Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

promospeciale

Investir dans les actions à dividende – Les 5 Leçons tirées du comportement de Warren Buffet

Audience de l'article : 4530 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Les actions à dividende c'est le domaine de Warren Buffett, cette icône milliardaire a basé sa fortune grâce à celles-ci.

Si on y regarde de plus près, le portefeuille de Buffett comprend des actions à dividende avec ces titres principalement :

Wells Fargo (WFC)

Coca-Cola (KO)

American Express (AXP)

IBM (IBM)

Wal-Mart (WMT)

Aujourd'hui encore, ces lignes crachent des montagnes de dividendes et assurent une rentabilité certaine.

 

"Règle n ° 1: ne jamais perdre de l'argent; la règle n ° 2: ne pas oublier la règle n ° 1."

Warren Buffett

Investir à la manière Buffett est tout un art qui allie sagesse, patiente, observation. Une façon d'œuvrer totalement contre tendance puisqu'on part sur un investissement durable et croissant, et non sur les feux de paille et les gains courtermistes. Quand il s'agit de miser sur telle ou telle société, le hasard n'est pas compatible avec la réussite. Les plus grands investisseurs ont chacun leur style, ils utilisent souvent des méthodes aux arcanes subtiles.

Celle de Buffett peut se résumer en 5 points.

1. Rechercher des entreprises avec de longs historiques

Buffett investit dans des sociétés ayant une longue histoire d'entreprise. Wells Fargo, American Express, et Coca-Cola ont toutes été fondées dans les années 1800. IBM a été fondé en 1911.

Les entreprises avec un important passé offrent aux investisseurs moins de surprises. Ce sont pour la plupart des valeurs sures avec des fondamentaux solides. Le marché évolue perpétuellement, les lubies des consommateurs également. Pour une entreprise qui veut  prospérer sur le long terme, il faut soit se réinventer en permanence, soit se positionner dans une dynamique industrielle qui ne change que très lentement.

En regardant les cinq titres de Buffett, nous pouvons voir que quatre des cinq titres  ont des dynamiques industrielles à lente évolution. Le secteur bancaire se développe doucement. Les progrès technologiques et l'innovation financière des 30 dernières années ont certes provoqué des bouleversements chez la clientèle et les banques elles-mêmes, cependant, ils ne changent pas le cœur de métier de la banque, qui est d'assurer la sécurité et la liquidité des capitaux. American Express exploite un créneau similaire.

Coca-Cola a plus de 100 ans. La société s'est depuis diversifiée proposant jus, eau ou thé des boissons qui conviennent pratiquement tous les types de consommateurs.

Saviez-vous que Coca-cola verse un dividende trimestriel depuis 1920 ? Que ce dividende a systématiquement été augmenté tous les ans depuis 50 ans ?

Imaginons qu’à l’été 1970, vous ayez trouvé que l’action de The Coca-Cola Company n’était pas très chère, et disposait d’un certain potentiel de croissance. À cette époque, la société avait versé pendant 50 ans durant des dividendes trimestriels, sans aucune interruption ; et ces dividendes augmentaient depuis 7 ans.

Imaginons alors que vous ayez acheté 100 actions, qui cotaient 72$ en juillet 1970, et que vous ayez conservé vos actions jusqu’à aujourd’hui. L’action ayant été splittée (c’est à dire divisée en plusieurs, le détenteur d’une action en recevant 2 par exemple) de nombreuses fois, vous seriez alors l’heureux propriétaire de 9600 actions Coca-Cola, qui cotent unitairement à 37$12 ; soit une valeur totale de revente de 356.544$.

Mais l’objectif n’est pas de revendre vos actions : l’objectif est de toucher une rente sous la forme de dividende. Vous toucheriez ainsi 10.752$ en 2013 ; et vous auriez perçu en cumulé ces 42 dernières années 108.285$. Ce dernier montant n’est toutefois pas très significatif, si l’on ne tient pas compte de l’inflation ; corrigé de l’inflation donc, les dividendes perçus et cumulés totalisent l’honnête somme de 23.456$, en dollars de 1970.


