Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Un bref commentaires sur les stress tests

Audience de l'article : 1501 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

J'ai déjà eu l'occasion de parler de cette amusante farce organisée par les autorités US en collaboration avec les principales banques du pays.

Bien entendu, les résultats sont tout à fait à la hauteur de ce que l'on pouvait en attendre, et sont censés "rassurer considérablement les investisseurs et l'opinion" (pour reprendre un voeu récent de Ben Bernanke).

Je rappelerai donc juste quelques chiffres à ce sujet :


 Montant de recapitalisation nécessaire pour "assurer" la bonne santé du système bancaire selon les stress tests : 74,6 milliards de $.


 Montant déjà dépensé par l'état US en un an (sans doute pour le plaisir, vu que 74 milliards auraient suffi selon les stress tests) : 1700 milliards de $ (augmentation de la dette nette US sur un an), soit 22,7 fois plus.

- Montant de l'augmentation du bilan de la FED (
statistique H4) sur un an : 1182 milliards de $, soit 15,9 fois plus que les recapitalisations que le gouvernement US prétend "exiger" des banques.

- Montant de la dette totale US :
52 592 milliards de $, soit  375% du PIB. Sur cette somme, il y a environ 39 000 milliards de dette en excès par rapport à la normale historique qui est un ratio dette globale / PIB de 100%, soit 522 fois les montants "exigés" pour satisfaire les stress tests.

Nous attendrons avec impatience les stress tests européens (c'est la mode du moment), qui seront, n'en doutons pas, tout aussi "bien réalisés" que ceux des USA.

LOIC ABADIE

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire