Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sacha Pouget

Sacha Pouget

J'ai une expérience de 10 ans en salle de marchés chez BNP Paribas, Royal Bank of Canada et Crédit Agricole Cheuvreux. Je me focalise uniquement sur les société de Biotechnologie, qui disposent des plus forts catalyseurs de hausse sur le marché en un minimum de temps. Je m'intéresse plus particulièrement aux sociétés qui disposent d'un Momentum avec un calendrier favorable pour leurs publications d'études cliniques.

Je tire ma performance de ma stratégie de trading parfaitement adaptée aux sociétés de biotechnologie (la stratégie PRE-CATALYSTE), qui m'a permis de multiplier mon capital par plus de 3 en 3 ans (mes clients en sont témoins) tout en ayant un risque maîtrisé. Auteur d'un Livre sur les investissements dans le secteur de la Santé, j'ai développé des méthodes d'analyse et de sélection de valeurs propres à mon secteur. 

Mes modèles d'inspiration sont Paul Tudor Jones et Jean-Marie Eveillard pour l'aspect Gestion – Money management, et les livres de Mike Havrilla "The Ultimate Guide to Biotech Stocks" et de Tony Pelz "The Biotech Trader Handbook" pour l'aspect trading. Mon site internet : http://sachapouget.com/

Mes PDF gratuits

ebooksachapouget

- Comment je travaille ?

- Quels courtiers, quels tarifs pour acheter les valeurs du secteur santé biotech ?

- Mon journal de bord intégral lors de ma performance de +41% au T3 2012

Cliquez ici pour recevoir les liens pour télécharger ces infos

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Mise à jour sur OncoSec (ONCS) : les +300% en ligne de mire

Audience de l'article : 3511 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 4 réactions
Votez pour cet article
(7 Votes) - Note : 3.86
Partagez cet article avec vos connaissances
Le Cours d’OncoSec a plus que doublé depuis ma dernière mise à jour du 28 Mai dernier (le cours était alors à 0,17$lien Ici). Vous trouverez ici une nouvelle mise à jour sur le titre, qui dispose de plusieurs catalyseurs de hausse d’ici la fin de l’année 2012.

 

Présentation d’OncoSec

 

OncoSec Medical (code : ONCS) développe deux nouvelles thérapies pour traiter les tumeurs solides: la première est un agent capable de tuer sélectivement des cellules cancéreuses ou de stimuler le système immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses. La seconde est un système de livraison d'agent thérapeutique.

 
Tel que j’ai déjà pu le spécifier, OncoSec pourrait apporter au domaine médical une véritable rupture thérapeutique dans le traitement du Cancer, si jamais la société réussit dans ses recherches. Le but est ici d'améliorer l'absorption cellulaire pour traiter efficacement les cellules cancéreuses tout en épargnant les tissus sains qui entourent la cellule et surtout de diminuer fortement les effets secondaires toxiques qui sont observés avec la chimiothérapie et de la radiothérapie.


Il est admis que les médicaments et les gènes doivent entrer dans une cellule en vue de remplir leur fonction. Dans la médecine moderne, le fait de trouver une méthode sûre et efficace pour administrer l'action d' agents thérapeutiques potentiellement utiles dans les cellules a été un défi persistant pour les chercheurs et les médecins. Le Système de OncoSec, appelé OncoSec Medical System (OMS), répond directement à ce défi. Pour y parvenir, la société tente de tirer profit d'un phénomène scientifique connu sous le nom d' électroporation.


Sa technologie d' électroporation envoie de courtes impulsions électriques sur les cellules, provoquant l'ouverture des pores de la membrane cellulaire, et permettant une prestation efficace et sans danger pour traiter toute une gamme de cancers à tumeurs solides.

 

Mise à jour sur les données financières

 

L’objectif de la société est de trouver un partenaire. Dans une interview datée du 11 Septembre 2012, le PDG a précisé:

 
"Notre objectif pour le programme NeoPulse est de négocier avec un certain nombre de partenaires potentiels pour une opportunité de licence. Si l'on peut se avoir un partenaire de ce programme, que nous considérons comme une opportunité commerciale à court terme, alors nous pensons que ce serait une validation importante de nos données pour le programme NeoPulse" (lien Ici).

 
Cela va dans le sens d’une autre interview que le Pdg avait donné en Mars 2012 ou il précisait que l'un des objectifs en 2012 d'ONCS était de chercher à "licencier par le biais de partenariats régionaux ou un partenaire mondial pour maximiser les possibilités de commercialisation en Europe, en Asie et potentiellement sur d'autres marchés émergents" (lien Ici).

 
De fait, tant que le partenariat n’est pas signé, le Chiffre d’Affaires sera toujours Nul (aucun CA sur les 8 derniers trimestres). Et les Pertes seront encore récurrentes (pertes cumulées de -4,1 Millions $ sur les 4 derniers trimestres):

 
ONCS RN
 

Mais si la signature d’un partenariat est annoncée, alors la société devrait voir ses ventes décoller. On parlera alors d’un versement initial. Mais aussi de paiement d’étapes. Et de royalties sur les ventes dès la mise sur le marché du produit.


