Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

Associer l'approche value et l'analyse technique pour le meilleur !

Audience de l'article : 2540 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Les puristes du stock picking par la valeur et ceux de l'analyse technique se méprisent souvent mutuellement :

Les investisseurs dans la valeur se moquent des comportements moutonniers et court-termistes des adeptes de l'analyse technique, qui n'étudient même la nature de ce qu'ils achètent, pendant que ces derniers se demandent quels sont ces "extraterrestres" qui s'entêtent à garder leur small cap décotée plusieurs années en attendant qu'elle veuille bien être redécouverte par le marché.

Et pourtant le choix exclusif d'une seule approche limitera parfois la performance de vos investissements :

Les approches "momentum" (suivi de tendance haussière la plupart du temps), si il n'y a pas derrière les fondamentaux pour soutenir la tendance haussière vous conduiront à investir par moments trop tard, à un moment où la tendance va prendre fin et se retourner.

Et les approches "valeur" pures, qui donnent de bons résultats en début et milieu de cycle économique, quand il y a encore beaucoup d'anomalies de marché à corriger, peuvent être moins efficaces seules en fin de cycle (comme c'est le cas aujourd'hui) : Les vraies anomalies de marché à exploiter se font en effet plus rares (même si il y en a encore !), et dans cette phase du cycle, si une valeur anormalement décotée ne progresse pas ou baisse, c'est qu'il y a souvent une bonne raison et un problème caché qui explique cela.

L'association d'une méthode de sélection par la valeur et d'un critère de momentum (croissance du cours à 6 mois par exemple) bat le plus souvent les méthodes de sélection "value" pures, et cela a été prouvé par des backtests réalisés aussi bien sur les marchés américains (James O’Shaughnessy) que sur les marchés européens. Les rendements annualisés obtenus par une bonne méthode de sélection associant l'approche valeur et l'approche momentum peuvent dépasser 20% par an sur une longue période (ma nouvelle  formation sur l'analyse financière explore d'ailleurs précisément ces nouvelles approches et les associations entre les critères "value" et momentum).

A mon niveau personnel, dans la gestion de mon PEA, je me rends de plus en plus compte de la nécessité d'associer la sélection par la valeur (qui a toujours constitué le coeur de mon approche) à des critères d'analyse technique (tendance haussière ou figure de retournement de tendance vers la hausse) pour battre le marché. La majorité des valeurs des portefeuilles PEA et rendement que je propose sont maintenant choisies sur ces doubles critères, avec à la clé une performance de 25% depuis le début 2016 pour le portefeuille PEA et de 21% pour le portefeuille "haut rendement" !

Cependant il ne faut jamais éliminer une bonne opportunité "value" sous prétexte que son momentum est inférieur à celui du marché (un défaut des stock screener utilisés de façon brute). Si on trouve une vraie opportunité "value", il faut simplement ne pas négliger de faire une bonne vieille analyse technique manuelle dessus par sécurité, avec par exemple les critères de Stan Weinstein qui fonctionnent toujours autant pour les small caps.

Regardez par exemple ce graphique de Total Gabon (que j'ai intégrée dans le portefeuille rendement en novembre à 128€, et conseillée à mes abonnés pour les deux lettres que je propose) :

ec

Cette valeur n'avait rien d'exceptionnel graphiquement en novembre 2016 en apparence : elle évoluait dans un range horizontal depuis le début 2016 entre 110 et 140€, et n'avait donc aucun "momentum" particulier !
Mais deux éléments forts m'ont décidé à la conseiller fortement :

- Le fait que son cours n'avait pas intégré le rebond des cours du pétrole, alors même que ses derniers résultats trimestriels montraient une forte amélioration de sa génération de cash flow, qui a toutes les chances de s'amplifier largement avec la remontée du prix du baril.

- L'absence de tendance baissière et le range horizontal caractéristique d'une phase 1 de Weinstein, et un début de hausse des volumes de transaction en octobre / novembre permettant d'espérer graphiquement un retournement haussier.  Nous sommes déjà à 17% de hausse en à peine un mois sur ce titre, et à plus de 29% sur acanthe en à peine un mois aussi, en intégrant le dernier dividende !

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël à toutes et à tous !

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire