as exposé un échantillon de solution assez intéressant.
    La diversification du patrimoine me paraît incontournable, tant sur les assets que sur les monnaies.
    Un compte en US est un bon début de solution
    Des titres générant des dividendes régulier types "aristocrates" US en est une autre.
    Et pourquoi pas un peu de titre suisse, type nestlé, novartis...
    Faire du leverage avec des SCPI réparties dans des pays différents est encore une autre solution.
    J'étudie actuellement une solution pour multiplier sans forcer la mise par 3 en 15 sur de la SCPI.
    Des actions comme air liquide, total, sanofi, essilor détenue en propre protégera surement d'un risque de confiscation du cask en banque.
    Comme je l'expliquais dans mon edito si on reste en France, il faut aussi réfléchir à où résider.
    Ce sera différent si on habite à Nevers, Limoges, Bordeaux, Lyon ou Paris.
    Pour ma part les Francais qui travailleNT à Monaco ont beaucoup d'avantages (retraite à 90 % des revenus, et possibilité de la prendre après 10 ans d'activité), etc...

    Je pense qu'il y a un vrai sujet sur comment adatper sa stratégie de vie en restant en France.



  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin mercredi, 22 mai 2019 17:18 Posté par Thierry Seguin

    P.S : vivre en France en conservant une vision de ce qui risque de se passer, c'est aussi prendre une couverture appropriee. Ce n'est pas parce qu'on reste en France qu'on ne peut pas ouvrir un compte en dollars chez Fxxx et shorter ce meme compte sur l'EurUsd, ce qui vous donne finalement et sans levier une double position longue sur le dollar.

    On peut egalement emprunter a 1% l'an sur DeGiro avec du levier et placer en dollars, et je suis sur que ce n'est pas la solution optimale au niveau frais et optimisation des swaps de taux d'interets.

    On peut ouvrir un compte bancaire a l'etranger dans une banque qui respecte un peu ses ratios Core Tier 1, pourquoi pas aux US.

    On peut ouvrir un compte chez IB et faire du trading essentiellement sur les indices et actions US.

    On peut se demerder pour avoir au moins une partie de ses revenus en USD, et hedger une partie de son patrimoine via des positions globalement short Eur Usd.

    Ca ne nous premunira pas s'ils balancent un controle des capitaux, une taxation generalisee exceptionnelle le weekend sur tous les comptes et assets des francais, c'est clair... mais bon, pour le moment on n'y est pas encore, alors j'attends de voir...je pense qu'on aura des signes annonciateurs si on est proche de ce genre de mesure.

    Perso j'ai investi dans du Airbnb. Oui ca demande un peu de temps mais pas tant que ca si on s'organise et qu'on delegue correctement. La aussi, il faut faire tres gaffe par rapport aux lois et leur evolution. L'activite peut se terminer du jour au lendemain, via une loi votee trois fois de suite a deux heures du matin jusqu'a ce que les elus votent "correctement". Mais au vu de mes chiffres, mince, je prends le risque.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas de risque a rester en France. Mais ca ne veut pas dire qu'il n'y a aucun moyen de diminuer la casse et de proteger un peu son patrimoine, en tout cas pour le moment. La France, c'est comme la Legion : si on s'en sort, on peut reussir partout ensuite a l'etranger :)

    Pour les droits de succession, c'est clair que c'est un sacre souci. Honnetement je pense que je n'y resterai pas jusqu'a mes vieux jours : mes enfants ont droit a un patrimoine preserve. Si je n'avais pas d'enfants, il est vrai que je pense que je serais deja reparti. Mais chaque pays, meme les plus hostiles, recele quand meme un certain nombre d'opportunites si on est debrouillard. 

  • Lien vers le commentaire Mickael Landreau mardi, 21 mai 2019 10:32 Posté par Mickael Landreau

    Je suis entiérement d 'accord avec toi sauf pour la vade sur le pennys mais bon chacun sa méthode.:)
    Un article qui change de ce que l'on entend ici habituellement.

  • Lien vers le commentaire alex6 mardi, 21 mai 2019 08:27 Posté par alex6

    Ok mais l'expatriation c'est avant tout un projet, dans l'absolu on s'en fiche un peu des calculs financiers meme si ca vient quand on decouvre qu'ailleurs, c'est un peu moins pire...
    Les experiences que l'on peut vivre sur la route, en dehors de sa zone de confort n'ont rien de comparable avec une vie sedentaire en France (ou ailleurs). 
    Pour certains qui ont ca dans la peau, rester en France n'est pas une option. Pour ceux qui veulent offrir un avenir a leurs enfants, rester en France est une option qui peut avoir de lourdes consequences pour la suite.