En attendant, Oncosec a les moyens de ses ambitions pour mener l’avancée dans son pipeline de ses programmes de développement. Oncosec a considérablement renforcé sa Position de trésorerie: la société disposait de 6,5 Millions $ de Cash au 30/04/2012 (dernier rapport financier disponible) ce qui laisse une autonomie financière théorique de 4,7 Trimestres soit jusque mi-2013. On peut donc clairement exclure toute augmentation de Capital en 2012 (sauf incident ou rachat d’une licence ou d’une société, ce qui n’est pas prévu).

 
ONCS Cash
 

En raison de l’avancée dans les programmes de développement, et du recrutement de plusieurs patients dans d nombreux centres hospitaliers, les dépenses de la société ont fortement progressé (elles ont triplé en 1 an) passant de 0,5 Millions $ au 2e Trimestre 2011 à  1,6 Millions $ au 2e Trimestre 2012.

 
ONCS CashBURN
 

Dans le même temps, la santé financière de la société s’est assainie. Les dettes ont fortement été réduites, passant de 6,0 Millions $ au 3e Trimestre 2011 à 1,3 Millions $ au 2e Trimestre 2012.


ONCS Dettes
 

Derniers développements

 

1-Des résultats cliniques positifs pour le programme Electrochemotherapy ont été publiés le 20 Avril 2012 en Pologne lors d’un Congrès (la 5e Conférence européenne  du Cancer de la tête et du cou). Ils ont démontré que l’ Electrochemotherapy pouvait représenter une alternative à la chirurgie pour traiter le cancer de la tête et du cou. L’analyse provisoire des données chez 81 patients dans une étude de phase IV du cancer de la tête et du cou traités avec la technologie Electrochemotherapy a démontré  la capacité du traitement à fournir un contrôle local de l’activité tumorale en continuant à améliorer la qualité de vie des patients.

 
Pour 46 des 49 patients traités (94%), il a été constaté qu'il n'y avait pas de récidive des tumeurs au cours de la période de surveillance (8 mois).  Il s’agit ici d'excellents résultats qui sont comparables aux résultats obtenus avec la chirurgie. En outre, l'évaluation de la sécurité en utilisant l’Electrochemotherapy pour cette population de patients a démontré que le traitement était sûr et bien toléré sans qu'il n'y ait plus de 3  événements indésirables liés au traitement au cours de cette étude. En outre, le  critère d'évaluation secondaire de la préservation de la fonction des organes et d'apparence à l'aide d'instruments de qualité de vie ont démontré un résultat positif.
 

2- Le 23 Juillet dernier, OncoSec présentait une mise à jour des données cliniques sur son système OMS ElectroChemotherapy dans le traitement du Cancer de la tête et du cou dans deux études de phase 3. Les données présentées à la « 8e International Conference on Head and Neck Cancer » a démontré une survie équivalente, et de meilleurs résultats fonctionnels et de qualité de vie par rapport à la chirurgie (lien Ici).

 

3-Le 30 Juillet, Oncosec a reçu la certification ISO 13485 pour la conception, le développement, la fabrication et la distribution d'appareils d'électroporation (lien Ici). Cette certification confirme que la Gestion de la qualité et des procédés de fabrication de l'entreprise sont contrôlés, documentés et conformes aux exigences strictes établies par l'Union européenne. C’est un pas important vers le marquage CE (voir plus bas).

 
4-Le 11 Septembre, Oncosec a annoncé l’acquisition auprès d’une Université des droits sur les brevets de ses technologies ImmunoPulse et NeoPulse. La protection est assurée jusque 2024 (lien Ici).   

 
5-Un courtier reconnu dans les biotechs et med-techs (Roth) a donné un objectif de cours à 12 mois de 1$ le 22/06 (lien Ici).

 

Futurs développements

 
1-Tel que j’avais pu le spécifier à mes abonnés dès le 26 Septembre dernier, la présentation de 2 résultats d’essais cliniques étaient attendus avant la fin de l’année. Le 9 Octobre, Oncosec communiquait les dates des annonces sur les résultats cliniques qui seront présentés lors de congrès médicaux internationaux de premier ordre (communiqué Ici). Voici les présentations qui seront faites:

 
-publication des Résultats cliniques de Phase II Merkel cell carcinoma lors du 27e Congrès de l' "Annual Meeting of the Society for Immunotherapy of Cancer" (SITC 2012) qui se tiendra entre le 26 et le 28 Octobre aux Etats-Unis;

-publication des Résultats cliniques Phase II metastatic melanoma au 6e Congrès du "World Meeting of Interdisciplinary Melanoma/Skin Cancer Centres" qui se tiendra entre le 14 et le 17 Novembre à Barcelone.