Voici un graphique reprenant l’évolution dans le temps du dividende annuel et de son cumul corrigé de l’inflation :

coca cola company

The Coca-Cola Company fait partie de ces sociétés idéales pour tout investisseur désireux d’obtenir un revenu régulier, solide, et qui augmente plus vite que l’inflation. L'avantage d'investir dans des sociétés ayant une longue histoire d'entreprise est qu'elles sont plus susceptibles de continuer à générer des flux de trésorerie à l'avenir.


2. Rechercher des entreprises avec des avantages concurrentiels en béton

Buffett préconise les entreprises avec de solides avantages concurrentiels, durables. Il pense comme un chef d'entreprise. Si on est aux manettes de notre société, on veut toujours que notre entreprise soit en mesure de battre la concurrence. Mais il faut aussi que cette volonté s'inscrive dans le temps.

Car les avantages concurrentiels peuvent être éphémères. Prenons le cas de BlackBerry (BBRY) qui était voué à un très bel avenir.

A l'époque, le titre valait 200 $ par actions (les investisseurs ont spéculé sur la  croissance de l'entreprise et de la popularité que générait les assistants numériques personnels).

Aujourd'hui, BlackBerry s'échange pour moins de 10 $ par action. Le marché boursier est bourré d'exemples d'entreprises qui se développent rapidement et qui disparaissent de la même manière pour faute d'avoir perdu leur avantage concurrentiel.

Vous l'aurez donc bien compris, les avantages concurrentiels sont très importants dans la stratégie d'investissement de Warren Buffett. Son portefeuille comporte d'ailleurs des entreprises avec de forts avantages concurrentiels. C'est le cas notamment de Wal-Mart. L'entreprise s'est doucement mais surement développé pour devenir le plus grand détaillant au monde. L'avantage concurrentiel de Wal-Mart vient de sa taille énorme qui lui permet de faire pression sur les fournisseurs et acheter des marchandises au prix le plus bas possible.

walmart store

Wal-Mart offre alors ses clients "des prix défiant toute concurrence», ce qui propulse les ventes de la multinationale vers des sommets. Aujourd'hui la société a acquis une notoriété qui lui permet de faire encore d'avantage pression sur ses partenaires la rendant plus compétitive que jamais.

Trouver les entreprises avec des avantages concurrentiels est souvent le parcours du combattant. Heureusement, le portefeuille de Warren Buffett est une base intéressante pour initier des investigations poussées.

Souvent les sociétés ayant 25 ans de hausse derrière elles possèdent des avantages concurrentiels énormes : dans le portefeuille de Warren, on peut citer Wal-Mart et Coca-Cola.

 
3. Rechercher des entreprises sous-évaluées

Le mentor de Warren Buffett était Benjamin Graham, le père des placements de valeurs. Graham était un pionnier unique en son genre. Il investissait dans les entreprises sous cotées, celles qui étaient en dessous de la valeur réelle de leurs actifs. Souvent ces entreprises étaient mal aimées, boudées par les investisseurs, de ce fait on pouvait encore plus facilement négocier un prix d'achat.

En résumé, c'est de l'investissement anticonformiste. A ce sujet, Warren affirme "Soyez craintif quand les autres sont cupides et cupides quand les autres sont craintifs."


Investir dans les dividendes croissants est une stratégie payante à long-terme. La démarche se construit en quelques étapes :

Faire une liste de sociétés rentables qui distribuent des dividendes croissants,

Détecter une opportunité d’achat, c’est-à-dire un prix d’achat anormalement bas, et en profiter pour investir dans cette société,

Surveiller une fois par an que le dividende est toujours maintenu et qu’il est augmenté. C’est tout. Vous n’avez pas besoin d’actualiser la valeur de votre portefeuille jour après jour, ni d’écouter chaque rumeur de la sphère financière. Il vous suffit simplement de surveiller vos dividendes.

Le temps de recherche et de réflexion est concentré au début de votre investissement. Le temps de gestion pour la suite est réduit à son strict minimum, et consiste simplement à s’informer après que le conseil d’administration annuel de la société ait eu lieu des décisions qui ont été prises en ce qui concerne les dividendes à verser.

 

4. Gardez un portefeuille ciblé avec moins de 20 positions

Si vous regardez de près le portefeuille de Warren Buffett, il est fortement concentrée mais il est constitué de gros investissements dans les entreprises de très haute qualité qui ont faible risque de déposer le bilan ou de décliner.

