Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Conquérir la bourse

Gros bug sur le Brexit, ma « boule de cristal » a heureusement mieux fonctionné sur VALNEVA, CELYAD, etc.. (partie 1)

Audience de l'article : 1975 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

« Ma boule de cristal » a eu un beau raté concernant le Brexit ! Je ne m’y attendais FRANCHEMENT pas du tout mais vu la réaction du marché, je ne fus pas le seul à me tromper ! ;)

Heureusement, sur la partie "Actions", notamment sur le secteur biotech français, ma boule de cristal a eu davantage de réussite ces dernières semaines. Le secteur biotech n’est pas un secteur comme les autres (pas de CA, des pertes récurrentes, des développement en cours, etc …), il est souvent difficile de connaitre l’issue des résultats cliniques à venir.
Avec de l’expérience, du feeling (qui va de pair avec l’expérience(!)), une bonne connaissance de l’historique de la société et « une lecture entre les lignes » de certains communiqués, on peut déjà avoir une bonne idée de ce que nous réserve le titre à l’approche d’une publication d’études cliniques majeures.

Ce sont pour toutes ces raisons que j’ai vu venir les échecs cliniques de VALNEVA et CELYAD qui ont été annoncés ces dernières semaines.


Annonce de l'échec clinique de VALNEVA :

Je vais être honnête avec vous, ma boule de cristal est restée dans sa boite d’emballage ! ;) Plus sérieusement, comme je l’expliquais ici, http://www.objectifeco.com/bourse/actions/biotech-sante/pourquoi-je-reste-a-l-ecart-de-valneva.html , toutes les infos étaient dans les anciens communiqués. Etant donné que les résultats cliniques précédents de phase II dans l’indication du Pseudomonas Aeruginosa n’avaient pas été enthousiasmant, il y avait peu de chances pour qu’on ait une bonne surprise ! J’ai donc préféré rester à l’écart du titre.
Avec l’expérience, je me suis rendu à l’évidence, les bonnes surprises sont rares dans le secteur biotech.



Résultats des courses :                

Baisse de 30 % sur le titre VALNEVA depuis la publication de l’échec clinique

vla06072016




L’annonce de "l’échec" clinique de CELYAD :

N’en déplaise au management, l’étude de phase III est selon moi un échec. Il va falloir refaire une étude de plusieurs années, trouver un partenaire, etc ... tout est à refaire ! La veille de l'annonce des résultats cliniques, je possédais des actions CELYAD, valeur que j’ai pas mal tradée depuis le début de l’année. Je visais une spéculation sur le titre mais je ne voulais en aucun cas, conserver au-delà de l’annonce de la publication de l’étude clinique car selon moi, un échec était possible.

Ce sont surtout les mouvements bizarres du lundi 27 juin qui m’ont mis la puce à l’oreille et qui m’ont fait sortir la quasi-totalité de ma ligne (j’avais gardé volontairement une lignette pour le « fun »). En effet, en matinée, le titre s’est mis à grimper de 15 % dans de faibles volumes alors que les marchés étaient particulièrement baissiers. J'ai profité de cette aubaine pour vendre mes titres. 
C’est surtout la fin de séance dans le rouge, avec des vendeurs agressifs, pressés, qui m’a rendu très méfiant sur la valeur. J’ai eu le sentiment, l’impression, que quelqu’un avait voulu faire monter le cours « artificiellement » le matin, provoquer une spéculation, dans le but de balancer des titres qu’il lui restait, à un cours plus haut. Cela pouvait signifier que certains pouvaient en savoir plus que moi ...

Ce que je twittais sur CELYAD à ce moment là:

https://twitter.com/DavidRenanTrade/status/747360908280762368


D’autres petits signes m’avaient rendu circonspect. Le management avait beaucoup parlé de leur présence à l’ASCO mais il ne s’y était pas passé grand-chose pour CELYAD. Beaucoup de communication mais rien de transcendant derrière …

Et puis je me suis rappelé d’une discussion que j’avais eu avec un trader il y a deux ans, au sujet de CELYAD. Je me souviens à l’époque, avoir trouvé "bizarre" que CARDIO3 BIOSCIENCES change de nom pour se renommer CELYAD. Il est vrai que « CARDIO3 BIOSCIENCES » avait une connotation trop orientée cœur mais bizarrement, cela m’avait donné l’impression que la société voulait tourner la page C-CURE (alors que l’étude était en cours) et se consacrer uniquement aux CAR-T grâce à la petite société Oncyte, qu’elle venait de racheter. Ce n’était qu’une impression hein !! On pouvait évidemment penser que la société souhaitait avoir un nom pas trop connoté.

Le lendemain de ma vente du 27 juin 2016, la société annonçait l' "échec" dans son étude de phase III.



Résultats des courses :                

Baisse de 43 % sur le titre CELYAD depuis la publication de l’échec clinique

CYAD06072016



Mail d’un abonné (qui fait plaisir)

mailCYAD



Il y a eu aussi le cas GENFIT

Cela fait presque deux ans que j’affirme contre vents et marais, qu’ils n’auront pas de partenaires, que je trouve le titre trop valorisé, que je redoutais leur publication d'études cliniques de phase II, etc …. Nous sommes aujourd'hui le 6 juillet 2016 et ils n’ont toujours pas trouvé de partenaire. Une fois encore, tout était écrit dans leurs anciens communiqués. En cherchant bien, on pouvait découvrir facilement qu’ils promettent des partenariats depuis 2009 … !! Vieil article à ce sujet et une petite interview http://www.objectifeco.com/bourse/actions/mid-et-small-caps/il-faut-tout-trader-meme-les-titres-qu-on-n-aime-pas-un-cas-concret-avec-genfit.html        

A partir de là, comment faire confiance au management alors que les augmentations de capital ont pris la place des partenariats et que les promesses ne sont pas tenues … ?!

Le titre GENFIT a récemment touché un plus bas de 2 ans et demi.



Etc, etc …


Dans le secteur biotech, il est certes intéressant de viser une spéculation sur les titres qui s’apprêtent à publier des résultats cliniques mais il est autrement plus périlleux de « jouer ses résultats » ! De nombreux actionnaires en ont eu pour leurs frais ces dernières semaines ! Pour vous faire une idée sur l’issue de résultats cliniques, je vous invite à décortiquer les interviews, les communiqués, ils nous donnent souvent de précieux renseignements.             

Je ne vais pas faire acte de triomphalisme car ces échecs ne m’ont rien rapporté … enfin si, beaucoup car j’ai eu RAISON et c’est pour moi une belle satisfaction intellectuelle ! ;).
Et puis, j'ai évité quelques déconvenues !


Fin de la partie 1


David RENAN

David Renan téléchargement livre
Poster un commentaire