Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Faut il exploiter la faiblesse des ventes APPLE pour investir ?

Audience de l'article : 2069 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
C'est quand les émotions collectives sont au plus haut qu'il devient intéressant d'investir.

APPLE hier a énervé pas mal de monde sur la planète terre. Les boys n'ont pas vendu assez d'iphone. Zut, chié, merde !

Les ventes ont ralenti comme jamais depuis 2003. Il manque au bas mot 10 Millions de mecs qui n'ont pas jugé utile de s'équiper au premier trimestre 2016 d'un Iphone. Les cons. Aucun respect là... hahahahahahha

Première étape sur les marchés. On vend l'action qui pue désormais !

apple1


Voilà du boulot bien propre. Un beau trou à la baisse.

Sur un an, le titre ne sent pas la rose non plus avec plus de 30% de baisse !

apple2


La grande question est de savoir s'il faut acheter parce que désormais il y a excès ????

Comme à chaque fois qu'on touche au sujet d'APPLE, les passions s'envolent et aveuglent.

J'écris cet article car un blogueur dans mon top 5 a écrit hier des propos sur APPLE qui m'ont laissé pantois. C'est bien la première fois sur plusieurs années d'éditos que je le vois produire des idées qui ne tiennent pas la route.


Regardons les chiffres à froid.

APPLE a une capitalisation de 538 milliards $.

APPLE a 72 milliards $ de dettes.

APPLE réalise autour de 50 milliards $ de profits par an, mais la tendance est à la baisse. Disons 40 milliards $ désormais pour la prochaine année.

APPLE a 233 milliards $ de cash dans ses caisses (il pourrait pas m'en filer juste un petit pour moi ?).

Donc...

La question est de savoir combien de temps il faut dans le futur pour réaliser 375 milliards $ de gains (538-233+72), sachant que le rythme par trimestre oscille entre 10 et 13 Milliards $.

L'autre question qui obsède pas mal d'analystes, c'est de savoir si APPLE peut parvenir à augmenter sa croissance de profits.


On est très très loin d'une entreprise décotée dans tous les cas de figure.

Le risque majeur d'APPLE, c'est qu'un autre player déboule avec une évolution technologique qui mette chaos commercialement les produits APPLE qui obligerait à la jouer en défensive et à baisser les prix (APPLE capte actuellement plus de 90% de la marge mondiale des opérateurs smartphone dans le monde). Cela arrive tous les ans même pour les plus gros des déculottés qui mettent fin à une part de marché. Nokia, blackberry, microsoft menacé dans le PC malgré deux décennies de domination, Ericsson... la liste est longue. Ce n'est pas avec 4 produits et 2 services que APPLE va verrouiller son risque à horizon 10 ans.

Or avec les cours actuels d'APPLE, il faut serrer les fesses pendant 10 ans que rien n'arrive ! Il n'y a pas de place à une trop forte concurrence qui tuerait les marges et la renta de 10 milliards $ par trimestre. Une action décotée, c'est justement avoir de la place et de la sécurité car les prix d'achat sont très bas.


Ensuite, il y a la gestion pour le moins discutable de l'entreprise.

Attention, nous parlons d'un niveau de business que le commun des mortels doit avant tout respecter. APPLE, c'est juste une fantastique et formidable aventure économique moderne. 1 milliard de clients. Une adhésion unique au monde à une marque. Un sens de la communauté et un souci du service client renversant surtout sur une échelle mondiale. Une histoire du fondateur hallucinante avec une recovery de la faillite qui restera dans les annales.

Donc mettons des bémols partout. Pas envie de donner de leçons aux masters du monde...

Seulement, les chiffres sont là. L'exécutif d'APPLE a dépensé 87 milliards $ en buy back d'actions. Certes, ils ont réduit la dilution du capital ce qui augmente mécaniquement les bénéfices par action dans le futur.

MAIS...

Ils ont perdu 15 milliards $ depuis 1 an et demi avec ces programmes.