Buffett est un investisseur extrêmement bien struturé. Son mentor, Graham recommande l'organisation d'un portefeuille autour de 20 actions pas plus.

investor

L'avantage de détenir 10 à 20 positions est simple: Vous pouvez investir mieux, vous êtes plus performants dans vos choix d'investissement, .... si vous possédez un portefeuille avec des centaines de positions, vous vous éparpillez, vous n'arrivez pas à vous concentrer, c'est la garantie de résultats médiocres.

 
5. Rester simple et cohérent

Le premier but de l'investissement est de gagner de l'argent. Privilégier les entreprises de "haute qualité" avec une longue histoire, des actionnaires et gestionnaires qui s'entendent, qui sont sous évaluées ; quand vous les trouvez, acheter les et détenez les à long terme.

De nombreux investisseurs essaient de se compliquer inutilement la tâche... citons toutes ces valeurs en biotechnologies qui proposent des traitements miracles contre le cancer ou bien encore une  start-up se targuant d'être la "prochaine Facebook".

La spéculation est l'ennemi de l'investisseur prudent. Ne cherchez pas une thèse d'investissement extrêmement complexe pour justifier votre investissement dans un titre. Plus c'est compliqué, plus c'est flou, moins c'est compréhensible, on peu perdre du temps et de l'argent.

Benjamin-Graham

Buffett est un génie de l'investissement, il a toujours misé sur la simplicité.
Il encourage les investisseurs à acheter des positions qui leur sont accessibles, c'est à dire qu'ils sont capable de maitriser les éléments, et les caractéristiques sectorielles de la dite société.

Selon Warren, notre cercle de compétence est la zone du marché qu'on connait le mieux. Si vous êtes médecin et traitez régulièrement un panel de sociétés de soins de santé, vous êtes bien paré pour identifier et investir dans les meilleurs entreprises du secteur, en terme de qualité et rendement.

Analyser les entreprises avec des produits que nous sont familiers réduit considérablement notre risque de faire un investissement téméraire.

Buffet insiste sur le fait qu'il ne faut pas investir parce que tout le monde le fait. Il faut investir parce que l'on comprend pourquoi une entreprise a été couronnée de succès, et pourquoi elle le restera pendant plusieurs décennies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Les actions à dividendes c'est le domaine de Warren Buffett, cette icône milliardaire a basé sa fortune grâce à celles-ci.

Si on y regarde de plus près, le portefeuille de Buffett comprend des actions à dividendes avec ces titres principalement :

Wells Fargo (WFC)

Coca-Cola (KO)

American Express (AXP)

IBM (IBM)

Wal-Mart (WMT)

Aujourd'hui encore, ces lignes crachent des montagnes de dividendes et assurent une rentabilité certaine.

 

"Règle n ° 1: ne jamais perdre de l'argent; la règle n ° 2: ne pas oublier la règle n ° 1."

Warren Buffett

Investir à la manière Buffett est tout un art qui allie sagesse, patiente, observation. Une façon d'œuvrer totalement contre tendance puisqu'on part sur un investissement durable et croissant, et non sur les feux de paille et les gains courtermistes.

Quand il s'agit de miser sur telle ou telle société, le hasard n'est pas compatible avec la réussite. Les plus grands investisseurs ont chacun leur style, ils utilisent souvent des méthodes aux arcanes subtiles.

Celle de Buffett peut se résumer en 5 points.

 

1. Rechercher des entreprises avec de longs historiques

Buffett investit dans des sociétés ayant une longue histoire d'entreprise. Wells Fargo, American Express, et Coca-Cola ont toutes été fondées dans les années 1800. IBM a été fondé en 1911.

Les entreprises avec un important passé offrent aux investisseurs moins de surprises. Ce sont pour la plupart des valeurs sures avec des fondamentaux solides. Le marché évolue perpétuellement, les lubies des consommateurs également. Pour une entreprise qui veut  prospérer sur le long terme, il faut soit se réinventer en permanence, soit se positionner dans une dynamique industrielle qui ne change que très lentement.

En regardant les cinq titres de Buffett, nous pouvons voir que quatre des cinq titres  ont des dynamiques industrielles à lente évolution. Le secteur bancaire se développe doucement. Les progrès technologiques et l'innovation financière des 30 dernières années ont certes provoqué des bouleversements chez la clientèle et les banques elles-mêmes, cependant, ils ne changent pas le cœur de métier de la banque, qui est d'assurer la sécurité et la liquidité des capitaux.

