Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Vous pouvez télécharger gratuitement mon livre : "Investir dans les Small Caps - Ce qu'il faut savoir pour gagner gros"

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Plus de 20 000 € de gain sur 3 petites SSII – leçons à retenir

Audience de l'article : 3288 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(33 Votes) - Note : 4.03
Partagez cet article avec vos connaissances

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

 

J’ai toujours eu un faible pour les petites SSII. C’est certainement le secteur que je connais le mieux puisque je le côtoie de très près, en tant que freelance.   L’activité majeure d’une SSII consiste à vendre la prestation journalière d’un ingénieur informaticien à un client … c'est une sorte de société d’intérim spécialisée dans l’informatique, rien de plus ! La  durée de la prestation peut varier de quelques jours à plusieurs années.  

 

Côté bourse, c’est un secteur qui me réussit bien en général, il m’a d’ailleurs permis de surperformer les marchés en ce début d’année. Il suffit de regarder la situation financière (trésorerie, dette), la Valeur d’Entreprise, les bénéfices, l’évolution du Chiffre d’Affaire. Le positionnement, les technologies sur lesquelles elles se vendent, on s’en fout ! Depuis quelques temps,  on attend de plus en plus parler de cloud-computing, que c’est l’avenir, blah blah blah …. Honnêtement, c’est du marketing,  … voire du pipeau ! ;-)

 

Ce qui compte, ce sont les chiffres !

 

 

 

Les leçons que je retiens :

 

 

 

1 ) Le secteur des SSII était fortement sous-évalué fin 2010 … et il le reste !

 

Je suis passé à l’achat fort sur Business et Décision (BND) à la fin de l’année 2010, grâce à quelques critères fondamentaux. En effet, en décembre 2010, cette petite SSII offrait des ratios incroyablement bas pour le secteur, avec notamment une VE/ROP 2010 de 4 (moyenne du secteur : 8-10), une VE/CA de 0.3, etc  … bref  … les ratios les plus bas du secteur !  Et encore, je ne prenais pas en compte la probable poursuite du redressement en 2011.

Micropole se trouvait dans la même situation avec une sous-évaluation moins importante. Quant au cas SQLI, j’en ai parlé ici … peu de temps avant que le cours ne se réveille ! ;-)
Je suis donc passé à l’achat sur ces 3 valeurs.

Malgré leur hausse de ce début d’année, le rattrapage de ces petites SSII ne fait que commencer car elles restent sous-valorisées. 

 

 

 

 

 

 

2) Quand on a une forte conviction, il faut charger la barque :

 

Lorqu’on a une très forte conviction, il ne faut pas hésiter à charger la barque.
J’ai ainsi accumulé plus de 9000 titres de Business et Décision (BND) sous les 6€, durant plusieurs semaines, à la fin de l'année 2010. Il a fallu être très patient car les volumes quotidiens ne dépassaient pas parfois, les 2000 titres.
J’avais bien conscience que la liquidité était très réduite et que cela pourrait me poser problème  lors de ma revente. J’avais cependant remarqué que les volumes pouvaient être beaucoup plus importants lors de la publication de news. Je savais aussi qu' il faudrait que je sorte sur plusieurs jours.

 


 3) Quand on a une forte conviction, il faut s’y tenir :

Il faut se tenir à sa conviction même si le cours est sous Lexomil ou que les volumes restent anémiques. Une ou deux fois, j’ai failli alléger ma position sur BND et à chaque fois je me disais :
« OK, j’allège ma pose … mais … euh …  pour faire quoi ? Pour refaire de la liquidité ? Pourquoi pas … mais je ne manque pas de liquidité … Pour acheter un autre titre ? oui, mais lequel  … sachant que je n’ai rien détecté de moins cher dans le secteur ou dans les autres secteurs d’ailleurs !  Je vois rien qui offre autant de potentiel …. Fais pas l’idiot, il faut absolument que tu gardes !  » …
et je gardais ... !

Tant qu’il y a pas eu d’annonces majeures, il faut tenir bon et ne rien vendre.

 


 

 

4) L’AT nous donne des indications … même sur les petites valeurs !

Malgré les atouts indéniables du secteur, il ne faut pas perdre du vue qu’on est là pour faire de la plus-value. Concernant BND (ma plus grosse ligne parmi les SSII), j’ai accompagné la  hausse du titre puis j’ai commencé à prendre mes bénéfices à 6.9, puis à 7.3 et surtout 7.5 €. La proximité de la résistance des 7.6 m’a fait vendre ma dernière ligne. 

 

Etant donné que les titres SQLI et Micropole montaient trop vite à mon goût, j’en ai profité pour alléger puis vendre mes poses.
  

 

Et voilà le résultat   :

 

 

 

 

 

 

David Renan

 

 

 

Je suis auteur du livre "Investir sur les Small Caps : ce qu'il faut savoir pour gagner gros".

 

Vous pouvez aussi suivre en temps réel mes opérations sur mon site www.davidrenan.com

 

 

 

david renan telechargement livre
Poster un commentaire