Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

promospeciale

Apple est entrée en marché baissier – faut-il investir ?

Audience de l'article : 2064 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
En fin de semaine dernière, l’action Apple a connu son « vendredi noir ». A la clôture du Nasdaq, le 21 août, le cours de la pomme est officiellement entré en marché baissier.

Avant l’ouverture des cotations, Apple avait déjà perdu 16 % par rapport à son cours du mois d’avril. Vendredi dernier, l’action s’est bien fait grignoter de plus de 6 % pendant cette journée, pour terminer la semaine à – 20 % par rapport à son niveau le plus haut sur les 52 semaines. Pour les experts, cette grande bouchée de pomme avalée sonne l’entrée de la firme de Cupertino sur le marché baissier.

En avril, à son pic le plus haut, l’action s’échangeait à 134, 54 $ mais à la fermeture du cours, vendredi, elle s’établissait à 105, 76 $. L’action a subi la même correction infligée aux valeurs technologiques : sur la semaine, Netflix a cédé plus de 16 % pendant que le titre Disney reculait d’environ 8 %.

Une « death cross » déjà repérée avant la tempête

Pour les analystes, les signes d’entrée sur le marché baissier étaient déjà présents, avant ce « vendredi noir ». Certains investisseurs avaient tiré la sonnette d’alarme face à un cours (voir le graphique ci-dessous) qui affichait une structure en « death cross ». Un mauvais présage. La dernière fois que la pomme a croisé une « death cross », l’action est tombée de plus de 27 % au cours des quatre mois qui suivirent.

apple death cross

Lundi à l’ouverture, l’action se faisait encore saigner de 10 %, avec une tranche de pomme qui s’établissait autours des 95 $, par rapport à la fermeture de son cours hebdomadaire, vendredi dernier. Apple n’était pas la seule à s’enfoncer. Un « lundi noir » pour les autres valeurs technologiques : Amazon a reculé de plus de 6 %, Tesla 5 %, Facebook 4,6 %, Microsoft et Google cédant plus de 3 %.

Que faire alors ? On croque dans la pomme ou pas ?

Un rebond et des soupçons de délit d’initié

En tout cas, certains se sont déjà servis.

Surprise ! Peu de temps après, le cours a affiché un sacré rebond dès la journée de lundi. Et mardi, la pomme s’échangeait à 111, 05 $. Une formidable guérison qui ne doit pas masquer les répercussions de la crise en Chine. Surtout depuis que l’empire du milieu – avec 27% des revenus de la société au second trimestre - est plus important pour la pomme que le marché européen : la société doit se préparer à des risques sur le long terme.

Au milieu de la tempête chinoise, Tim Cook a voulu jouer au « Grand Timonier ». Pour rassurer les investisseurs, le patron d’Apple a envoyé un e-mail (voir ci-dessous) à Jim Cramer, présentateur vedette de Mad Money, une émission télé consacrée à la bourse sur CNBC.

Cook email to Cramer

Si la communication a plu au marché, le gendarme de la bourse américaine, la SEC, n’a pas tardé à réagir en faisant planer le délit d’initié. Bien que le message a été ensuite rapidement rendu public, cet e-mail pourrait s’apparenter à une violation des règles et donc aboutir à une enquête. Affaire à suivre.

Pour Jim Cramer « C’est la valeur à suivre »

Pour Jim Cramer, le cours d’Apple est à surveiller de près. Hier, dans son autre émission à succès, TheStreet, le trublion a déclaré qu’« Apple est aujourd’hui la plus abordable des grosses capitalisations [qu’il suit] sur le marché ». Une valeur à acheter ou à renforcer sur un objectif à long terme. Pour enfoncer le clou, Jim Cramer rappelle la teneur du dernier mémo de JMP Security, qui explique que la firme à la pomme est en train de relever son objectif de capitalisation à la hausse, de 135 $ à 150 $ l’action. Bref, tout va bien. Et on vous offre un jus de pomme.

Voici le dernier graph journalier d’AAPL

AAPL 260815



Poster un commentaire