Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Après les fortes hausses des KEYRUS, UMANIS, MICROPOLE, etc … une petite mise au point s’impose !

Audience de l'article : 3353 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Les valeurs des petites SSII (Sociétés de Services Informatiques) ont le vent en poupe depuis le début de l’année : des titres comme KEYRUS, IT LINK, UMANIS, VALTECH, etc ... voient en effet leurs cours progresser de 70-80 voire 120  % ! L’optimisme et la croissance sont enfin de retour alors que les marges avaient déjà commencé à se redresser pour de nombreux acteurs en 2014. Le marché fait visiblement le pari que l’exercice 2015 sera en forte amélioration. Les premiers CA publiés vont d’ailleurs dans le bon sens avec des taux de croissance qui dépassent les 5 % voire les 20 % pour les SSII les plus dynamiques.

De mon côté, j’affectionne tout particulièrement le secteur des SII étant donné qu'il est relativement facile à appréhender au niveau de l’analyse fondamentale.

De nombreuses petites SSII se sont payées sur des ratios de Valeur d’Entreprise /Chiffre d’Affaire (Valeur d'Entreprise= CB + dettes - trésorerie) de 0,1 - 0,2 au cours des ces dernières années alors que dans les années 2005-2007, on était sur des niveaux VE/CA qui avoisinaient les 0,6 - 0,8 voire 1 pour celles qui dégageaient les plus belles rentabilités. Je ne reviendrai pas sur les valorisations des années 2000 où c’était du grand n’importe quoi.


De mon côté, j’ai fait le choix de rentrer dans le portefeuille small-caps abonnés (www.davidrenan.com) deux titres du secteur des SSII, KEYRUS (au cours de 1,25 € en 2014) et MICROPOLE (au cours de 0,69 € en 2015). J’avais pris en parallèle des titres UMANIS (http://www.objectifeco.com/bourse/actions/mid-et-small-caps/umanis-opra-possible-a-8-%E2%82%AC-alors-que-le-titre-cote-55-%E2%82%AC.html) que j’ai revendu bien trop tôt et du BUSINESS DECISION que j’ai fini de solder hier.



Pourquoi avoir acheté MICROPOLE et KEYRUS ?

MICROPOLE a passé ses comptes 2014 à la paille de fer suite à la cession de son activité ERP en 2014 ce qui a ramené le titre sur ses niveaux de cours de juillet 2009. J’étais cependant optimiste étant donné que le titre affichait une décote par rapport à ses fonds propres qui s’élevaient encore à 1,94 € / titre (malgré l’impact des résultats 2014). De plus, la société annonçait entreprendre un recentrage sur les activités les plus rentables, comme le digital. En résumé, MICROPOLE était devenu le genre de dossier que j’affectionne tout particulièrement avec une valorisation au tapis et une probable recovery.

KEYRUS était très décotée en termes de VE/CA, ce ratio était même descendu ridiculement bas sous les 0,1 (!) en octobre 2014. La marge opérationnelle de KEYRUS est historiquement faible mais une simple augmentation de 1 % sur son Chiffre d’Affaire, aura un formidable effet de levier sur les résultats.



Et maintenant ?

Tableau comparatif de quelques SSII (en termes de VE/CA)

tableauSSIIfinJuillet2015

Je n’ai pas pris en compte des ratios de rentabilité qui sont pourtant primordiaux. A l’heure actuelle, il m’est difficile de faire des prévisions. Je m’attends globalement, à de fortes hausses de résultat opérationnel et résultat net. J’attendrai néanmoins d’en savoir plus lors des résultats semestriels prévus pour septembre.


On remarque immédiatement que les petites SSII ci-dessous, ont des valorisations relativement homogènes en termes de VE/CA. AUBAY fait figure d’exception, à juste titre d’ailleurs, puisqu’elle dégage l’une des plus belles marges opérationnelles du secteur. Il est donc logique que le marché la valorise au-dessus du lot. Pour ma part, je trouve qu’AUBAY est un dossier de qualité mais qui est déjà très bien valorisé.

Malgré une hausse qui atteint 108 % depuis le début de l’année, KEYRUS apparait toujours comme la plus faiblement valorisée des SSII en termes de VE/CA. Elle offre grosso modo une décote de 20 % par rapport aux autres valeurs. D’ailleurs, « entre nous », je n’ai pas trouvé moins chère en termes de VE/CA !

MICROPOLE
est valorisée dans la moyenne actuelle du secteur mais le marché pourrait viser un comblement de décote par rapport aux fonds propres (cours de 1,08 € pour des FP de 1,94 € / titre). A TCT, le titre a cependant besoin de souffler puisqu'il vient de s’offrir une hausse de 44 % en quelques jours !



Conclusion :

Je conserve KEYRUS qui demeure une des SSII les moins chères du secteur et MICROPOLE pour viser une réduction de la décote par rapport à ses FP.

AMF : j’ai des titres MICROPOLE et KEYRUS



david renan telechargement livre
Poster un commentaire