Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Vous pouvez télécharger gratuitement mon livre : "Investir dans les Small Caps - Ce qu'il faut savoir pour gagner gros"

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

MAXIMILES, une société internet à prix bradé

Audience de l'article : 1917 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(16 Votes) - Note : 4.44
Partagez cet article avec vos connaissances

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

 

Créé en 1999, MAXIMILES, leader européen de la fidélisation sur internet, s’est imposé comme un acteur majeur de la fidélisation, connaissance clients et data mining, autour de 3 business units : la fidélisation, le marketing direct et les panels en ligne. Présent en France, Royaume Uni, Allemagne et Maroc, le groupe a également des activités en Espagne, Italie, Pays-Bas, Suisse et Autriche. Il opère le programme de fidélité multi enseignes MAXIMILES sur Internet (7,8 millions de membres) ainsi que la gestion de près de 50 programmes de fidélité ou de relation client en marque blanche (MasterCard, U.G.C., Bred, Hôtels B&B…). Il travaille par ailleurs avec la plupart des grands instituts de sondages en Europe.  

 

 

 

Détail  des 3 activités :

 

-          La Fidélisation (43 % du CA) qui représente l’activité historique de la société,  a enregistré une nette reprise commerciale depuis le 4ème trimestre 2011.

 

-          Le marketing direct (18 % du CA) qui a ralenti la chute de son CA.          

 

-          Les Panels en ligne (39 % du CA). Le business des enquêtes réalisées pour le compte d’instituts de sondage est en plein essor. MAXIMILES a notamment effectué l’acquisition d’une petite société allemande Panelbiz, très prometteuse (activité en hausse de 154 %)

 

 

 



 

- MAXIMILES en chiffres  (Résultats annuels 2010 publiés le 5 avril)

Capitalisation actuelle
 : 30 Millions d’euros. (Au 13 mai 2011 pour un cours de 7.43 €)

 

Trésorerie nette : 14.2 Millions d’euros

 

CA 2010 (Chiffre d’Affaire) : 17.2 Millions d’euros. 
ROP 2010 (Résultat Opérationnel) : 2.2 Millions d’euros.
RN 2010 (Résultat Net) : 0.77 Millions d’euros.  

 


- L’activité de MAXIMILES n’a pas été épargnée par la crise. En effet, les budgets dépensés dans la fidélisation et dans le marketing sont faciles à réduire en période de crise et facile à augmenter en période de reprise économique. On notera que malgré les difficultés rencontrées lors de la crise financière, MAXIMILES a toujours su rester bénéficiaire et devrait profiter de la reprise actuelle en améliorant ses résultats pour l’année 2011.

 

 

 

- Mes estimations pour l’année 2011 :

 

CA 2011 (Chiffre d’Affaire) : 22 Millions d’euros. 
ROP 2011 (Résultat Opérationnel) : 3 Millions d’euros.
RN 2011 (Résultat Net) : 1.2 Millions d’euros.  

Ce qui nous donne une VE/ROP de 5.3 ce qui apparaît ridicule pour une société internet.

 

De son côté, le management prévoit un retour à la croissance organique en 2011, porté à la fois par l'essor de l’activité de panels en ligne et par un regain de l’activité historique de fidélisation qui a bénéficié d'un dynamisme commercial fort au quatrième trimestre 2010.        
Le titre MAXIMILES requiert de la patience chez ses actionnaires. C’est typiquement le genre de société dont le titre ne bougera pas pendant 6 mois et qui est capable de se faire racheter du jour au lendemain à 12 € ! Le titre présente un caractère spéculatif indéniable et pourrait intéresser un acteur de l’internet qui souhaiterait développer les activités de MAXIMILES.

 

Tout n’est cependant pas rose sur ce titre, je note quelques points négatifs :      

 

- la liquidité relativement réduite (il faut faire preuve d’un peu de patience pour se constituer une ligne
- la société communique peu
- le fonds Seventures Partners maintient une pression sur le cours en vendant des titres.

 

 
Graphique sur 2 ans (en journalier) au 13/05

 

', $('.barre_inserer')[0]);" style="text-align: center;" title="Double-cliquez pour insérer ce raccourci dans le texte" data-mce-ondblclick="">

 

 

 

 

Supports: 6.2
Résistance : zone des 7.33-7.35 ; 8.5


 

Conclusion :

 

J’ai un premier objectif de 10 € à un horizon de 6 mois car je trouve le marché beaucoup trop sévère eu égard à la valorisation de MAXIMILES. La conjugaison de la forte croissance de l’activité panel, de la reprise de la fidélisation et du redressement de l’activité de marketing direct, devrait grandement contribuer à une forte amélioration de la rentabilité.

 



 

 Cet édito est extrait de ma lettre hebdo Alertes sur Small Caps

 

 

 

David Renan

 

Je suis auteur du livre "Investir sur les Small Caps : ce qu'il faut savoir pour gagner gros".

 

Vous pouvez aussi suivre en temps réel mes opérations sur mon site www.davidrenan.com

david renan telechargement livre
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire David Renan vendredi, 20 mai 2011 10:29 Posté par David Renan

    Bonjour Marc,

    Je connais les 2 valeurs citées qui présentent aussi des valorisations très attrayantes mais je préfère MAXIMILES car sa trésorerie est tres abondante et couvre prés de la moitié de la CB. Elle pourrait d'ailleurs servir à de nouvelles acquisitions type Panelbiz, le tout sans augmentation de capital.


    - AD THINK au niveau tréso, c'est plus tendu (0.9 M€) moins de marge de manoeuvre. (VE/ROP =7.3)

    - ADVERLINE ... tréso de 2.9 ... (VE/ROP =7)


    Mais je suis d'accord, ADTHINK et ADVERLINE sont plus dynamiques en terme de croissance et les marges sont plus élevées mais j'attends de MAXIMILES qu'elle rattrape justement son retard.


    Je suis d'accord avec toi, ces 3 sociétés restent sous-valorisées. On pourrait aussi ajouter LEGUIDE.COM

    bien à toi

    David