Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

2014, année de la FED...ou pas (3) : Mes orientations

Audience de l'article : 6383 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(6 Votes) - Note : 4.33
Partagez cet article avec vos connaissances
Pour finir ces articles sur les tendances de 2014, voici mes orientations actuelles et un bilan de mon année 2013 : 

En 2013, j’ai été très prudent, investissant principalement en small caps décotées et présentant pour certaines des perspectives de recovery intéressantes. Mes critères de sélection : un PER prévisionnel inférieur à 8, un rendement sur dividende attractif (supérieur à 7%), une forte décote sur capitaux propres tangibles, et si possible un historique de qualité (résistance à la crise de 2008-2009, régularité des bénéfices).
Mes résultats n’ont rien eu d’extraordinaires mais sont pour moi suffisants :  j’ai volontairement bridé ma performance  face à une situation qui me semblait (et me semble toujours) artificielle et dangereuse, en protégeant à plusieurs reprises mes positions (mon PEA représentant 80% de mon patrimoine global, il est normal que je sois plus prudent qu'un investisseur qui détient 20 ou 30% de son patrimoine en bourse !).
J’ai ainsi pu réaliser un gain de 17% sur mon PEA, en étant investi à hauteur de seulement 40 à 75% selon les contextes rencontrés en 2013, malgré le coût des protections.

Ce n’est pas mieux que le CAC, c'est vrai, mais la grosse différence entre mon PEA et le CAC est que le jour où le CAC se retournera, ce PEA lui sera protégé et couvert et que je suis prêt à tirer parti de ce retournement !

Le graphique ci-dessous montre que les fluctuations au sein de mon PEA (à 508K€ au 31/12) sont quand même bien lissées (ce qui est normal vu les protections utilisées).


peaabad

Pour 2014, ma stratégie changera peu : En ce début d’année je prends très au sérieux le signal donné par les indicateurs de sentiment. Mes protections baissières vont donc être revues à la hausse et mon exposition actions va continuer de baisser (j'ai commencé à alléger en décembre 2013, depuis un maximum d'exposition voisin de 75% en novembre), sans toucher pour l’instant à ce qui constitue le cœur de mon portefeuille, c’est-à-dire des small caps décotées et à priori peu corrélées au CAC.

Pour le reste, je maintiendrai pour le moment une approche « market neutral » : Il est hors de question pour moi de surfer sur la tendance haussière actuelle vu l’excès d’optimisme ambiant, je continuerai donc à chercher des petites valeurs oubliées, peu corrélées aux indices et bon marché offrant de bonnes qualités fondamentales, et à protéger l’ensemble de mes positions à chaque excès d’optimisme.

Enfin je garderai un volant de liquidités suffisant (20 à 25% du PEA) pour passer en mode « spéculation baissière » (ce que j’ai très peu fait sur 2013) si le retournement du marché signalé par les indicateurs de sentiment devait se confirmer.


Un mot sur l’or pour finir :

J’ai toujours conseillé de détenir un peu d’or physique à titre d’assurance pour le long terme contre une crise monétaire, tout en m’attendant à une correction et en évitant les mines d’or, à mon avis trop chères.
Cette correction sur l’or a eu lieu et les mines sont aujourd’hui revenues à leurs niveaux de 2004 :

HUI index (mines d'or non hedgées)
hui0201



Il n’y a plus que 6% de haussiers sur l’or aujourd’hui, et le graphique des mines d’or non hedgées nous montrent une séquence baissière en 5 vagues qui n’est plus très loin de sa fin (même si la vague 5 n’est sans doute pas terminée).

Les C.O.T sur l’or (source : sentimentrader.com) montrent également que nous sommes de retour à des niveaux qui n’ont pas été observés depuis  le point bas majeur de fin 2008. Aurons nous en 2014 une grande opportunité d’achat sur l’or, une fois la vague 5 actuelle terminée ? C’est bien possible, en tout cas il y a déjà beaucoup de pessimisme sur ce secteur, et cela commence à attirer mon attention de contrarien !

COT gold



loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Vekol dimanche, 05 janvier 2014 14:55 Posté par Martin.Vekol

    allez... une baisse de 15% sur les marchés d'ici 2 mois et ça repart pour une année 2014 positive...


    yes we can.

  • Lien vers le commentaire domk vendredi, 03 janvier 2014 18:55 Posté par domk

    tres bon  résumé de la situation


    mais avec la fed tout est possible onpeut encore monter plus haut


    mais le jour ou ils ouvriront les yeux la se sera le crash