Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Chine : l’activité manufacturière ralentit pour le septième mois consécutif

Audience de l'article : 815 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Toujours aucune reprise de la production industrielle en vue en Chine, qui continue à subir de plein fouet le ralentissement économique mondial et donc la baisse de la demande de ses grands partenaires que sont les États-Unis et l’Europe.

Encore un nouvel indice qui vient renforcer le faisceau de présomptions me poussant à dire que les risques de récession sont de plus en plus importants pour 2016 qui risque d’être une année assez pitoyable.

Mieux vaut se tenir éloigné des marchés boursiers qui vont vouloir anticiper ces mauvaises nouvelles.

Charles SANNAT

BEIJING, 1er mars (Xinhua) —

L’activité manufacturière chinoise a reculé pour le septième mois consécutif en février, révélant la faiblesse économique persistante, a-t-on appris mardi de données officielles.

L’Indice des directeurs d’achat (IDA) a baissé à 49 en février, contre 49,4 en janvier, selon le Bureau d’État des statistiques (BES) et la Fédération chinoise de la logistique et des achats.

Un chiffre supérieur à 50 indique une expansion, alors qu’un indice inférieur à 50 signifie une contraction.

L’indice a baissé à son plus bas niveau depuis août 2012, alors que la Chine s’efforce de rechercher de nouveaux moteurs de croissance dans le cadre d’une campagne visant à réduire la surcapacité industrielle.

Le statisticien du BES, Zhao Qinghe, a attribué le recul au ralentissement de l’activité des usines au cours des vacances du Nouvel An chinois début février, ainsi qu’à la réduction de la capacité industrielle.

De plus, le sous-indice de la production s’est établi à 50,2, en baisse de 1,2 point de pourcentage par rapport au mois dernier, et celui des nouvelles commandes a atteint 48,6, soit une chute de 0,9 point.
Poster un commentaire