Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Antoine Capitan

Antoine Capitan

Malgré un nom à consonnance militaire, ce qui caraterise le mieux ma vie depuis déjà de nombreuses années est un rejet de l'autorité.

Je suis un travailleur acharné et un passionné. J'etais plutot destiné par mes origines modestes à un avenir conformiste et banal, ce qui etait considéré à l'époque comme un ideal. Mais j'aime me dépasser et apprendre. Je pense que c'est ce qui m'a sauvé de la "Rat Race".

10 ans de grande distribution à l'époque on y faisait encore du commerce "au cul du camion" m'ont permis de me débrouiller dans toute situation et développer un état d'esprit propice à la "débrouille". Puis la liberté y a disparu et j'ai quitté le metro boulot dodo pour devenir independant, webmaster et marketeur.

J'ai pris gout à l'indépendance et la liberté. En parler et y gouter sont 2 choses bien différentes. Finalement j'ai compris que peu de gens aspirent à être libre, c'est une activité qui necessite de s'y consacrer à temps plein. Les gens sont paresseux. Si vous n'avez pas une grande soif, vous continuerez à boire à la paille car cela vous suffira....

2/3 ans comme independant m'ont convaincu de quitter la France, trop de paperasses, d'intermediaires inutiles et d'impots.
Trop de contraintes et de dépendances pour etre un homme comme moi.

Je savais gagner de l'argent mais aucune idée comment l'investir et le faire fructifier. 4 ans plus tard et xxx.000 euros dans ma poche j'ai commencé à m'interesser à l'investissement et au trading. La pierre ne m'a jamais interessé .... trop de contraintes et d'enracinemment (dans mon jargon "boulet au pied").

Depuis 2 ans je m'interesse au marché des actions, en swing trading et trend following. Je fais aussi du trading sur CFD et Devises dans une optique CT ou MT. Je m'interesse aux cryptomonnaies egalement.

Antoine-Capitan

 

Cadeau :

Maîtrisez l'indicateur RSI, à travers 12 mensonges et 3 vérités à son sujet, cliquez ici

L'Investisseur Opportuniste :

==> Suivez en TEMPS REEL mes trades sur le Forex


==> Suivez en TEMPS REEL mon portefeuille actions

Et devenez autonome dans vos investissements en un an

   MES LIVRES

Le 1er qui a faconné ma vie d'adulte : "les raisins de la colère" de John Steinbeck.
Lu à 15 ans, ce livre m'a giflé. J'ai eu 2 lectures de ce livre. La premiere à 15 ans m'a donné une forte conviction socialiste et une haine du capitalisme, car il etait impossible aux familles pauvres de sortir de leur rat race et je me suis dit qu'il fallait changer le systeme.
Des années plus tard j'ai compris qu'on ne changeait pas le systeme, que l'individu le contourne ou en sort. On croit qu'il y n'a qu'un seul systeme.... changer de pays / de vie vous fait quitter le systeme.

Stratégies de Prospérité par Jim Rohn
J'ai bien sur lu beaucoup de livre sur le developpement personnel mais c'est celui-ci que je retiens.
L'idée du book est de donner des étapes pour avoir une vie qu'on aime. Un livre très simple avec 7 stratégies clés.
C'est le livre que j'ai lu avant de quitter la France.
Il m'a aidé à comprendre que "les raisins de la colère" a suscité chez moi une colère et le besoin d’être libre financièrement pour mener une vie d'homme libre.
Un livre tres pratique et adaptable à tous je pense. Un must pour moi.

Me Contacter ?

mailoeP

promospeciale

La fin de l'argent - partie 2 : la MMT (Théorie Monétaire Moderne)

Audience de l'article : 752 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Suite de l'article La Fin de l'argent ? Partie 1

http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/approche-valeur/la-fin-de-l-argent.html

Je vous invite à le lire avant de poursuivre la lecture de celui-ci

La MMT ouThéorie monétaire moderne

Je souhaite discuter de la raison d'être de ce que fait le gouvernement et de la direction que nous prenons pour les années à venir et le reste de cette décennie.

La stratégie du gouvernement est guidée par la MMT (Théorie monétaire moderne). En termes simples, la MMT est un cadre macroéconomique qui dit que les pays souverains comme les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon ou le Canada ne sont pas limités opérationnellement par les recettes lorsqu'il s'agit des dépenses du gouvernement fédéral.

Ils n'ont pas besoin d'impôts ou d'emprunts pour leurs dépenses puisqu'ils peuvent imprimer autant d'argent qu'ils le souhaitent, puisqu'ils ont le monopole de l'émission de la monnaie.

Traduction : ils peuvent dépenser autant que nécessaire en cas de déficit. Ils peuvent simplement imprimer l'argent pour le payer comme ils le font actuellement. Selon cette "nouvelle" théorie économique, les déficits n'ont plus d'importance, pas plus que la dette.

