Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sacha Pouget

Sacha Pouget

J'ai une expérience de 10 ans en salle de marchés chez BNP Paribas, Royal Bank of Canada et Crédit Agricole Cheuvreux. Je me focalise uniquement sur les société de Biotechnologie, qui disposent des plus forts catalyseurs de hausse sur le marché en un minimum de temps. Je m'intéresse plus particulièrement aux sociétés qui disposent d'un Momentum avec un calendrier favorable pour leurs publications d'études cliniques.

Je tire ma performance de ma stratégie de trading parfaitement adaptée aux sociétés de biotechnologie (la stratégie PRE-CATALYSTE), qui m'a permis de multiplier mon capital par plus de 3 en 3 ans (mes clients en sont témoins) tout en ayant un risque maîtrisé. Auteur d'un Livre sur les investissements dans le secteur de la Santé, j'ai développé des méthodes d'analyse et de sélection de valeurs propres à mon secteur. 

Mes modèles d'inspiration sont Paul Tudor Jones et Jean-Marie Eveillard pour l'aspect Gestion – Money management, et les livres de Mike Havrilla "The Ultimate Guide to Biotech Stocks" et de Tony Pelz "The Biotech Trader Handbook" pour l'aspect trading. Mon site internet : http://sachapouget.com/

Mes PDF gratuits

ebooksachapouget

- Comment je travaille ?

- Quels courtiers, quels tarifs pour acheter les valeurs du secteur santé biotech ?

- Mon journal de bord intégral lors de ma performance de +41% au T3 2012

Cliquez ici pour recevoir les liens pour télécharger ces infos

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Trouver un produit dans la boutique

L'opportunité des sociétés spécialisées dans la médecine Régénérative

Audience de l'article : 1710 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(6 Votes) - Note : 3.67
Partagez cet article avec vos connaissances
La thérapie à partir des cellules souches serait-elle le Saint-Graal pour guérir les maladies ? Sur le papier, les promesses des cellules-souches auraient de quoi satisfaire n’importe quel actionnaire : on leur attribue des propriétés de « médecine régénérative ». En clair, il serait possible de remplacer n’importe quel tissu ou organe malade.

 

Les chercheurs et les patients s’enthousiasment autour des greffes de cellules souches qui visent à remplacer les organes endommagés ou défectueux et permettre de guérir des maladies ou encore des blessures. Ce n’est pas tout à fait nouveau. Dès les années 90, on utilisait par exemple les cellules souches pour les patients atteints de Leucémie (moelle épinière).

 

En bourse, plusieurs sociétés cotées sont impliquées dans la recherche et le développement des cellules souches. Pour le moment, il faut reconnaître que ce domaine est encore mal maîtrisé, et que les performances des sociétés cotées tardent à venir. Mais une société pourrait bien révolutionner ce domaine, voir même la médecine. Sa technologie semble tout droit issue de la science fiction: le BioPrinting (création de tissus humains en 3D - voir en bas d'article). Si bien que toutes les autres sociétés pourraient vite être dépassées..

 

Les cellules souches

 

Concrètement, il existe deux types de cellules souches : les cellules souches dites « embryonnaires » (elles peuvent se répliquer indéfiniment) et les cellules souches dites « adultes » (elles sont capables de s’autorenouveler, mais elles sont déjà engagées dans une certaine direction).

 

D’un point de vue recherche fondamentale, l’Inserm estime que les cellules souches adultes offrent un potentiel plus restreint que les cellules embryonnaires. La principale différence : les cellules souches embryonnaires posent des problèmes d’éthique puisqu’elles sont prélevées chez l’humain, entraînant sa destruction. Ainsi, des groupes religieux et des hommes politiques conservateurs s'y opposent. La recherche sur les cellules souches embryonnaires  est donc soumise à une interdiction législative dans un grand nombre de pays, ce qui freine les recherches.

 

Les cellules souches embryonnaires ont un potentiel médical énorme parce qu'elles ont la capacité de devenir n'importe quelle cellule de l'organisme avec un meilleur potentiel pour réparer des organes malades que celui des cellules souches adultes.

 

Les Big Pharmas ont récemment commencé à investir massivement dans les cellules souches: Merck a racheté SmartCells pour 500 millions $ en Décembre 2010, et Mesoblast a racheté pour 1,7 Milliards $ pour la Biotech Cephalon. Les Capital risqueurs ont aussi été enclins à soutenir certaines startup spécialisées (comme Juventas qui a levé 25 Millions $ le mois dernier).

 

Une véritable révolution, alors que les dons d’organes ne sont pas suffisants pour apporter aux patients une véritable réponse chirurgicale ou thérapeutique. Les sociétés Biotechs sont au premier plan des recherches. Fin 2010, la pharma américaine Cephalon s’est engagée à débourser jusqu’à 1,7 milliards$ pour de nouveaux traitements à base de cellules souches développés par la biotech Mesoblast (cette petite société concentre sa recherche sur les cellules souches dans les domaines de l’insuffisance cardiaque, la maladie d’Alzheimer et de Parkinson).

 

Fonctionnement des cellules souches

 

Contrairement à une cellule normale, qui ne peut se reproduire et créer davantage de cellules que son propre type de cellule, une cellule souche est dite "pluripotente". Lorsqu’elle se divise, elle peut constituer l’une des 220 cellules différentes dans le corps humain. Les cellules souches ont aussi la capacité de se renouveler (elles peuvent se reproduire plusieurs fois).

 

Du fait de leur capacité à se muer en tout type de cellules, les scientifiques pensent utiliser les cellules souches pour remplacer les cellules endommagées ou malades, et permettre ainsi la reconstitution de tissus ou d’organes sains. On appelle cela la médecine régénérative.



Jusqu’en 2009, les recherches sur les cellules souches étaient très limitées du fait des questions éthiques soulevées par cette recherche (destruction d’un embryon humain). Très récemment, de nouvelles techniques ont permis de contourner ces problèmes, laissant la porte ouverte à une quinzaine de sociétés cotées qui mènent des recherches très intensives dans ce domaine. Avec, à la clé, un domaine d’application qui pourrait être révolutionnaire et… très lucratif.

 

Pour travailler sur les cellules souches, les scientifiques les cultivent en laboratoire dans une boîte de Petri en les faisant grandir dans une solution riche en nutriments. Après plusieurs mois, les scientifiques obtiennent des millions de cellules souches. Si les cellules continuent à se développer sans faire de distinction, les scientifiques obtiennent alors une lignée de cellules souches. Les lignées cellulaires peuvent ensuite être congelées dans les laboratoires. Les chercheurs se servent ensuite de lignées de cellules souches pour le développement de thérapies.

 

Les sociétés cotées spécialisées

 

Parmi les sociétés cotées, 11 sociétés sur 13 sont amèricaines. En France, on compte un des Leaders européens (Cellectis). L'autre société européénne spécialisée est Tigenix, qui est dans l'attente de la signature d'un partenariat (et qui a connu de forts volumes ces derniers temps).



Performance boursière

 

La performance de ces sociétés du domaine des cellules souches est décevante sur les 12 derniers mois avec une Performance moyenne de -10% contre +21% en moyenne pour le Nasdaq, le S&P 500, le CAC 40 et l’Eurostoxx 50. 

 
Nom

 Ticker

Dernier cours

Perf. 1 mois

Perf. 3 mois

Perf. 6 mois

Perf. 1 an

Cellectis

ALCLS

€ 5.15

+6.17%

-18.10%

-32.90%

-14%

Aastrom Biosciences

ASTM

$1.66

-16.60%

-23.10%

-8.30%

-34.40%

Athersys, Inc.

ATHX

$1.53

-0.10%

+10.00%

-19.10%

-18.20%

BioTime, Inc.

BTX

$4.07

-7.70%

-6.00%

-22.90%

-8.50%

Neuralstem, Inc.

CUR

$0.52

-43.50%

-42.20%

-55.60%

-54.80%

Cytori Therapeutics

CYTX

$3.03

+21.20%

+40.90%

-8.50%

-4.40%

Geron Corporation

GERN

$2.07

+25.40%

+47.90%

+3.50%

-15.80%

Neostem, Inc.

NBS

$0.61

-9.00%

+69.40%

-1.80%

-7.60%

Opexa Therapeutics

OPXA

$0.52

-28.20%

+3.00%

-45.60%

-65.80%

Osiris Therapeutics

OSIR

$8.76

-11.30%

+37.70%

+81.40%

+72.40%

Pluristem Therapeutics

PSTI

$4.00

+18.30%

+50.90%

+53.90%

+63.30%

StemCells Inc.

STEM

$1.55

+0.00%

+102.90%

+43.50%

-26.90%

Tigenix

TIG

€ 1.59

+22.92%

+28.26%

-15.71%

-15.71%

 

Deux sociétés (Osiris et Pluristem) ont réalisé un beau parcours sur les 12 derniers mois. Mais on ne peut pas en dire autant du reste des sociétés impliquées dans les cellules souches, bien que 5 sociétés aient vu leurs cours s'apprécier de plus de +40% sur les 3 derniers mois.


La moyenne de la performance sur 1 mois est de -1.72%. Elle est de +23.21% sur 3 mois, de % -2.16% sur 6 mois, et de -10,03% sur 12 mois. C'est une une sous performance comparé aux indices européens et US, exception faite des 3 derniers mois (voir ci-dessous). 


Indice

Perf. 1 mois

Perf. 3 mois

Perf. 6 mois

Perf. 1 an

S&P 500

+5.01%

+7.76%

+4.11%

+26.19%

NASDAQ

+6.44%

+8.04%

+4.33%

+31.16%

CAC40

+13.15%

+15.92%

+1.27%

+15.00%

Euro Stoxx

+14.00%

+15.55%

-2.25%

+13.79%

 

Données financières

 

Capi. Boursière: la moyenne de la valorisation des sociétés spécialisées est de 115 Millions $ ce qui est la taille moyenne pour une société de biotechnologie. Leur valorisation est donc appropriée, pour des sociétés qui sont à un stade de développement préliminaire;

 

Chiffre d’affaires et Résultat Net: la moyenne du CA est peu significative (13,8 Millions $), et celle du RN (-21,8 Millions $) est décevante ce qui démontre que ce domaine n’est pas encore mature ;

 

Cash: si on exclut Neuralstem et Biotime, les autres sociétés spécialisées semblent bien financées. C’est un point important, sachant que récemment une société a été victime d’un manque de Trésorerie, la menant à sa perte (voir ci-dessous). Le Cash/Cb est de 24% ce qui est la moyenne du secteur.

 

Nom

Ticker

Capi. Boursière

CA

2011

RN

2011

Cash

Ratio CB/CA

Ratio Cash/CB

Aastrom Biosciences

ASTM

78

0

-19.7

28.7

ND

37%

Athersys, Inc.

ATHX

45

10.3

-13.7

10.9

4.34

24%

BioTime, Inc.

BTX

200

4.4

-16.5

12.7

45.45

6%

Neuralstem, Inc.

CUR

28

0

-9.9

2.5

ND

9%

Cytori Therapeutics

CYTX

171

8

-32.5

25.8

21.43

15%

Geron Corporation

GERN

224

2.4

-96.9

118.2

93.52

53%

ThermoGenesis

KOOL

17

23.4

-2.6

8.5

0.71

50%

Neostem, Inc.

NBS

91

73.7

-47.1

21.8

1.23

24%

Opexa Therapeutics

OPXA

12

0

-6

1.6

ND

13%

Osiris Therapeutics

OSIR

286

42.4

14.9

38.8

6.75

14%

Pluristem Therapeutics

PSTI

194

0

-10.8

39.5

ND

20%

StemCells Inc

STEM

42

1.2

-21.3

8.9

35.14

21%

 

Moy.:

115.7

13.8

-21.8

26.5

26.1

24%

 

 
Une Première victime dans le secteur

 

Dernièrement, la société biotech Tengion (TNGN) qui est spécialisée dans les cellules souches a souffert d’un manque de Cash au point de mettre son activité en péril. Cette société devrait d’ailleurs entrer en faillite à la fin du mois d’Août. Tengion était pourtant un bon souvenir pour moi, avec une plus value de +50% en 3 semaines l'été dernier (achat à 1.05$ le 06/07/2011 ; vendu à 1.57$ le 01/08/2011).

 

Une petite manoeuvre avait été tentée dernièrement par la Direction de Tengion avec un reverse split – je note au passage que sans le reverse split, le cours actuel serait proche des 0,10$. Mais quoi qu’on y fasse, une société en mauvaise santé et qui ne permet pas à percer n’attire pas les investisseurs ce qui rend difficile une levée de Cash.

 

La prochaine révolution de la médecine régénérative


Ce qu'il se dit en ce moment dans la R&D sur les cellules souches est que le développement est vraiment très lent, avec des résultats décevants. Les essais cliniques de Phase 3 (étape juste avant la commercialisation) ne sont même pas encore commencés. En Mars 2012, l’Inserm a même précisé: « au cours des dix dernières années, les travaux menés ont montré leurs limites. Dans les essais de thérapie cellulaire, leur efficacité s’est révélée faible, voire nulle ». De leur côté, les investisseurs ont été souvent exaspérés par le manque de succès de ces sociétés qui puisse rassurer les investisseurs.

 
Dans ce contexte, une jeune société cotée de 16 salariés seulement - créée en Californie en 2007 - agite en ce moment le monde de la recherche. Son projet: imprimer des organes en 3D. Tout droit sorti de la science fiction, on appelle cette technologie le Bio Printning.


Cette année, le cours de bourse de cette société a été multiplié par 6 en 6 mois. La valorisation a même atteint quelques 500 millions de dollars à son plus haut. Je vous laisse découvrir ce que fait cette société sur cette video de 3 minutes, c'est absolument bluffant:





L'application produit n'en est qu'au stade préliminaire et plusieurs années de recherche seront encore nécessaire. Pour l'heure, plusieurs grosses sociétés pharmaceutiques collaborent d'ores et dèjà avec cette société. J'en reparlerai prochainement. Mais il se pourrait qu'à elle seule cette société puisse, à terme, raffler tout le marché de la médecine régénérative. On parlera alors de véritable rupture technologique. Avec pour conséquence de mettre à mal tout le reste des sociétés impliquées dans les cellules souches..


Sacha Pouget 
SOYEZ AVERTI QUAND Sacha Pouget PUBLIE UN NOUVEL ARTICLE

Si vous n'avez pas reçu votre email d'instruction (anti spam ?) au bout d'une dizaine de minutes, il faut relancer la procédure en cliquant ici

Poster un commentaire
Vous devez vous connecter ou creer un compte pour pouvoir poster votre message

2 Commentaires