Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

Télécoms: l’Europe continue de décliner et les Etats-Unis de croître

Audience de l'article : 896 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L'Idate s'alarme du décrochage des marchés européens, aspirés par une spirale low cost alors qu'aux Etats-Unis le marché croît et les opérateurs se regroupent.

Les logiques de marché à l'oeuvre dans les services télécoms (fixe et mobile) divergent de plus en plus entre l'Europe et les Etats-Unis. A l'occasion de la publication de l'édition 2014 de son Digiworld Yearbook, l'institut Idate s'alarme du décrochage du Vieux continent.

« Les écarts de performance entre régions sont très prononcés en particulier entre l'Amérique du Nord, + 2,1 % par an, et l'Europe, - 1,6 % par an » constatent les analystes de l'Idate, en comparant les marchés en valeur des services télécoms.

Ce constat est corroboré par la dégradation de la position des opérateurs télécoms européens dans les classements mondiaux. « Ils étaient encore six dans le top 10 mondial en 2008, ils ne sont plus que quatre en 2012 et en 2013, regroupés dans la deuxième moitié du classement.Depuis 2008 le chiffre d'affaires cumulé des opérateurs sur les 5 principaux marchés européens a chuté de 12 %, pesant lourdement sur les marges et les capacités d'investissement ».

A contrario, « les opérateurs mobiles américains auront investi deux fois plus en 2013 que les opérateurs des 5 principaux marchés européens » constate l'Idate. L'opérateur Verizon a augmenté de 19 % son chiffre d'affaires en 4 ans pendant que ses homologues européens (Telefonica, Vodafone, Orange, Deutsche Telekom) ont tous vu leurs revenus reculer depuis 2011.

 © IDATE

Les opérateurs européens ne sont plus que quatre en 2012 et en 2013, regroupés dans la deuxième moitié du classement du top 10 des opérateurs mondiaux

Méga-fusions outre-Atlantique contre éclatement des acteurs en Europe

De multiples causes expliqueraient le décrochage de l'Europe, en terme de croissance des services télécoms. Pour l'Idate, il s'agit pêle-mêle de la fragmentation des marchés, de la multiplication des licences ou d'une régulation peu favorable à l'investissement et plus favorable au consommateur.

L'écart entre les deux continents risque, malheureusement, de s'accentuer à court terme. Alors que les opérateurs télécoms sont jugés trop nombreux et pas assez puissants en Europe, leurs homologues américains sont engagés dans un mouvement de concentration entre géants. 

Dans les réseaux câblés, Comcast projette de racheter son rival direct Time Warner Cable. Dans les réseaux cellulaires, Sprint et T-Mobile sont aussi engagés dans un mouvement de rapprochement. ATT vient de lancer une offre de rachat de DirectTV, diffuseur de télévision  par satellite.

En Europe, « ce mouvement de concentration a à peine commencé et encore a t-il concerné des rapprochements effectués au niveau national. D'ici 3 à 4 ans, les grandes opérations de fusion transfrontières dans les télécoms feront leur appartion » a commenté Yves Gassot, directeur général de l'Idate.

Si les acteurs européens ne mettent pas eux-mêmes en branle ce mouvement de concentration à l'échelle de leur continent, le risque existe que celui-ci soit le fait d'opérateurs extérieurs puissants, venus faire le marché en Europe, prévient-on à l'Idate. 

Source :

- Idate (Digiworld 2014)

Lire aussi :

- ATT rachète DirectTV, géant de la télé par satellite pour 48,5 milliards de dollars
 (publié le 19 mai 2014)


Thibault Doidy de Kerguelen‘s insight:

Le vrai danger, que cet article n’évoque pas, c’est le marché transatlantique. Le regroupement des opérateurs américains s’est fait au détriment du consommateur américain (les investissements y sont déplorables, les zones non couvertes sont plus nombreuses et plus vastes qu’en Europe et nombre de comtés ne disposent que d’une seule couverture…) et a permis aux opérateurs yankees de se faire un trésor de guerre dont ils attendent de pouvoir disposer pour acquérir à vil prix et grâce à l’accord transatlantique des opérateurs européens.

See on pro.01net.com


Poster un commentaire