Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Les avantages de la gestion value

Audience de l'article : 3999 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Il n'est aujourd'hui plus possible d'obtenir une rentabilité correcte pour son épargne, et de devenir rentier dans un délai raisonnable pour pouvoir profiter à temps de ses efforts d'épargne en se contentant d'une gestion passive (suivi de l'indice CAC40 par exemple).

Regardez ce graphique, qui montre le rendement annualisé du CAC, pour un investisseur qui aurait investi une somme donnée à différentes dates, entre 1997 et 2015.  Les rendements sont particulièrement faibles (4,3% en moyenne), et il faut encore déduire de cela l'inflation et éventuellement la fiscalité.
rdtcac

Face à ce problème, deux solutions s'offrent à vous pour obtenir des rendements corrects :

- Pratiquer un trading actif.

- Pratiquer une sélection rigoureuse sur les valeurs que vous achetez pour profiter des anomalies de marché qui existent sur les valorisations.

Une bonne méthode d'épargne doit vous procurer un fort rendement, tout en préservant votre qualité de vie (ce qui signifie que la gestion de votre patrimoine financier ne doit pas "manger" votre temps libre ou vous causer des contraintes excessives !)

La solution du trading fonctionne...mais pour seulement 5% des "joueurs" d'après les statistiques disponibles chez les brokers. Les 95% autres sont les perdants du "jeu".  Et le trading de court terme demande un temps de présence très important (nombreux ordres à passer, surveillance constante des tendances, stress du aux positions à levier) qui finit par dégrader votre qualité de vie.

C'est pour celà que je préfère largement la gestion "value" de long terme. Tout simplement parce que comme la plupart d'entre vous, j'ai une activité professionnelle, de nombreux loisirs (sports de pleine nature et autres) que j'aime pratiquer à la Réunion et ailleurs, et que je suis bien plus efficace dans ma gestion quand je ne suis pas stressé par le risque lié à mes positions.

La gestion "value" vous permet :

- De vous organiser librement dans le travail de gestion de votre épargne : les anomalies de marché existent toujours, vous pouvez les cherchez intensivement quand vous en avez le temps et l'envie (c'est une activité assez passionnante je l'avoue, qui permet de se mettre dans la peau d'un chercheur de "pépites d'or"), et laissez ensuite fructifier tranquillement vos positions quand vous avez moins de temps.

- De ne pas avoir à passer des ordres quotidiennement sur les marchés, quelques ordres dans le mois suffisent en général largement.

- De limiter le stress (si vous achetez une valeur qui capitalise moins que sa trésorerie nette par exemple, vous pouvez être détendu sur le risque pris...et ces valeurs existent encore aujourd'hui !)

- Et au final vous procure des résultats largement supérieurs à ceux du marché sur le long terme : Voici à titre d'exemple ce que donnent une simple sélection de valeurs sur le critère valeur d'entreprise / EBITDA et capitalisation / cashflow face au SP500. Les rendements annualisés depuis 1989 sont de 14,76% pour le ratio valeur d'entreprise / EBITDA (sélection des ratios les plus bas) et 17,88% pour le ratio capitalisation / cash flow (sélection des ratios les plus bas), contre 9,88% pour le SP500 !

evebitda
Mon PEA, que je décris dans ma lettre PEA, gagne actuellement 19% depuis le début 2016 avec une gestion value "tranquille" (j'ai gardé un niveau de liquidités entre 20 et 35% sur l'année), et il y a encore aujourd'hui des anomalies de marché étonnantes à exploiter, même en France ! Je viens ainsi d'intégrer dans mon PEA une valeur qui capitalise moins que sa trésorerie nette, décote de plus de 40% sur ses capitaux propres tangibles, et qui réalise des bénéfices conséquents, en forte hausse au S1 2016.

Son ratio valeur d'entreprise / EBITDA n'est pas simplement "bas", il est devenu presque aberrant (j'estime ce ratio à seulement 2,3 fois sur 2016 !).

Enfin la gestion value est celle qui permet d'exploiter au mieux votre avantage face aux "gros" (banques, investisseurs institutionnels) : Vous êtes comme moi un "petit" dans le monde de la gestion d'actifs financiers. Vous avez du coup un immense avantage (c'est malheureusement le seul, alors autant en profiter à fond !) : Vous pouvez tirer pleinement profit du secteur où se trouvent les plus grosses anomalies de marché, c'est à dire les petites capitalisations, secteur sur lequel les institutionnels ont le plus grand mal à rentrer à cause de la faible liquidité !

Bons investissements à toutes et à tous...

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Tim Sanchez dimanche, 16 octobre 2016 14:39 Posté par Tim Sanchez

    Rectification:

    Loic,

    Merci pour cet excellent article , j'ai bien aimé les deux manières de gagner au jeu et les avantages qui vont avec.

    Tim

  • Lien vers le commentaire Tim Sanchez dimanche, 16 octobre 2016 14:39 Posté par Tim Sanchez

    Loic,

    Merci pour cet excellent article , les deux manières de gagner au jeu et les avantages qui vont avec.

    Tim