Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 110 depuis 2004 (plus de 1,4 million d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade


Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici


Mes stratégies pour faire exploser votre compte sur les small caps


5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 15 ans :
la vidéo est ici


Présentation de l'offre premium : ici

Témoignages d'un client de l'offre premium : ici


Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Un beau dividende c’est bien … mais comment vérifier qu’il sera pérenne ?

Audience de l'article : 3477 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Lorsque les marchés sont baissiers ou traversent une période de crise, les investisseurs ont tendance à se rabattre sur les valeurs de rendement. En effet, les titres offrant de gros dividendes ont vocation à être plus stables, moins volatiles et font office de valeurs refuges. Cela peut être un bon choix mais à une seule condition : « Que ces dividendes soient pérennes ! ». En effet, ce n’est pas parce qu’une société a offert de copieux dividendes en 2015 (au titre de l’exercice 2014) qu’elle fera de même en 2016 !

Et comment fait-on pour s’en assurer ?

Il faut déjà que la société ait été rentable au cours des trois derniers exercices et que les résultats 2015 ne soient pas susceptibles de s'inscrire en forte baisse.

Il faut ensuite s’intéresser à la notion financière de Free Cash Flow, qui est le flux de trésorerie disponible généré par la société (le FCF pour les intimes !). On l’obtient en prenant le cash-flow opérationnel et en lui soustrayant les dépenses d'investissement comme les achats de machines, d’outils, les constructions d'une unité de production, etc …

Le FCF est donc l’argent qui reste pour rembourser les dettes, verser des dividendes, racheter des actions ou financer des opérations de croissance externe. Il faut donc s’assurer que ce FCF couvre le montant des dividendes redistribués aux actionnaires, en d’autres termes que : FCF > montant total des dividendes redistribués …. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas un signe d’une bonne gestion de l’entreprise car cela signifie que la société pioche dans sa trésorerie ou émet de la dette. Cela peut affaiblir la situation financière de la société et cela n’augure généralement rien de bon pour l’actionnaire.

De plus, si la société a du mal à dégager un FCF > dividendes, ce n’est pas en période de ralentissement économique ou de crise, que la situation va s’arranger … Les dividendes auront en effet de grandes chances d’être rabotés voire supprimés.


Ainsi, c’est en augmentant encore davantage sa dette que SOLOCAL (qui s’appelait encore PAGES JAUNES à l’époque) a pu rémunérer ses actionnaires, pendant des années. Le rendement a souvent dépassé les 7 % … mais pour quel résultat ? La société a restreint ses investissements et n’a pas vu la concurrence arriver avec Google. Etranglé par une dette colossale, SOLOCAL a finalement du se résoudre à couper son dividende à partir de 2011.
Mais quel est l’intérêt d'avoir procédé de la sorte ?
Faire plaisir aux actionnaires et/ou à son actionnaire majoritaire de l’époque et maintenir un cours de bourse à flot ! Une augmentation de capital plus tard, la société SOLOCAL est toujours endettée et son titre se traine sur des plus bas historiques !


ADL PARTNER a distribué un dividende de 1,11 € en 2015 au titre de l'exercice 2014 (pour un cours actuel de 11,5 €). Etant donné que ses résultats 2015 seront en forte baisse, il y a gros à parier que le dividende sera fortement revu en baisse. A la tête d'une trésorerie plétorique, La société aurait certes les moyens de maintenir ce dividende au même niveau qu'en 2014 mais ce serait au détriment de sa situation financière. Etant donné que le management s'est montré bon gestionnaire par le passé, il y aura de fortes chances que le dividende soit revu en forte baisse voire supprimé. Acheter le titre ADL PARTNER en espérant que le dividende sera identique à celui de l'année dernière n'est vraisemblablement pas un bon calcul ! A suivre


Le géant pétrolier TOTAL doit faire face à la baisse du prix du baril de pétrole. Bien que TOTAL ait réduit ses investissements, son FCF a parfois été négatif ces dernières années à cause d’un cash-flow opérationnel moins important.

Son dirigeant a récemment annoncé que les résultats 2015 seront en baisse de 20 %. Mais comment fait TOTAL pour augmenter encore son dividende ?
Et bien tout simplement en vendant certains bijoux de famille ! TOTAL fait des cessions, cède des participations ce qui permet de maintenir son résultat net et permet de continuer de verser des dividendes. En parallèle, TOTAL offre la possibilité à ses actionnaires de payer le dividende en partie en actions ce qui lui permet de réduire une sortie de cash de 50 % !

Le PDG de TOTAL déclarait même en novembre devant des actionnaires, qu’il était possible que la société s’endette pour maintenir le niveau de dividende !

dividendeTotal

Vous avez bien lu ! TOTAL n’a plus les moyens de payer de gros dividendes. La fuite en avant vers le dividende est clairement affichée …. Se fait-elle au détriment de la stratégie d’entreprise ? Réponse dans quelques années !
TOTAL n’est pas la seule, EXXONMOBIL a fortement réduit ses investissements tout comme ROYAL DUTSCH SHELL.



Lorsque vous recherchez une valeur de rendement, ne soyez pas uniquement aveuglé par le dividende. Il est prudent de vérifier les résultats, l’évolution de la situation financière au cours des dernières années et le FCF.



(A noter que pour les banques et assureurs, le FCF n’a pas de sens. Il faudra donc s’appuyer sur la notion de résultat net pour s’assurer de la viabilité du rendement).


David Renan

Ma liste de valeurs de rendement est accessible ici http://boutique.objectifeco.com/categorie-produit/david-renan/

David Renan téléchargement livre
Poster un commentaire