Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
David Renan

David Renan

Je suis trader pour compte propre sur les small-caps depuis 1999. J'ai multiplié mon portefeuille par 120 depuis 2004 (plus de 1,5 millions d'euros de plus-values depuis mes débuts en bourse)

Suivez moi sur twitter : @DavidRenanTrade

Interview sur mon trading : cliquez ici

5 opérations pour comprendre comment je trade et pourquoi cela marche pour moi depuis 12 ans : la vidéo est ici

Présentation de ma newsletter : mon écran filmé

Exemple d'une journée de trading : lire le PDF ici


Mon journal de trader
: une vidéo vue par plus de 4300 personnes

Je propose trois formules en fonction des différents besoins de chacun pour suivre mes opérations : les explications sont ici

Le point sur mes résultats 2015 :  +39 % et 232 000 € de plus-values
Interview ici
Mes résultats 2016+36 % et 235 000 € de plus-values

Mes performances boursières des années précédentes (2011-2015):
le récapitulatif

Je suis joignable sur  david@davidrenan.com et  davidrenantrading@gmail.com

David-Renan

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

10 000 € de plus-value sur FIMALAC, une de mes fortes convictions 2016 … et pourtant je suis un peu déçu !

Audience de l'article : 2280 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
La société FIMALAC a annoncé une OPA sur ses propres titres. Extrait du communiqué de lundi soir:
opaFIM


Mes abonnés le savent, FIMALAC était une de mes fortes convictions de cette année. Cette holding est l’œuvre du super entrepreneur, Marc Ladreit de Lacharrière, qui a créé la Financière Marc de Lacharrière en 1991. Pour l’anecdote, en regardant sa bio, j’ai appris qu’il avait fait l’ENA … comme quoi, l’ENA ne forme pas que de minables politicards … mais bon, je m’égare, c’est un autre débat ! ;)

 
Les arguments qui militaient pour un achat de FIMALAC : 

-   Une forte décote au regard des actifs que la holding possédait. La société détenait près de 1 MD€ de trésorerie nette tirée principalement de la vente de 30 % de l’agence de notation Fitch. FIMALAC en détient encore 20 % ce qui représente une valorisation de 1,3 - 1,5 MD€  …  Rien que ces deux actifs couvraient la CB de 2,4 MD€. Cela signifiait que le marché valorisait à 0 € la multitude de participations que FIMALAC possède (40 % du Groupe Barrière évaluée à 400 M€, la branche digitale à travers des sites Internet de Webedia (AlloCiné, Jeuxvideo.com, etc.) qui pourrait valoir entre 500 et 700 M€, un immeuble londonien valorisé à 250 M€, etc … )

J’estimais « à la louche » la valorisation totale de tous ces actifs entre 130-150 € / titre … A 80 €, il y avait peu de risque étant donné que la CB seule était inférieure à la position en cash + participation restante des 20 % dans Fitch
 
-    Une excellente allocation du capital : la société achète régulièrement des titres sur le marché puis procède à des réductions de capital ce qui crée de la valeur pour les actionnaires.

  -   Un management exceptionnel



Les points négatifs:

-          Un titre mou avec une faible liquidité. Le risque était donc de voir le titre végéter pendant de longs mois sans que rien ne se passe.


 
 
Mais alors pourquoi je suis déçu alors que je devrais être plus que satisfait ?

Bon, entendons-nous bien, je suis très content, 10 000 € est une très belle somme … mais je ne saute pas de joie car :
 
-          FIMALAC était une de mes fortes convictions et parce que c’était justement une forte conviction que j'estime que je n’avais pas assez de titres ! J’avais en effet l’attention de monter à 800-1000 titres dans les prochaines semaines mais je n’en ai pas eu le temps. Je possédais 561 titres FIMALAC.
De plus, je n’ai pas écouté un de mes « préceptes boursiers » : « David, quand tu y crois fort, il faut mettre le paquet !
Quand on a une forte conviction avec de vrais arguments (pas uniquement les arguments du style, "je la sens bien" ... ), il faut prendre une belle ligne … et là, j’aurais dû en avoir bien plus ! Voilà d'où provient ma déception ! Oui je sais, il y a des choses plus graves dans la vie !! ;)

J’ai eu de plus le sentiment que le dénouement était proche. Ci-dessous, le mail que j’avais envoyé à mes abonnés, la semaine précédente :
mailAbonnésFim
 
-          Le cours de l'OPA à 101 € peut donc apparaitre décevant au regard de la valeur totale des actifs. Je pense cependant que la prochaine opération sur le titre FIMALAC sera son retrait de la cote qui devrait être proposé à un prix plus élevé. Personnellement, je tablais sur un retrait de la cote à 120-130 € et non sur une OPA de la société, sur ces titres. On remarquera que son dirigeant Marc Ladreit de Lacharrière ne participe pas à l’offre. Il doit en effet penser que ça vaut plus et qu’il apportera ses titres à un cours plus élevé … peut-être lors d’une annonce d’un retrait de la cote dans les prochains mois … ?? ! ;)

 
Il ne me reste plus qu’à dégotter la prochaine OPA, je crois que j’ai quelques idées ! ;)
 
A suivre

 

PS : copie de ma ligne  (que j'ai quasiment revendue ce soir)

fimalacPV

 
David Renan
 

david renan telechargement livre
Poster un commentaire