  • Lien vers le commentaire marinq lundi, 20 mai 2019 20:24 Posté par marinq

    Bonjour,

    j'ai vécu un temps dans le coin (villeneuve loubet dans une des tours en forme de vague!), je confirme les points suivants:

    - beau temps agreable très souvent
    - mer et montagne accessibles rapidement, en moins de 30 min je me retrouvais à 1000 metres d'altitude
    - gros point noir pour un celibataire comme moi: trop de vieux, en général avec leur caniche

    sinon d'accord avec la strategie qu'évoque l'auteur: si l'on a moins d'un million de patrimoine et que l'on depasse pas 3/4000 euros de revenus mensuel, ça sert à rien de se casser la tête à l'etranger, on peut aussi profiter de certains avantages (etre au chomage) à notre benefice propre au socialisme français.

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin lundi, 20 mai 2019 18:47 Posté par Thierry Seguin

    Merci pour cet article, Guillaume.
    Une belle alternative et un bel exemple que je trouve inspirant, oui, ca reste possible en s'organisant bien et en n'etant pas trop gourmand, d'avoir une vie de qualite en France...esperons que ca n'empire pas.

  • Lien vers le commentaire Gilles Lerat lundi, 20 mai 2019 18:09 Posté par gilles lerat

    Bravo Guillaume, excellent article ! 

    Je dirais même que c'est l'un des meilleurs articles que j'ai lu sur OE en 2019. 

    Je pensais à Cannes, mais Menton a l'air d'un excellent choix par ailleurs. 

    Et je suis bien d'accord sur le fait qu'il est possible de changer de vie sans forcément quitter la France.

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES lundi, 20 mai 2019 17:59 Posté par utilisateur29705

    Pour ce qui est de l'euro, je partage le point de vue, c'est mal parti.
    Maintenant i lest tout à fait possible d'avoir un compte de courtage comme IB en dollars et de le faire grossir tous les ans.
    Quant à l'immobilier à Menton, 80 % de mes acquéreurs travaillent à Monaco.
    Le jour ou Monaco n'aura plus besoin de personnel, on en reparlera.
    Donc investir sur certaines zones cela reste moins exposé que d'autres.

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES lundi, 20 mai 2019 17:56 Posté par utilisateur29705

    Bonjour HF,

    Oui le loyer est assez cher, 16 à 17 euros du mètre. Mais on peut acheter un 3 pièces à 20 minutes de la mer à pied  pour 250 000 euros (sans travaux).
    Donc un couple qui gagne 5000 euros à deux (2 X 2500), c'est largement abordable à l'achat.
    J'ai vendu un 3 pièces d'une résidence de 2012, avec terrasse de 58 m², aucun travaux. 
    Par contre je te rejoins sur le côté grandes villes Francaises. Mais à Menton il y a 28 000 habitants, donc aucune comparaison.

    Comme beaucoup j'aimerai vivre quelque chose à l'étranger, mais à un moment il faut aussi évaluer ce que dont on est capable. Personnellement dans ma situation c'était pas la bonne option maintenant.
    Mais rester dans un endroit qui ne me convient pas non plus, ce n'était pas envisageable.
     Donc il reste l'alternative du changement de région.
    On peut être malheureux à l'étranger et heureux en France, il y a  de nombreux paramètre à prendre en compte selon la situation et les aspirations de chacun.


  • Lien vers le commentaire popaldebaran lundi, 20 mai 2019 17:46 Posté par popaldebaran

    Un petit coup de méthode Coué pourra faire du bien à l'auteur (on le lui souhaite), mais il y a tout à perdre en France; d'abord son énergie et son temps, ensuite pour ceux qui insisteront, leur patrimoine quand ils en ont un ou qu'il leur reste encore quelque chose avant que les rapetouts ne finissent par ruiner défintivement ce qui fut un beau pays. Le pauvre Henri Dumas le confirme dans chacun de ses articles (re-lire le dernier si besoin). Charles à bien expliqué tout cela et même si j'ai parfois quelques divergences avec lui, je suis sur les grandes lignes 100% d'accord avec lui. Restez investis en europe en euros et dormez bien en attendant la ruine. Je pense que Guillaume Oliveres se trompe de site, même si je lui souhaite d'être heureux à Menton.

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 20 mai 2019 17:14 Posté par hftrade

    j'aime pas cet article. avec 2000 euros ou meme 2500 on vit bien en france .... euh c'est une blague ?

    savez vous au moins de quoi vous parlez ? un loyer c'est combien a menton au fait et pas dans un buibui

    de plus vivre dans une cage bureaucratique comme la Ripoublik du frankistan, tres peu pour moi... les grandes villes francaises sont devenues des trous a rats et peu sures

    meme pour du tourisme la france je n'en veux pas on trouve bien mieux, moins cher ailleurs.

    La france est le pays du foutage de gueule a tous les niveaux y compris touristique. Seuls les francais (qui ont les pattes dans la merde comme tout coq gaulois) ont pas encore capté semble-t-il. chauvinisme quand tu nous tiens... pour la bouffe la France c'est plus ce que c'est non plus, totalement sureavalué


    Vos photos ne me feront pas changer d'avis