American Express exploite un créneau similaire.

Coca-Cola a plus de 100 ans. La société s'est depuis diversifiée proposant jus, eau ou thé des boissons qui conviennent pratiquement tous les types de consommateurs.

Saviez-vous que Coca-cola verse un dividende trimestriel depuis 1920 ? Que ce dividende a systématiquement été augmenté tous les ans depuis 50 ans ?

Imaginons qu’à l’été 1970, vous ayez trouvé que l’action de The Coca-Cola Company n’était pas très chère, et disposait d’un certain potentiel de croissance. À cette époque, la société avait versé pendant 50 ans durant des dividendes trimestriels, sans aucune interruption ; et ces dividendes augmentaient depuis 7 ans.

Imaginons alors que vous ayez acheté 100 actions, qui cotaient 72$ en juillet 1970, et que vous ayez conservé vos actions jusqu’à aujourd’hui. L’action ayant été splittée (c’est à dire divisée en plusieurs, le détenteur d’une action en recevant 2 par exemple) de nombreuses fois, vous seriez alors l’heureux propriétaire de 9600 actions Coca-Cola, qui cotent unitairement à 37$12 ; soit une valeur totale de revente de 356.544$.

Mais l’objectif n’est pas de revendre vos actions : l’objectif est de toucher une rente sous la forme de dividende. Vous toucheriez ainsi 10.752$ en 2013 ; et vous auriez perçu en cumulé ces 42 dernières années 108.285$. Ce dernier montant n’est toutefois pas très significatif, si l’on ne tient pas compte de l’inflation ; corrigé de l’inflation donc, les dividendes perçus et cumulés totalisent l’honnête somme de 23.456$, en dollars de 1970.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un graphique reprenant l’évolution dans le temps du dividende annuel et de son cumul corrigé de l’inflation :

 

The Coca-Cola Company fait partie de ces sociétés idéales pour tout investisseur désireux d’obtenir un revenu régulier, solide, et qui augmente plus vite que l’inflation.

L'avantage d'investir dans des sociétés ayant une longue histoire d'entreprise est qu'elles sont plus susceptibles de continuer à générer des flux de trésorerie à l'avenir.

 

2. Rechercher des entreprises avec des avantages concurrentiels en béton

Buffett préconise les entreprises avec de solides avantages concurrentiels, durables. Il pense comme un chef d'entreprise. Si on est aux manettes de notre société, on veut toujours que notre entreprise soit en mesure de battre la concurrence. Mais il faut aussi que cette volonté s'inscrive dans le temps.

Car les avantages concurrentiels peuvent être éphémères. Prenons le cas de BlackBerry (BBRY) qui était voué à un très bel avenir.

A l'époque, le titre valait 200 $ par actions (les investisseurs ont spéculé sur la  croissance de l'entreprise et de la popularité que générait les assistants numériques personnels).

Aujourd'hui, BlackBerry s'échange pour moins de 10 $ par action. Le marché boursier est bourré d'exemples d'entreprises qui se développent rapidement et qui disparaissent de la même manière pour faute d'avoir perdu leur avantage concurrentiel.

Vous l'aurez donc bien compris, les avantages concurrentiels sont très importants dans la stratégie d'investissement de Warren Buffett.

 

Son portefeuille comporte d'ailleurs des entreprises avec de forts avantages concurrentiels. C'est le cas notamment de Wal-Mart.

L'entreprise s'est doucement mais surement développé pour devenir le plus grand détaillant au monde. L'avantage concurrentiel de Wal-Mart vient de sa taille énorme qui lui permet de faire pression sur les fournisseurs et acheter des marchandises au prix le plus bas possible.

Wal-Mart offre alors ses clients "des prix défiant toute concurrence», ce qui propulse les ventes de la multinationale vers des sommets. Aujourd'hui la société a acquis une notoriété qui lui permet de faire encore d'avantage pression sur ses partenaires la rendant plus compétitive que jamais.

Trouver les entreprises avec des avantages concurrentiels est souvent le parcours du combattant. Heureusement, le portefeuille de Warren Buffett est une base intéressante pour initier des investigations poussées.