Un nouveau livre expliquant cette philosophie vient d'arriver dans les bonnes librairies le mois dernier. Il s'intitule The Deficit Myth : Modern Monetary Theory and the Birth of the People's Economy, de Stephanie Kelton. Kelton est professeur d'économie à Stony Brook et a été conseillère économique pour la campagne de Bernie Sanders. Elle a également été l'économiste en chef du personnel démocrate au sein de la commission du budget du Sénat américain.

La mauvaise nouvelle, c'est que ses arguments sont très lisibles et sembleront au lecteur de son livre comme étant raisonnés, plausibles, persuasifs et intelligents.

Son argumentation se résume à quelques points simples.

Comme le gouvernement a la capacité légale d'imprimer des dollars illimités, il n'y a pas lieu de s'inquiéter des dépenses ou des déficits qu'elles entraînent. Ainsi, il est possible de fournir des fonds pour n'importe quel programme gouvernemental que le peuple demande. Le gouvernement imprime simplement de l'argent pour payer tout ce que les électeurs ou les politiciens veulent fournir. L'ARGENT EST TOUT SIMPLEMENT GRATUIT. Le gouvernement n'a pas à se soucier d'économiser ou de gagner de l'argent par le biais des impôts, comme le font les entreprises ou les ménages ordinaires.

Ses arguments sont convaincants et donnent l'illusion que les gouvernements souverains sont différents de vous et moi. Ils ne sont pas soumis aux mêmes contraintes financières que les entreprises et les ménages. C'est parce qu'ils ont le monopole de l'argent et la capacité d'en imprimer autant qu'ils en ont besoin.

Cette philosophie imprègne aujourd'hui les élites du pays, du gouvernement, de Wall Street, au monde universitaire. Tout le monde est à bord du train de l'argent facile qui a maintenant quitté la gare. Wall Street aime l'idée de l'argent gratuit car il gonfle les marchés financiers, voir à ce propos la gestion des marchés à bulle. Les politiciens des deux partis l'approuvent car elle leur donne la possibilité de dépenser autant d'argent que le public le demande. C'est également un favori des universitaires, tout comme il soutient les idées progressistes du socialisme.

Le problème de la MMT


Personne ne prête attention à l'histoire et aux catastrophes financières du passé. C'est la plus vieille astuce politique du monde. Tous les rois, les dictateurs, les premiers ministres et les présidents ont déjà essayé cette approche. Ils ont tous abouti à un désastre. Elle a été tentée dans les années 70 sous Nixon et Carter, ce qui a entraîné une inflation et des taux d'intérêt à deux chiffres.

À l'époque, il n'y avait pas le niveau d'endettement qui existe aujourd'hui dans nos économies.

Cela m'amène à la fin de la partie sous ce nouveau régime monétaire qui sera la dévaluation des devises nationales et même du dollar américain, dans les derniers à dévaluer - l'Euro aura normalement disparu depuis un moment ;) - .

Elle sera soudaine et viendra de nulle part, mais une des solutions pour sortir de notre dette croissante pourra être une dévaluation. Du jour au lendemain, des dizaines de billions de dettes publiques seront effacées et deviendront sans valeur pour ceux qui détiennent cette dette, qu'il s'agisse de gouvernements étrangers, de pensions, d'entreprises ou de particuliers. L'histoire se répète ou rime, comme l'a dit Mark Twain. Il y a beaucoup de rimes dans la décennie à venir.

A la croisée des chemins pour l'investissement

Nous sommes à un tournant décisif dans l'histoire de l'investissement.

L'environnement monétaire va changer le paysage de l'investissement à l'avenir.

J'ai constaté qu'il y a très peu de cycles d'investissement dans la vie d'un investisseur. Ce sont des périodes ou des cycles où les règles du jeu de l'investissement sont modifiées. La grande majorité des investisseurs continuent de respecter les anciennes règles et finissent par perdre, ou pire, par perdre de l'argent ou manquer des opportunités.

Les investisseurs ont suivi la tendance inflationniste (pour les marchés financiers)  de la dernière décennie.

C'était une période où les actifs papier tels que les actions et les obligations se portaient bien. Cela a conduit à la bulle des indices et à la prolifération des stratégies d'investissement passif, ETF et fond indiciels. Peu importe que vous possédiez des actions ou des obligations, les deux ont fait de l'argent au cours de la dernière décennie. Il suffit d'investir dans un fonds indiciel, de s'asseoir et de profiter du voyage.

L'indexation a entraîné des valorisations extrêmes du marché, car l'indice favorisait les actions de grande capitalisation, ce qui a fait grimper les indices de plus en plus haut.

En conséquence, la plupart des rendements de l'indice se sont concentrés sur une poignée de titres, comme le montre le graphique ci-dessous (graphique des pondérations sectorielles et des actions de l'indice S&P 500).


sp500-ponderations
Source Image: Bloomberg


Pour ne pas rater ces changements,
source de pertes ou de gains selon que vous agissiez ou pas,
retrouvez-nous sur

http://formation.objectifeco.com/antoine-capitan-linvestisseur-opportuniste/

Le groupe L'Investisseur Opportuniste avec le chat Discord


Antoine Capitan
Poster un commentaire