Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 million d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 15 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Mes stratégies pour faire exploser votre compte sur les small caps

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

promospeciale

PARROT : une OPA au rabais … ou comment dégouter ses actionnaires !

Audience de l'article : 2940 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Je suis le titre PARROT depuis une dizaine d’années.


Je n’ai pas cru longtemps en la réussite de l'orientation stratégique de PARROT qui a voulu devenir un des leaders mondiaux dans les drones.

En effet, malgré la qualité de leurs équipes R&D, il est très difficile de lutter contre les entreprises chinoises dans l’électronique grand public très concurrentiel, notamment dans le secteur des drones. Les produits chinois y sont plus performants et moins chers.

PARROT a décidé d’y consacrer de lourds investissements ce qui s’est traduit par une augmentation de capital de 300 M€ à la fin de l’année 2015. Mais les chiffres ont vite parlé et les objectifs n’ont jamais été tenus d’une année sur l’autre.
La société n’a fait que décevoir et les derniers comptes de résultats ont été mauvais faisant apparaitre de lourdes pertes.

PARRO derniers exercices


La cession de sa filiale Automative finalisée en octobre pour 100 M€ allait gonfler sa trésorerie. C’était la raison pour laquelle je suivais cette valeur. En effet, selon mes estimations, le niveau de trésorerie de PARROT allait dépasser la CB ce qui en faisait une valeur « Value ».




Cela faisait presque 3 ans que j’écris dans mes newsletters que je ne croyais pas au succès de PARROT dans les drones. J’en parlais encore en juin 2018 sur tweeter …

https://twitter.com/NCheron_bourse/status/1007557604002992129

PARRO tweeter 20122018



On m’expliquait encore récemment que leur nouveau drone, l’Analfi, était disruptif, blah blah, que cela allait rebooster les chiffres de PARROT, blah blah …

Je ne le répéterai jamais assez : « un bon produit ne suffit pas ! ». Il faut surtout qu’il soit vendu !



Je savais aussi depuis quelques années qu’il fallait se méfier des publications de PARROT. La société a émis un nombre impressionnant de profit warnings (avertissements sur résultats). Je me souviens notamment de cette "étrange" pression baissière sur le titre, le 9 janvier 2017. Le lendemain, la société annonçait un profit warning ! Quelle coïncidence … enfin non, certains étaient déjà au courant visiblement … passons … .
Le titre a perdu ce jour-là 18 %, je m’en souviens très bien, j’avais des titres !

PARROT était un titre « Value », il était néanmoins particulièrement risqué de garder ces titres le jour d’une publication. Les promesses n'étaient jamais tenues, il fallait bien l'avoir à l'esprit ! 


Pour le T3 2018, la société a réservé à ses actionnaires une publication d’anthologie avec de lourdes pertes (51,8 M€ sur le seul T3), un CA en baisse de 40 % et bien sûr des objectifs de nouveau remis en cause … Patatra ! Le titre chuta de 54,86 % le vendredi 23 novembre !

PARROT-54


Malgré cette mauvaise publication, je trouvais la sanction particulièrement exagérée puisque la CB de PARROT n’était plus que de 46 M€ pour une situation de trésorerie nette de 171,8 M€ à fin septembre 2018 ! La société ne valait donc plus qu’un 1/4 de sa trésorerie. De mémoire, je n'avais jamais vu cela !
Le marché pricait visiblement que la consommation de la trésorerie allait encore continuer, un peu comme une biotech.

De plus, le communiqué nous apprenait que la société consommerait encore de la trésorerie mais que cette dernière s’élèverait à 100 M€ FIN 2019, oui FIN 2019 (et non 2018). La société allait donc cramer de la trésorerie en 2019 mais malgré cela, la société n’apparaissait vraiment pas chère. En effet, le niveau de trésorerie (à fin 2019) atteignait encore plus de 2 fois la CB du 23 novembre (au cours de 1,58 €).


En faisant simple, on pouvait acheter pour 46 M€, un compte en banque de 100 M€ (à fin 2019), tous les brevets et le savoir-faire de PARROT ! Ce ne paraissait vraiment pas cher !

J’en ai informé mes abonnés dans mes newsletters video du week-end et dans mes différents mails de l’offre premium.



Le PDG partageait mon point de vue moi puisque quelques jours après la gamelle du titre PARROT, une OPA était lancée le mardi soir 27 novembre au prix de 3,2 €, par Horizon, la société détenue … intégralement par Henry Seydoux et PDG / fondateur de PARROT !!

Du beau foutage de g. pour les actionnaires ce lancement d'OPA quelques jours seulement après une publication calamiteuse et la chute vertigineuse du cours de bourse !! Mais bon, ce n'était pas la première fois hein ! Souvenez-vous, c’était en 2009 !

PARRO sanction AMF


L’offre offre certes une prime de 83 % par rapport au cours de la veille, le montant de l’opération a de quoi faire jaser puisqu’elle valorise PARROT au niveau de sa trésorerie à fin 2019 …. Et puis surtout les actionnaires de PARROT sont les dindons de la farce !

Je pense notamment à ceux qui possèdent le titre depuis de longues années, on ne peut pas dire qu'ils ont été gatés.
On admirera le beau parcours du titre depuis 2015 ... soit une baisse de 91 % du titre !

PARROT-91



Je pense aussi à la société de gestion Admiral Gestion qui avait un prix de revient moyen de 9 € et qui avait participé à l’augmentation de capital en 2015 (Admiral a cédé son bloc en moins- value à 3,2 € et n’a pas souhaité faire de commentaires … je ne peux que les comprendre !! ;) ) … ou à la BPI, aussi, toujours dans les bons coups …


On peut se demander si le communiqué du T3 n’a pas été volontairement alarmiste pour provoquer des "ventes paniques" pour ensuite lancer une OPA à un prix bradé.
Et que penser des 115.000 actions Parrot achetés entre les 23 et 26 novembre, achetés par le directeur général délégué de Parrot, ainsi que sa belle-mère, Ursula Hilpert, à des prix unitaires compris entre 1,5 et 1,65 euro, soit très en dessous du prix de l'offre d'Horizon

Impressionnant ce timing ! ;)



Comme souvent, un expert indépendant (vraiment ? ;)) a été désigné pour établir un rapport sur les conditions financières du projet d'offre. Je suis impatient de savoir comment il va justifier le prix actuel de l’OPA sachant que la trésorerie à la fin d’année 2018 devrait avoisiner les 150 M€ …. à comparer à une CB actuelle de 100 M€ ! Objectivement, je pense qu'il ne faut rien attendre de ce rapport.


Je trouve le prix de l’opération complètement bradé, de quoi dégouter les actionnaires !
Le titre cote maintenant à 3,3 € au-dessus des 3,2 €. Certains s’attendent vraisemblablement à un relèvement de l’offre. A l’issue de l’opération, le titre restera coté mais ce sera définitivement sans moi !




De mon côté :

Un trade raté dessus le vendredi, un réussi le mardi et un reste de lignette conservé le jour de l’OPA (je vous assure, je n’étais au courant de rien ! ;) et je reconnais être très chanceux sur ce coup). Je savais que le titre était devenu sur des niveaux de valorisation très intéressants mais je ne m'attendais pas du tout
à une telle rapide "revalorisation".

PARRO En pv



bons trades et bonnes fêtes de fin d'année !!





David







David Renan téléchargement livre
Poster un commentaire