Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Ne sous-estimez pas les défensives

Audience de l'article : 3203 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

imagesCA5UC73Y
Devinette

Voici une vue du SP500 sur 14 ans et de deux des secteurs qui le composent. Comme vous pouvez le constater, ces deux secteurs font largement mieux que celui-ci.

À votre avis de quels secteurs s’agit-il ?
phhh


Si vous me répondez techno ou autres niches agressives, c’est une mauvaise pioche. En réalité, vous avez sous les yeux deux secteurs à réputation défensive les pharmaceutiques (XLV) et la consommation « Staple », le food and beverage l’essentiel a notre survie.

Bref, retenez juste une chose, crise ou pas nous n’aurons toujours besoins de nous soigner (malheureusement pour ceux qui le peuvent encore) et de nous nourrir.

Et pour conclure pensez biotechnologie, c’est de ce côté que les plus beaux rendements seront. Que cela soit pour la santé ou la nourriture ce secteur travaille pour ces domaines ce sera la prochaine bulle pour plusieurs années.

Il faut savoir que le Food and beverage et les pharmaceutiques profitent comme tous les secteurs des hausses des indices, mais, surtout qu’ils résistent beaucoup mieux aux baisses, en effet, en fin de cycle haussier ils servent de valeurs refuges dans un premier temps et en plus offrent un dividende non négligeable

Concernant les biotechs

Ici, on joue dans la cour des grands, si vous espérez un rendement de 50 % annuel c’est bien de ce coté qu’il vous faudra regarder. Qui dit 50 % de gains dit aussi forte volatilité.

À titre d’exemple voici un titre détenu en portefeuille, il fut un moment ou il accusait une perte supérieure a 20 % la majorité d’entre nous auraient vendu SQNM en perte, pourtant, il vient de prendre 30 % en trois jours, le potentiel court terme avoisine les 50 % de hausse supplémentaire.
sqnm

Il n’y a pas de secret, vous souhaitez faire beaucoup mieux que l’ensemble des traders il vous faudra accepter par moment des pertes de 20 % et plus sur ce genre de titre avant de bénéficier de gains importants et ça, peux d’investisseurs sont apte a le faire, leur stress dépassant la logique

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire alex6 mercredi, 28 novembre 2012 22:05 Posté par alex6

    Belle analyse sur SQNM. J'en avais pris un peu sur la cassure des 4.25 qui s'est faite avec de beaux volumes.
    Le ratio CA/dette n'est pas extraordinaire mais le marche reste porteur.