Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

ROBOLUTION !! Flippant… La belle Jia Jia, ce robot qui ressemble trop aux humains

Audience de l'article : 1332 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Voici notre terrifiant avenir, totalement et profondément déshumanisé, où l’homme sera “amélioré” pour fusionner avec la machine et donner corps à la volonté de certains grands malades de se prendre pour des dieux modernes.

Transformer l’homme, le sélectionner, l’améliorer, c’est le programme de ces fous dangereux qui portent l’idéologie pour ne pas dire la religion sans âme du transhumanisme.

La robotique n’est que l’un des outils de la palette de ces immenses mutations que nous devrons affronter.

Si l’avenir dépendra de ce que nous en ferons et que le pire n’est jamais sûr, le meilleur, lui, est très incertain tant l’absence de réflexion et l’anesthésie de la pensée et des peuples laissent la voie libre à toutes les outrances.

Charles SANNAT


Les machines poursuivent leur conquête. Parfaitement réaliste, Jia Jia, nouveau robot chinois à l’image de l’homme, impressionne le public.

Les cheveux noirs, le teint frais, les yeux brillants, Jia Jia est une vraie splendeur asiatique et pourrait même participer à un concours de beauté… si seulement elle était vivante. En réalité, Jia Jia, qui ressemble à s’y méprendre à une femme, est un robot. Et la fierté des scientifiques chinois.

Née à l’Université des sciences et technologies de Chine de Hefei, Jia Jia maîtrise l’art de la parole et a une bonne plastique. Mais son atout principal est la mimique ! Les scientifiques avouent que pour arriver à cette perfection, ils ont consacré à ce projet plusieurs années de travail méticuleux.

En plus, la dame mécanisée est une vraie coquette. Jia Jia gesticule avec énergie en parlant et pose volontiers pour des photos, demandant toutefois de ne pas la prendre en gros plan, car le zoom n’embellit pas le visage. Mais cela, toutes les femmes le savent !

À ce jour, les spécialistes ambitieux ajoutent la touche finale à cette déesse des robots, mise au point qui permettra à Jia Jia de se déplacer sans problème dans la mégapole chinoise. Mais pour l’heure, ce ne sont encore que des projets. Les robots dans les rues de nos villes, ce n’est pas encore pour demain 


Poster un commentaire