Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

A découvrir : la valeur PCAS et sa filiale de biotechnologie industrielle

Audience de l'article : 2837 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances

PCAS est une société spécialisée dans le développement, la fabrication et la commercialisation de produits de chimie fine et de spécialités.

Le Chiffre d’Affaire de PCAS (par marchés)

CA PCAS


Capitalisation Boursière
 : 53,8 M€ (pour un cours de 3,56 €)



Mes estimations/ prévisions pour 2013 (La publication des résultats annuels est prévue pour le 20 février)   

CA 2013: 165-168 M€

Dette: 48 M€ (53 M€ en 2012)

Capitaux propres : 72 M€

ROP 2013 : 12 M€

RN 2013 : 6,5 M€

Soit un PER 2013 de 8,3 et un VE/ROP de 8,5.

Le titre n’est pas très cher alors que le management prévoit une remontée progressive des marges pour les prochaines années. Le point faible demeure la dette, problème historique chez PCAS.


L’année 2013 sera à marquer d’une pierre blanche pour PCAS qui a cédé son entité SBS largement déficitaire et qui a enfin (!) fusionné avec sa maison mère DYNACTION.

PCAS possède deux filiales qui pourraient favoriser une revalorisation du titre :

- Enersens (détenue à 75 %) spécialisée dans les matériaux super- isolants. Elle développe plusieurs matériaux composites à base d'aérogel de silice pour l'isolation panneaux ou mortier isolant pour les murs du bâtiment.


- Proteus qui est une biotechnologique (mot magique qui fait actuellement rêver sur la cote parisienne !;) industrielle. Cette filiale (100 % PCAS) développe des procédés industriels qui réduisent la production de déchets et évitent de polluer l’environnement. Cette société complète cette approche préventive en développant des bioprocédés qui permettent de détoxifier, traiter des effluents liquides ou de décontaminer des sites en activité ou abandonnés. Je rajouterai que Proteus est aussi présente dans le traitement de la biomasse. Certaines activités me font d’ailleurs penser aux activités principales de valeurs de la cote parisienne dont la valorisation boursière dépasse les 50 M€  ...      

L’année 2014 commence plutôt bien puisque PCAS via Proteus, a annoncé mercredi soir un contrat majeur avec MICHELIN Cetta annonce pourrait permettre à la filiale Proteus de sortir de l’ombre.


annonceContratPCAS




Graphique sur 8 ans (en weekly)

graphePCAS30012014


Les cours évoluent sans tendance dans un range des 3,3 - 3.9 depuis un an.

A TCT, le passage des 3,7 devrait déclencher une petite accélération haussière.

Prochaines résistances (en journalier) : 3,7 ; 3,77 ; 3,85 ; 4,1 ; 4,6 ; 5,1 ; 6,4




Le titre PCAS est bon marché. Sa filiale de biotechnologie industrielle Proteus pourrait grandement contribuer à une revalorisation du titre PCAS.
En effet, acheter du PCAS aujourd’hui, c’est aussi acheter une petite société prometteuse (Proteus) dont les tecnhologies et le potentiel ne sont pas encore valorisés.

Pour le Moyen Terme.




AMF : j'ai des titres





david renan telechargement livre
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Etienne lundi, 03 février 2014 16:12 Posté par etienne06

    Bonjour, et merci pour cette analyse fort intéressante. Il est vrai que le business model est séduisant, et que les ratios ne sont pas excessifs. Une bonne idée d'investissement. AMF : pas de titres à ce jour.