Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Mickael Landreau

Mickael Landreau

Si vous souhaitez avoir des informations sur mes activités auteur, j'ai prévu de communiquer quand j'aurais assez avancé. Vous pouvez me laisser votre email ici http://formation.objectifeco.com/mickael-gain-actions-francaises/

promospeciale

Analyse fondamentale Vivendi pour les long-termistes

Audience de l'article : 1350 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Comme vous le savez, je ne suis pas un spécialiste de l'analyse fondamentale, ni un grand fan pour être tout à fait honnête mais j'ai un ami qui m'envoit régulièrement les siennes:
Olivier Huneau pour ne pas le citer. Je vous fais donc partager ses analyses.

Vincent Bolloré sait faire de l’argent et devrait retirer les fruits de son implication dans le secteur des médias dans quelques années - deux décennies de travail ont été nécessaire pour construire une société qui a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros (ceux qui me connaissent bien ont pu apprécier les résultats à long terme des investissements réalisés dans le passé sur GAMELOFT, HAVAS et CANAL+, aujourd’hui propriétés de Vincent). Le groupe BOLLORE détient aujourd’hui 26% de VIVENDI, la société est opéable, ce qui est un point toujours positif pour l’actionnaire, sachant que le groupe BOLLORE est en période d’augmentation de sa participation. A noter que Blackrock détient plus de 3% du capital, la caisse des dépôts et consignations plus de 5%.

Le ratio d’endettement ressort à 40% des fonds propres pour une marge opérationnelle de 8.69% en 2019, la rentabilité financière est supérieure à 10%. En plus de ces ratios financiers de bonne facture, l’activité de l’entreprise sera peu impactée par la crise actuelle (voir https://www.boursorama.com/bourse/actualites/vivendi-l-essentiel-de-l-impact-du-covid-19-sur-les-activites-reste-limite-a-ce-stade-8d438aeeccf025b3dfef916d2284a21e?symbol=1rPVIV ).

UMG : VIVENDI ouvrira encore le capital d’UMG, ce qui devrait encore améliorer les ratios financiers et donner à la société les moyens de poursuivre son développement.

La contrepartie d’un beau dossier, c’est son prix : la valorisation de VIVENDI en bourse est de 24.5 milliards d’euros pour un cours de 20 euros par action (environ une fois et demi les ventes annuelles, un PER élevé), mais lorsque l’on valorise toutes les activités de la société sur la base d’un prix de cession, on arrive à plus de 40 euros par action et non pas une vingtaine d’euros cours actuel.

Objectif entre 2 à 5 ans : 30/35 euros

A plus long terme : 40/45 euros

Si vous souhaitez des analyses sur certaines valeurs, Je peux transmettre.
signature-mickael-landreau
Poster un commentaire

2 commentaires