Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Vous pouvez télécharger gratuitement mon livre : "Investir dans les Small Caps - Ce qu'il faut savoir pour gagner gros"

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Des catalyseurs à venir pour NICOX : un décollage du titre à prévoir ?

Audience de l'article : 3993 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Mes abonnés (www.davidrenan.com) le savent depuis longtemps, je n’ai jamais été un grand fan de la biotech NICOX. Ce désamour remonte aux années phares de la valeur NICOX, dans les années 2006-2009, quand le titre avait explosé à la hausse suite à l’annonce de la signature de deux partenariats et surtout parce que le marché avait déjà anticipé un aval de la FDA pour la commercialisation de leur molécule vedette : l’anti-inflammatoire Naprocxinod.

En pleine euphorie, la CB (Capitalisation Boursière) de NICOX avait fini par atteindre 1 milliard d’euros ! A de tels niveaux de valorisation, il était évident que le marché avait mis la charrue avant les bœufs (!) car la commercialisation du Naprocxinod était loin d’être gagnée !

Je n’y croyais guère à l’époque, j’avais même manifesté mon mécontentement sur les forums boursiers, (c’était en 2009, j’ai conservé des preuves si cela vous intéresse ! ;) ), lors de l’entrée du FSI (renommée depuis la BPI) dans le capital de NICOX. Je trouvais en effet scandaleux que de l’argent public soit investi dans NICOX alors que l’efficacité du Naprocxinod soulevait pas mal interrogations. Les faits m’ont malheureusement donné raison par la suite, puisque le Napro n’a jamais pu être commercialisé, que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe.         
 

Pour l'anecdote, le Naprocxinod existe toujours, il est encore en cours de développement, au stade préclinique, dans l'indication de la dystrophie musculaire. Mais là encore, cela ne me parait pas très bien engagé pour NICOX étant donné les avancées et le retard pris sur la biotech US SAREPTA THERAPEUTICS dans ce domaine.



Mais alors pourquoi encore discuter du cas NICOX ? ;)     



Dans leur pipeline, ils possèdent un produit, Vesneo, qui vise le traitement du glaucome et de l’hypertension oculaire. Cette molécule a été donnée en licence au géant de l’ophtalmologie Bausch + Lomb en 2010 et s’affiche maintenant comme LE gros catalyseur qui pourrait réveiller le titre NICOX. En effet, la demande d’autorisation de mise sur le marché aux US (NDA = New Drug Application), est prévue d’ici fin juin 2015, c’est-à-dire dans quelques jours !         
Je pense donc que cela devrait s’exciter prochainement sur le titre lors de l’annonce du dépôt de son dossier auprès de la FDA, voire dans les prochains mois, surtout que l’agence américaine de la santé aura tous les éléments pour donner par la suite, son aval ou non, à la commercialisation du Vesneo aux Etats-Unis.   

« Les pics de vente de ce médicament pourraient atteindre environ 500 millions de dollars aux Etats-Unis et environ 1 milliard de dollars à l`échelle mondiale », je ne demande qu’à voir !

Il est vrai qu’avec une Capitalisation Boursière de 200 M€, une trésorerie de 48 M€, NICOX n’apparait pas très chère. Je demeure prudent sur les chances de réussite car j’ai une bonne mémoire : je n’oublie pas que NICOX a brulé depuis sa création près de 500 M€ (!) pour finalement peu de résultats. Cela laisse des traces, y compris évidemment dans la tête des investisseurs !
;)

Je n’ai honnêtement aucune idée de la décision de la FDA (prévue probablement pour la fin de l'année 2015). Je pense seulement que cela devrait spéculer sur le titre durant les prochains mois … et que je compte bien en profiter!! Je me suis d’ailleurs déjà positionné sur le titre NICOX. J’ai l’intention de renforcer par la suite, sur des signaux techniques.          


La configuration graphique :

cox25062015

Le titre suit une tendance baissière MLT comme l’atteste l’oblique baissière tracée ci-dessus. On peut remarquer que les cours sont englués dans le range 1,79 – 2,15 depuis près de 8 mois et qu’ils dessinent avec l’oblique MLT, un triangle descendant. Le passage de cette oblique par le haut pourrait me faire passer à l’achat. Les obstacles ne manqueront pas par la suite, avec les résistances des 1,91 , 1,95 , 1,98 , 2,02 , 2,15


On risque de toute façon d’être fixé très rapidement avec une sortie du triangle qui approche :


-          soit le titre rebondit sur la zone de support des 1,79 – 1,8 … et franchit dans la foulée l’oblique baissière et là, on aura un signal d’achat intéressant

-          soit il casse son support et on aura un signal de vente.




AMF : j’ai des titres


Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade


david renan telechargement livre
Poster un commentaire