On le sait par ailleurs, car les études sont formelles. La grande majorité des dirigeants déclenchent des rachats d'action propre sur les plus hauts et réduisent drastiquement leurs achats quand leurs titres sont au plus bas. Vaguement, ca serait nettement plus profitable dans le sens inverse....

Au final, il y a une destruction de valeurs parce que ces gens sont incompétents en trading (et personne ne leur demande de faire du trading justement..., chacun son métier).

Fumer 15 milliards $, cela arrache quand même le coeur. Ils auraient pu acheter de la techno comme le fait ALPHABET pour préparer le futur. Ou lancer des énormes projets de R&D avec de tels montants...

Soyons honnêtes, peut être qu'un jour l'action remontera et validera ces rachats. Tout dépend l'échelle de temps sur laquelle on regarde.

Cela dit, il restera qu'APPLE a dépensé au plus haut presque 100 milliards au lieu d'attendre un point bas sur son titre dans le cadre d'un ralentissement comme en ce moment ! Ils ont 200 milliards de cash. Qu'attendent ils si leur but stratégique est le buy back ? Qu'ils achètent massivement maintenant à -30% sur les plus hauts...

Le deuxième point dérangeant et presque inquiétant, c'est qu'APPLE avec ses moyens financiers illimités, sa marque, ses 1 milliards de clients, n'a absolument rien sorti de renversant, mise à part une montre connectée qui n'intéresse que des gens qui ne portait pas de montre avant...

En 4 ans !

Hum...


Avec une telle force de frappe, on est quand même en droit de se poser quelques questions sur cette incapacité à lancer de nouveaux produits. OK, les clients APPLE sont fidèles et patienteront un an de retard sur la concurrence qui innove plus vite. Mais pour peu qu'un gros virage techno apparaisse et qu'APPLE le rate, que se passera t il ?

Quand on voit les machines PEPSICOLA, PROCTER and GAMBLE, JOHNSON & JOHNSON qui parviennent à défier le temps depuis 6 ou 7 décennies, avec des familles de produits sans cesse élargies et diversifiées, cela paraît quand même dingue qu'APPLE nous sorte une pauvre montre en 4 ans comme seule innovation marketée, produite et vendue...


Sans nouveau produit, vont ils parvenir à assurer les 40 milliards $ par an de bénéfices pendant 10 ans qu'exige la capitalisation d'aujourd'hui ?

Il ne faut pas s'étonner si tout le monde flippe en bourse à long terme sur APPLE.

Est ce que j'achète APPLE parce qu'avec la baisse des cours, c'est un pari sans risque ?

A ce stade, non, le pari n'est pas sans risque. Peut être que le titre va remonter sans poursuivre son déclin, mais en terme de risque, le fait est qu'acheter maintenant n'offre pas de ristourne à l'investisseur.

A titre perso quand je regarde le futur à horizon 10 ou 15 ans, je trouve que GOOGLE est très nettement et supérieurement armé à APPLE. GOOGLE avec ses projets dans ALPHABET certes ne produit pas encore de résultats concrets, mais quand le vent soufflera, et il finit toujours par souffler, ils vont décoller bien plus vite et bien plus haut.


Charles Dereeper

PS : au passage, les gains réalisés sur l'approche dividende que je met à jour avec William ici sont effarants sur 6 semaines ! Il y a une surcote massive sur tout ce qui crache de la rente, vu que les taux réels à 10 ans sont à 0. C'est tellement abusé que j'ai envie de tout vendre et attendre. Au mieux, je pense qu'il faut alléger les positions actions de moitié désormais. 
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire banville dimanche, 01 mai 2016 08:25 Posté par banville

    Bien résumé sur le plan fondamental.D'un point de vue graphique, il suffit de jeter un oeil sur les grandes unités; le titre est maintenant sur le parabolique trimestriel; une réaction a déjà eu lieu et pourrait initier une réaction technique...temporaire car, en effet, sur la base d'un rsi 14 3 3 et d'un
    macd 9 19 6, constatez que le moment n'est pas venu pour les longs!