2-Aussi, la société pourrait obtenir le marquage CE d’ici la fin de l’année, ce qui serait le premier pas vers une commercialisation de sa technologie en Europe.

 
3-Enfin, comme indiqué par le Pdg, un partenariat pourrait être signé prochainement. La sécurisation de la propriété intellectuelle pour les technologies ImmunoPulse et NeoPulse est un pas important pour obtenir l’appui d’un groupe solide en vue de la commercialisation de cette technologie.

 

Conclusion

 
Certaines mauvaises langues ont pu douter de mon Avis sur le titre lorsque j’ai annoncé un objectif de +300% sur ONCS (voir les commentaires de certains intervenants lors de mes précédentes mises à jour). Seulement la réalité nous montre que la société Oncosec réussit à apporter des avancées significatives dans le traitement du Cancer.

 
A ce jour, la valorisation pointe désormais à 32,5 Millions $. Le financement apporte une visibilité aux actionnaires d’environ 1 année, ce qui est très positif pour une Small caps.

 
Depuis la cassure des 0,23$ début Octobre, le titre ne cesse de monter dans des volumes importants. Les résistances des 0,25 (retracement des 61,80% de Fibonacci) puis des 0,28$ (nouveau support) ont suivi. La prochaine Résistance est située sur les 0,39 puis les 0,47 avec les 0,54 en extension. 

 
Mon objectif de cours ressort à 0,50 / 0,60 $ avant fin-2012. Le Newsflow est très favorable pour la société d’ici la fin du mois de Novembre, sans compter les autres catalyseurs éventuels (marquage CE et partenariat) ce qui pourrait conduire à une forte appréciation du cours si toutes ces étapes sont validées.


Sacha Pouget

Le Portefeuille Santé s’est apprécié de +41% sur le seul 3e Trimestre 2012 (détails Ici). Pour retrouver mes opportunités dans le secteur Santé et toutes mes Alertes en temps réél, rendez-vous sur mon site :

www.sachapouget.com
Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire Sacha Pouget vendredi, 12 octobre 2012 21:08 Posté par sacha Pouget

    Bonjour lamois,

    vous confondez.. il n'est d'aucune manière et d'aucune sorte question d'augmentation de capital. 

    Le doc auquel vous faites référence est un 'FORM S-1' ; c'est un formulaire de déclaration sur les actions en circulation d'une société cotée. C'est simplement fait pour apporter suffisamment d'informations aux investisseurs. Et c'est même exigé par la SEC (l'équivalent de l'AMF) pour toutes les sociétés cotées.

    En l'espèce, ONCS fait part d'un enregistrement de 10 Millions $. Et il s'agit selon moi de l'enregistrement effectué lors de l'introduction...

    Tel que j'ai pu le spécifier, l'autonomie financière théorique est de 4,7 Trimestres soit jusque mi-2013 ce qui permet d'exclure toute augmentation de capital avant le T1 ou T 2 2013 selon moi. Quekl serait l'interêt de le ver autant de cash alors que l'autonomie est suffisante et que les dépenses ne sont pas amenées à augmenter? D'autre part, si ça avait été le cas, soyez certain que le cours aurait été plombé le jour de l'annonce d'une planification d'augmentation. Ce qui n'a pas été le cas le 24/08 ou le 25/08 lors de l'enregistrement du S-1.

    Cordialement,
    Sacha Pouget

  • Lien vers le commentaire Sacha Pouget jeudi, 11 octobre 2012 09:58 Posté par sacha Pouget

    Bonjour pat,

    merci pr cette publi. De mon côté, je pense qu'en cas de signature de partenariat, ONCS touchera un versement initial. Et contrairement à Roth, je pense qu'il y a une petite chance pour que cette signature de partenariat puisse se faire cette annèe ce qui signifierait un Chiffre d'Affaires dès 2012.

    J'estime de mon côté que 5 Millions $ pourraient être versés dès la signature, et que le taux de royalties pourrait atteindre 10 à 15% sur les ventes. Et si le partenaire est un acteur global et reconnu, alors le cours pourrait s'envoler..

    Nous n'y sommes pas encore. Il faudra avant cela que les résultats cliniques d'octobre et novembre soient positifs. 

    Cdt,
    Sacha 

  • Lien vers le commentaire patlr jeudi, 11 octobre 2012 09:34 Posté par patlr

    Bonjour Sacha, Merci pour cette mise à jour.
    Copie point de vue Roth Capital Partners :

    Our financial projections assume that the company’s short-term business operations will focus on clinical
    advancement of ElectroImmunotherapy IL-12 and EC mark approval and partnership in Europe for
    ElectroChemotherapy delivered bleomycin. As such, we do not assume any revenue in F2012 and possibly
    F2013. By employing a peer comparison analysis with oncology Phase II developments in place and
    probability-adjusted NPV analysis company peers, we arrive at a 12-month fair value of $1.00 and $0.99,
    respectively. Combined, we derived a 12-month target price of $1.00.