Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 million d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 15 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Mes stratégies pour faire exploser votre compte sur les small caps

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

promospeciale

Après une plus-value à cinq chiffres, pourquoi je zappe le titre MAUREL PROM ?

Audience de l'article : 3068 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Grosse et belle surprise lundi 1er août à mon retour de vacances !

Alors que je m’y attendais le moins, le PDG de MAUREL PROM, Jean François Hénin, a annoncé que sa holding allait céder sa participation à Pertamina, au prix de 4,2 € / titre ! L’offre avec une prime de 47 % peut paraître aux premiers abords généreuse (+47 % sur le dernier cours) mais il semble bien loin le temps (c’était en 2014) où le PDG déclarait ne pas vouloir vendre à moins de 15 € ou qu’une offre à 19 € lui paraissait un bon prix !! Le prix de cession doit laisser un goût particulièrement amer aux actionnaires de l’époque et qui le sont encore…
Au prix de 4,2 €, JF Hénin donne vraiment l’impression de jeter l’éponge. Mais après tout, c’est sa boite et à 72 ans, on peut comprendre qu’il veuille tourner la page.

Pour se consoler, les actionnaires de MAUREL PROM pourront se dire qu’il y a eu pire en matière de gestion d’OPA. Je pense notamment au PDG de CGG qui a décliné une offre de TECHNIP à 8,3 € fin 2014. Treize mois plus tard, CGG lançait une augmentation de capital à 0,66 € !! Le cours de CGG est certes maintenant de 23,25 € mais les actions ont été regroupées entre-temps (32 anciennes pour une nouvelle). Mais bon tout le monde a l’air content chez les actionnaires de CGG puisque le PDG est encore à son poste après un tel raté ! Bref je m’égare, revenons à MAUREL PROM ! ;)           

A l’image de tout le secteur pétrolier, la société MAUREL PROM a beaucoup souffert ces derniers temps, pénalisé évidemment par l’effondrement du cours du baril et un endettement trop conséquent. L’OPE avec MPI avait permis à MAUREL PROM de mettre la main sur la trésorerie de 222 M€ de MPI et de renforcer sa situation financière. Je pense d’ailleurs qu’au moment de l’opération avec MPI, Hénin savait déjà qu’il revendrait sa société. Le but de l’opération avec MPI était de rendre la mariée plus belle.


J’ai reçu pas mal de messages d'abonnés et de lecteurs me demandant mon avis sur MAUREL PROM suite à l’opération en cours, s’il fallait conserver le titre, attendre une contre-offre, une contre-OPA, etc …  
Pour moi, la situation est claire, il n’y a rien à espérer à court terme sur le titre. J’ai vendu ma ligne depuis belle lurette (pose que j’avais prise 15 jours avant l’annonce … oui je sais, j’ai de la réussite sur ce coup-là ;) ).


Pourquoi je reste à l’écart de cette valeur ?

-          La question d’une meilleure offre revient souvent. Je ne vois pas pourquoi une autre société pétrolière accepterait de proposer 5 € / titre par exemple, alors que le PDG est prêt à se séparer de sa société « qu’il connait plutôt mieux que quiconque » ;-) à 4,2 € / titre. Selon moi, la contre-offre est quasi impossible.

  -          Le titre cote actuellement 4 € (contre un prix de cession de 4,2 € de la part de la holding du PDG). Le prix inclut une prime de risque, l’acceptation de l’offre étant en effet soumise à plusieurs conditions et obtentions d’accords. Le Conseil d’Administration présidé par JF Hénin doit par exemple donner son accord (le contraire m’étonnerait beaucoup étant donné que dans le CA de MAUREL PROM, il y a « des potes » de JF Hénin …). La Tanzanie et le Gabon devront aussi donner leur accord, il y a peut-être un peu plus de risques de ce côté-là.
A 4 €, le titre intègre l’incertitude autour de cette obtention d’accord. Cette incertitude de 5 % me parait bien valorisée.

-          En cas d’accord, il est fort probable que Pertamina lancera ensuite une OPA sur le reste du capital. Je ne vois pas pourquoi le prix proposé serait significativement supérieur à celui du PDG.
Et d’ailleurs, Pertamina a tout prévu car pour se prémunir d’un possible de rebond du baril de pétrole et du cours de MAUREL PROM d’ici là, l’offre de Pertamina inclut un complément de prix de 0,50 € si le baril de Brent se maintient au-dessus de 65$ pendant 90 jours calendaires consécutifs en 2017.
C’est jouable au vu du cours actuel du baril qui est revenu près des 50 $ mais bon 2017 c’est encore loin ! Et puis c’est devenu tellement difficile de faire des prévisions dans un contexte économique aussi incertain ! Qui avait prévu un baril de pétrole à 26 $ en 2016 ??!


Finalement, la meilleure nouvelle pour les actionnaires serait que MAUREL PROM reste encore cotée sur Euronext (en l’état actuel des choses, je n’y crois guère) et que Pertamina donne les moyens financiers à MAUREL PROM, de se développer. Il y aurait dans ce cas de bonnes chances, de voir leur titre se redresser mais il faudrait certainement être patient.     
Cependant, si Pertamina décidait de retirer ensuite le titre MAUREL de la cote, les actionnaires historiques prendront leurs pertes.
 
A court terme, pour les prochains mois en tout cas, vous l’aurez compris, je n’attends rien du titre MAUREL PROM. Acheter aujourd’hui des titres MAUREL PROM, c’est plus que jamais, faire un pari sur une hausse du pétrole au-dessus des 65 $ en 2017.            
Le cours actuel permet de grappiller 5 % par rapport aux 4,2 € en cas d’acceptation de l’offre. Mais après ? On peut très bien imaginer que le titre retombe sur les 3,5 – 3,7 si le baril de pétrole rechute, en attendant le probable lancement de l'OPA sur le solde du capital.


Après l’opération sur MPI et celle avec Pertamina à venir, on ne pourra pas dire que les actionnaires minoritaires de MAUREL PROM auront encore été gâtés ces dernières années.


David Renan



Mes perfs sur MAUREL PROM :

Fiscalité 2016 avant l’opération :

maurelFiscalité19082016




Pose de 14000 titres MAUREL PROM, le lundi, jour de l'annonce et la veille de la recotation du titre :

ligneMAUjourPertamina



Revente de mes titres :
mauVenteLignedébutAout2016




Quant à la plus-value sur MAUREL PROM, elle dépasse les 23000 € en 2016.









 

 

David Renan téléchargement livre
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire banville samedi, 20 août 2016 05:03 Posté par banville

    Personnellement, je suis passé de cox à vk: un régal en intraday! j'avais fait quelques aller-retour sur mau voilà quelques temps mais le titre ne s'est pas avéré volatil. Je n'ai donc pas profité du manque de punch visible sur sur une unité semaine; les derniers rentrés ont eu du flair!