Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Vous pouvez télécharger gratuitement mon livre : "Investir dans les Small Caps - Ce qu'il faut savoir pour gagner gros"

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Et si le titre TRANSGENE ne valait finalement qu’un euro ? (Après une baisse de -60 % en 2015)

Audience de l'article : 2249 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Il y a les biotechs qui réussissent, celles qui parviennent à commercialiser des médicaments, à nouer des partenariats stratégiques ... et il y a les autres qui sont malheureusement majoritaires. Je pense notamment aux sociétés qui accumulent les déconvenues dans leurs études cliniques depuis des années.
TRANGENE fait malheureusement partie de la dernière catégorie. Créée en 1979 et détenue à 52 % par la famille Mérieux, TRANSGENE est pourtant la plus ancienne des sociétés de biotech cotées.


Capitalisation boursière : 100 M€ (au cours de 2,59 €)

Trésorerie : 46,1 M€

Cash-burn à venir : 35 M€. La position en trésorerie permet donc d’assurer encore 1 an et 1 trimestre de développement



Ci-dessous, les derniers éléments ayant fait chuter le cours de bourse de TRANSGENE :

Septembre 2015 : TG4010 dans le cancer du poumon non à petites cellules : résultats cliniques pas mal mais pas sensationnels. Aucun partenaire trouvé

Avril 2014 : Novartis ne lève pas son option sur TG4010

Septembre 2013 : échec de l’étude Traverse dans le traitement du cancer du foie avancé.

Mai 2012 : arrêt du TG4001 dans l’indication « néoplasies intra-épithéliales du col de l'utérus de grade 2/3 (CIN2/3) »

Février 2011 : abandon du programme du vaccin TG4001 par la pharma suisse ROCHE


Graphique depuis 2014 :

TNG 24112015

Cela fait des années que TRANSGENE accumule les échecs dans ses études cliniques. Et pourtant à chaque fois, BIOMERIEUX, l’actionnaire historique remet au pot pour financer de nouvelles études … mais pour combien de temps encore ?

Je ne veux pas tirer sur l’ambulance TRANSGENE mais à un moment, il faut être lucide. Avec une Capitalisation Boursière qui représente 2 fois son cash (qui va diminuer au fil des trimestres), cette biotech me parait encore largement survalorisée après les dernières déconvenues. La société a cherché un partenaire pour le développement du TG4010 dans l’indication du cancer du poumon non à petites cellules .... en vain.

Ce n’est pas bon signe pour la suite car
 :

- cela va couter encore très cher à l’actionnaire : une augmentation de capital sera probablement lancée en 2016

-  aucune société ne semble avoir été convaincu par l’efficacité du TG4010


Il y a une certes une phase III en cours pour le Pexa-vec dans l’indication du cancer du foie (hépatocarcinome) mais en combinaison avec sorafenib (un anti-cancéreux). L'objectif principal de cette étude est de constater s’il y aura un bénéfice en termes de survie globale des patients recevant le Pexa-Vec puis le sorafenib,  comparé aux patients recevant le sorafenib seul.

L’objectif d’Oddo de 1,4 € pour le titre TRANSGENE m’avait paru sévère mais je ne suis finalement largement en phase avec leur analyse.

Aux Etats-Unis, les petites biotechs qui n’ont pas encore fait leur preuves (aucun médicament sur le marché) sont évidemment, comme TRANSGENE, fortement sanctionnées en cas d’échec. Il arrive souvent que les titres soient envoyés au tapis et que leur Capitalisation Boursière devienne inférieure à la position en trésorerie. Je pense à des valeurs comme SYNTA, AVALANCHE BIOTECHNOLOGY, CYCLACEL, VENAXIS, VERASTEM, MACROCURE, etc … Ce ne sont pas les seules, j’ai identifié une vingtaine de biotechs américaines. 

Encore mieux, il y a une centaine de biotechs US cotées, oui une centaine ( !), dont la valorisation boursière représente au plus, 2 fois la trésorerie … comme TRANSGENE … à la différénce que parmi cet échantillon, de nombreuses biotechs ont des molécules commercialisées, ont déjà dévoilé des résultats d'études cliniques prometteurs, ont noué des partenariats rémunérateurs ou ont des catalyseurs à venir ...

Pour vous donner une idée, si TRANSGENE est une petite biotech américaine, je pense qu’elle coterait au niveau de sa trésorerie soit au cours de 1,2 – 1,3 € … Est-ce qu’une valorisation de 1 € / titre serait scandaleuse ? Malheureusement non .. il existe même des biotechs US dont la trésorerie représente 2 fois la capitalisation boursière !!

Vous l’aurez compris, je suis très pessimiste sur le titre TRANSGENE. L’année 2016 ne s’annonce donc pas sous les meilleurs hospices avec une très probable augmentation de capital et peu de catalyseurs à venir susceptibles de réveiller le titre.


David Renan

david renan telechargement livre
Poster un commentaire