Souvent les sociétés ayant 25 ans de hausse derrière elles possèdent des avantages concurrentiels énormes : dans le portefeuille de Warren, on peut citer Wal-Mart et Coca-Cola.

 

3. Rechercher des entreprises sous-évaluées

Le mentor de Warren Buffett était Benjamin Graham, le père des placements de valeurs. Graham était un pionnier unique en son genre. Il investissait dans les entreprises sous cotées, celles qui étaient en dessous de la valeur réelle de leurs actifs. Souvent ces entreprises étaient mal aimées, boudées par les investisseurs, de ce fait on pouvait encore plus facilement négocier un prix d'achat.

En résumé, c'est de l'investissement anticonformiste.

A ce sujet, Warren affirme "Soyez craintif quand les autres sont cupides et cupides quand les autres sont craintifs."

Investir dans les dividendes croissants est une stratégie payante à long-terme. La démarche se construit en quelques étapes :

Faire une liste de sociétés rentables qui distribuent des dividendes croissants ;

Détecter une opportunité d’achat, c’est-à-dire un prix d’achat anormalement bas, et en profiter pour investir dans cette société ;

Surveiller une fois par an que le dividende est toujours maintenu et qu’il est augmenté.

C’est tout. Vous n’avez pas besoin d’actualiser la valeur de votre portefeuille jour après jour, ni d’écouter chaque rumeur de la sphère financière. Il vous suffit simplement de surveiller vos dividendes.

Le temps de recherche et de réflexion est concentré au début de votre investissement. Le temps de gestion pour la suite est réduit à son strict minimum, et consiste simplement à s’informer après que le conseil d’administration annuel de la société ait eu lieu des décisions qui ont été prises en ce qui concerne les dividendes à verser.

 

4. Gardez un portefeuille ciblé avec moins de 20 positions

Si vous regardez de près le portefeuille de Warren Buffett, il est fortement concentrée mais il est constitué de gros investissements dans les entreprises de très haute qualité qui ont faible risque de déposer le bilan ou de décliner.

Buffett est un investisseur extrêmement bien struturé. Son mentor, Graham recommande l'organisation d'un portefeuille autour de 20 actions pas plus.

L'avantage de détenir 10 à 20 positions est simple: Vous pouvez investir mieux, vous êtes plus performants dans vos choix d'investissement, .... si vous possédez un portefeuille avec des centaines de positions, vous vous éparpillez, vous n'arrivez pas à vous concentrer, c'est la garantie de résultats médiocres.

 

5. Rester simple et cohérent

Le premier but de l'investissement est de gagner de l'argent. Privilégier les entreprises de "haute qualité" avec une longue histoire, des actionnaires et gestionnaires qui s'entendent, qui sont sous évaluées ; quand vous les trouvez, acheter les et détenez les à long terme.

De nombreux investisseurs essaient de se compliquer inutilement la tâche... citons toutes ces valeurs en biotechnologies qui proposent des traitements miracles contre le cancer ou bien encore une  start-up se targuant d'être la «prochaine Facebook."

La spéculation est l'ennemi de l'investisseur prudent. Ne cherchez pas une thèse d'investissement extrêmement complexe pour justifier votre investissement dans un titre. Plus c'est compliqué, plus c'est flou, moins c'est compréhensible, on peu perdre du temps et de l'argent.

Buffett est un génie de l'investissement, il a toujours misé sur la simplicité.

Il encourage les investisseurs à acheter des positions qui leur sont accessibles, c'est à dire qu'ils sont capable de maitriser les éléments, et les caractéristiques sectorielles de la dite société.

Selon Warren, notre cercle de compétence est la zone du marché qu'on connait le mieux. Si vous êtes médecin et traitez régulièrement un panel de sociétés de soins de santé, vous êtes bien paré pour identifier et investir dans les meilleurs entreprises du secteur, en terme de qualité et rendement.

Analyser les entreprises avec des produits que nous sont familiers réduit considérablement notre risque de faire un investissement téméraire.

Buffet insiste sur le fait qu'il ne faut pas investir parce que tout le monde le fait. Il faut investir parce que l'on comprend pourquoi une entreprise a été couronnée de succès, et pourquoi elle le restera pendant plusieurs décennies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire